Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-

Aller en bas 
AuteurMessage
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 11:50

1an. Une très longue année que j'ai passé à attendre, encore et encore. De longues journées à être seule. Enfin seule je m'occupais de mon nouveau rôle à cet époque. Celui de préfète. Et oui j'ai joué le rôle de gendarme pendant une année entière, à remettre dans le droit chemins ceux qui avaient tendance à être trop en dehors selon moi. Ca peut paraître comique quand on sait que j'ai fais les 400coups avec Sand, les pires même. Je me rappel encore quand mon père avait appris que je ne parlais plus à Sand pour le moment, il avait sourit, il avait été content de l'apprendre. Moi le voir sourire ça m'avait encore plus blessé. Pourquoi je n'arrivais pas à le prendre comme lui ? Sourire en me disant que c'est seulement une année. Je ne pouvais pas. Déjà que je m'en voulais oui, je m'en voulais énormément même. Pourquoi ? Tout simplement pour ce que j'ai pu lui dire avant de lui lancer ce stupide gage. Je lui ai dit que je le détestais, qu'il pouvait m'oublier, aller voir ailleurs. Retourner avec sa blondasse. J'ai dis tout ça, et j'en pensais que je contraire. C'est à dire ? Qu'il reste avec moi, tout le temps, pour toujours, que je l'aimais. L'aimer...Rien que d'y penser ça me fait bizarre mais énormément plaisir à la fois. Cet pensée peu me donner le sourire, mais un sourire que j'ai gardé triste durant une longue année.

Je l'ai vu de loin, continue sa vie comme si de rien n'était, sur son visage on ne voyait pas la tristesse, sur le mien on ne voyait que ça quasiment à longueur de journée, sauf en présence de mon père où je voulais faire bonne figure, où je ne voulais pas qu'il s'inquiète de manière totalement inutile. Alors avec lui je souriais, un faux sourire joyeux, puis quand je retournais avec les autres mon air triste revenait inlassablement. J'ai eu deux petits copains différent durant cet année mais aucun d'eux n'a réussi à me redonner ce que je cherchais, cet accroche, le fait que j'y devienne accro. Aucun n'a réussit, malheureusement. Sand lui, il continuait avec ses conquêtes, je l'ai détesté autant que je l'aime. J'aurais voulu lui refaire une crise, encore une, pour qu'il comprenne qu'il doit arrêter, ne pas continuer. Mais je me suis retenue, un an. Le temps a été très long, j'ai déprimé par moment, sourit tristement durant d'autre. Je n'avais plus eu goût à grand chose, rien ne m'amusait, tout m'agaçait. Une seule chose me faisait sourire, une. Notre boîte. Je la regardé, des heurs peut être sans m'en lassé, je la regardais et partais dans mes pensées, revoyant des scènes de nos gages, de nos délires, de nos moment ensemble. Je ne visionner ainsi que le bon rien d'autre, le reste je n'en voulais pas, j'en avais pas besoin.

Mais aujourd'hui, je vais enfin pouvoir le revoir, le regarder sans me cacher, le toucher lui parler, lui sourire. Je vous dit pas comment je me suis levée de bonne humeur ce matin, je n'avais jamais était d'aussi bonne humeur depuis un an, certes je ne souriais pas encore, je voulais réserver mon premier vrai sourire depuis tout ce temps à une seule personne, je le gardait pour lui, rien que pour lui. Et c'est lui qui en aura le droit, tout à l'heure à 16h41. Et oui car je ne pourrais pas le revoir avant, pas avant cet heur, à cet heur cela fera un an pile dans tous les sens du terme et faut dire que je suis pressée d'y être, ça ne me comblera pas entièrement, car une partie de moi en demandera toujours plus mais au moins je sourirais à nouveau, et je me suis promis une chose, éviter toute crise de jalousie comme la dernière fois, et c'est pas sûr que j'arrive à tenir s'il recommence aussi tôt après m'avoir 'retrouver'. Oui je suis jalouse, jalouse des autres à qui il apporte une bien plus grande attention qu'à moi. Vous me direz, c'est peut être parce que je le repousse, mais je ne veux pas le laisser faire, le laisser faire pour qu'il me jette après non. Si je le laisse faire, il me gardera longtemps, très longtemps. Et ça, je veux en être sûr avant, quoi qu'il arrive.

La journée à passé étonnant vite, une première depuis longtemps, je me suis occupé pour ne pas le voir passer, aussi bien qu'il est maintenant 16h30. Plus que 11minutes, 11minutes avant que ce gage stupide soit finie. Je respire, d'un coup j'ai le trac, je ne sais pas comment je vais réagir j'en ai aucune idée. Faut que je respire, faut que je me calme. Je me diriger vers le dortoir des verts pour y prendre une jolie boîte, notre jolie boîte que je vais devoir lui rendre dans peu de temps. Je me demande s'il me lancera un gage, j'aimerais bien, ça fait si longtemps. Et vous savez que j'ai passé une année sans faire la moindre bêtise ? Que maintenant je suis même devenue préfète en chef grâce à ça ? Que maintenant je pourrais le coller si je le trouve avec une fille ? Si si, enfin ou pas. Mais le fait est que maintenant j'ai de nouvelles armes en main pour lui mettre des bâtons dans les roues avec les autres filles, et j'en suis bien fière je dois vous l'avouer. Bon, je prend la boîte précieusement, tout en la serrant contre moi. Mon cœur commence déjà à battre la chamade.

J'y suis, dans la grande salle. Il n'y a pas grand monde, normal qui voudrait resté enfermé ici un samedi ? Je vous le demande bien. Je me diriger vers la table des serpentards où je m'assois, et patiente. Mon regard observant la boîte que je connais par cœur maintenant c'est autre chose que je risque d'observer dans ses moindres recoins. Il reste deux minutes. Mon cœur s'emballe de plus en plus, c'est horrible. Je ne sais toujours pas comment réagir. Lui lancer un regard de reproche depuis le temps ? Lui exprimer ma joie ? Lui sauter dessus ? Que faire ? Je n'en sais rien. Je vais essayer le regard de reproche, après on verra. 5.4.3.2.1.0.

Il est 16h41. Je lève ma tête, regardant partout, il est où ? Il a déjà 5secondes de retard là ? 10Secondes... La porte de la grande salle s'ouvre et le voilà. Il n'a pas changé d'un poil. Mon regard l'observe alors qu'il se dirige vers moi, toujours aussi mignon, hum peut être un peu plus grand. Bon aller je commence par le regarder avec une lueur de reproche. Il arrive toujours, il se trouve à un mètre de moi, il semble pas sûr de lui, peut être à cause de mon regard ? Je ne sais pas. D'un coup, c'est plus fort que moi, je me lève avant vers lui, la boîte dans une main et l'enlace pour le serrer contre moi en un gros câlin. Ma tête sur son torse, je peux entendre les battements de son cœur, irrégulier. Irrégulier ?! Hum... passons, le mien est pas mieux j'ai l'impression qu'il va sortir de ma poitrine dans pas longtemps. Je reste ainsi quelques secondes, avant de parler, de dire quelques chose.

|Lizzie| « Tu m'as manqué... »

Je me retient pour pas virer au rouge, c'est vrai qu'il m'avait manqué. J'ai envie de m'excuser, mais je ne le fais pas. Je lui est déjà avouer ça. Ca ira pour aujourd'hui, enfin pour le moment. Puis je me décolle et met mon visage en face du sien. J'observe tout, ses yeux, son nez, ses lèvres...ses lèvres... Bon stop avant que je fasse une connerie. Puis je dépose un baiser sur sa joue, et oui c'est rare qu'il est le droit à ça de ma part, mais aujourd'hui je lui en accorde un. Et enfin, à contre cœur je me sépare de lui, je serais bien resté comme ça encore un long moment, mais ça aurait été assez louche, surtout de ma part. Déjà rien que ça, ça doit être louche. Je lui sourit, premier vrai sourire depuis tout ce temps qui illumine mon visage, un premier sourire rien que pour lui et lui seul ! Et enfin je fais ce que je dois faire, je lui rend la boîte. Et dis alors, avec un air triste, un tout petit air.

|Lizzie| « T'as été cap, donc je te la rend. »

Avant de penser à autre chose et que mon visage reprenne un air plus joyeux, allant avec l'événement que se passe aujourd'hui. Je le regarde de haut en bas, de gauche à droite, assez ouvertement. Que je m'en rend compte, je m'intimide. Et merde pourquoi je suis timide là ? Ca me ressemble pas. Je regarde sur le côté, quelques secondes en attendant que je rougisse plus. Et je finis par demander alors.

|Lizzie| « Alors, quoi de beau à me raconter depuis le temps ? Tu dois tout me raconter en détails sinon je te boude -P »

J'ai pris sur moi, et je me remontre comme il me connait, faut pas qu'il est de doute, il ne faut pas, pas maintenant, c'est trop tôt encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 15:00

1 an. Je m'étais jamais rendu compte à quel point c'était long. 365 jours, à ne penser qu'à elle, à m'inquiéter en voyant son air triste, à me battre contre moi-même parce que j'suis trop têtu pour abandonner un gage. 365 nuits, à rêver qu'elle ne met jamais donner ce gage. A rêver qu'elle soit dans mes bras contre moi. 365 fois 24 heures, où les flash back de nos conneries me hanter. Où son sourire, son rire, ces petites moues boudeuse, son coté petit bout de femme me manquait. Je ne sais pas pourquoi je m'efforçais à paraître heureux. Faire comme si ça me toucher pas. Continuer ma vie. Bien sur c'était difficile de mentir à tout le monde mais j'y arrivais. Pourquoi j'étais pas comme elle ? Pour la simple et bonne raison qu'au fond je lui en voulait pour ce gage et ce qu'elle m'avait dit avant. J'avais même draguer encore plus de fille. Parfois je faisais exprès de le faire devant elle. Pour qu'elle me voit, qu'elle me regarde, qu'elle ne puisse pas supporter et casse ce stupide gage. Mais jamais. Ça la rendait encore plus triste. Le soir je m'en voulais encore plus.

M'enfin malgré ça j'ai eu aussi mes moment de faiblesse que j'ai encore une fois caché au yeux de tous. En faite le pire dans cette année ça a été les grande vacances. 2 mois. Sans même l'apercevoir. Quoique j'ai beaucoup traîner autour de son manoir rien que pour apercevoir ne serrais-se que sa silhouette mais c'était peine perdu. Déjà parce que y'avais sans doute un truc anti-intrus vu qu'à peine je m'étais un pied dans le domaine j'voyais son taré de père sortir comme un fou. Ok j'ai compris Mr Lewis j'suis pas le bienvenu --'. Qui plus est hors de Poudlard il pouvait me faire ma fiesta et franchement j'avais pas spécialement envie. Ça m'amusait même plus de l'emmerder. Mais il n'empêche que 5,6 fois j'suis passé près de son manoir. Un jours même je suis resté toute la journée dans l'arbre en face du manoir. Juste dans l'espoir de l'apercevoir. Mais nan malgré ce petit campement j'l'avais même pas aperçu une seule fois.

J'me rappelle être rentré chez moi dépité. Ma mère n'était plus la même. Maintenant c'était une pauvre drogué alcoolique. C'est en rentrant chez moi ce soir là que j'me suis rendu compte d'une chose. Ma famille c'était Lizzie. Ma seule véritable amie c'était Lizzie. J'avais besoin d'elle. J'étais en manque. J'ai essayé de la remplacer par d'autre fille. Mort de rire. Rien à faire. Lizzie est unique. Aucune de ces connes que je drague n'est comme elle. Aucune. Après les filles j'ai tenté l'alcool. Mouais. J'ai accentuer ma consommation de cigarette. Mouais. J'ai même commencer à me droguais. Mouais toujours. Rien ne valait Lizzie. C'était elle ma drogue. En faite sans elle, je serrais rien qu'un pauvre gosse paumé. Un pauvre gosse qui s'autodétruiré de jour en jour. J'l'ai bien remarqué cette année. Surtout pendant les vacances en faite. C'est vrai qu'à Poudlard on peut pas vraiment faire de connerie. En dehors si. J'ai un cancer et j'fais rien pour le soigner. J'suis sur que si elle le saurait, elle m'attacherais me bâillonnerais m'emmènerais à l'hôpital de force et obligerais les médecin à me soigner. Sans elle je sais pas quoi faire. J'enchaîne les conneries. J'suis qu'un pauvre con. J'mérite même pas son amitié.

Mais aujourd'hui tout se termine. On est le 4 janvier. Un an qu'on s'est plus adressé la parole. Mais tout se termine aujourd'hui ! Je vais enfin pouvoir revoir son sourire, son regard pétillant, ces petites moues qui me manquent tant. Enfin j'vais pouvoir sentir à nouveau son parfum si entêtant. Sentir sa peau douce sous mes doigt. Tout ça. Tout ce qui m'a tant manqué durant cette année. Il est 16h39. J'suis encore au terrain de quidditch. Même si tout ça me manque. J'ai peur de la revoir en un sens. Est ce qu'elle me déteste encore ? J'en sais fichtre rien. J'ai peur qu'elle me rende notre boite. Me dise bravo. Et s'en aille. Elle est si imprévisible. Pour une fois j'aimerais ne pas avoir de surprise tout savoir à l'avance sur son comportement mais c'est peine perdu. Je soupire et me baffe mentalement. Gros con que je suis ! Comment j'peux oser penser à ne pas aller à notre rendez vous ! Allez Sand un peu de courage merde ! Soit un homme pour une fois dans ta vie ! C'est alors qu'aussi vite que j'éclair, je me retourne avec mon balais et je fonce vers Poudlard. Dans le hall je descend de celui-ci après un arrêt sec et net. Un coup de baguette et j'envoie mon bout de bois volant au dortoir. Ça y est il est 16h41. J'entends mon coeur battre. Un battement irrégulier auquel j'ai fini par m'habituer. Je respire un grand coup. Et j'ouvre les portes. Elle est là. A la table des serpentard. Notre manège enchanté entre ces doigts. Elle me lance un regard de reproche. Même quand elle lance ce genre de regard.. Elle est magnifique. Ma petite préfète en chef. J'hésite un peu à m'approcher mais je le fais. Certes chacun de mes pas est incertain mais c'n'est pas grave. Plus j'avance plus je sais que je me rapproche d'elle. Et même si elle me gueule dessus je serrais heureux. Parce que j'aurais entendu à nouveau sa voix. Mais tout à coup elle s'approche de moi. Instinctivement je tourne ma tête m'attendant à une grosse baffe bien mérité.. Mais non. Le contact est bien plus doux. Je sens ces petit bras tout frêle se refermait sur mon corps. Sa tête se posait sur mon torse. Vous imaginez pas l'explosion de bonheur en moi quand elle fait ça. Un sourire naît sur mon visage. Alors que mes bras l'encercle. Elle reste quelques seconde ainsi avant que sa voix ne retentisse.

Lizzie | « Tu m'as manqué... »

Comme j'adore sa voix. Son timbre unique. Et puis ces mots qu'elle me dit. Je lui est manqué ? Si elle savait à quel point c'est réciproque. Puis elle se décolle de moi, mais mes main reste sur son corps. Elle m'observe. Et je souris. Alors que de mon coté je fais la même chose. Mais elle n'a pas changé. Son regard ambré est toujours le même, son petit nez retroussé, ces pommettes tellement mignonne quand elle sourit et ces lèvres. Ces lèvres cerise que j'aimerais tant embrassé. Ces dite lèvres qui d'ailleurs finissent sur ma joue *.* . J'ai pas rêver elle vient de me faire un baiser sur la joue ? Un nouveau sourire apparaît sur mon visage. Ce contact je l'ai adoré à un point.. Wah. Mais elle fini par se séparer de moi. J'affiche un petite moue que son sourire renvoie aussitôt. Ça fait tellement longtemps. J'aime ce sourire. Tellement sincère. Tellement beau. Puis elle me rend la boite. Ressentir à nouveau ce métal dans mes mains me rend heureux. Le jeu est reparti. Jamais la boite ne restera aussi longtemps en possession d'un seul d'entre nous. Plus jamais. J'le supporterais pas. Puis elle affiche un petit air triste qui me fait fronçais les sourcils.

Lizzie | « T'as été cap, donc je te la rend. »

Puis à nouveau elle semble heureuse. J'préfère la voir comme ça. La voir tout une année errant comme un fantôme j'crois que ça me suffit. La punition a bien était comprise. Puis je sens d'un coup son regard sur moi. Elle me regarde de haute en bas de gauche à droite. Ça me fait sourire. Même si j'ai l'impression de passer au rayon X. J'ai un peu maigris pendant ces un an vu l'appétit de moineaux que j'avais mais vu mes vêtement ça ne se voyait pas. Et elle rougit. Tiens c'est que je l'aurais intimidé. Un sourire en coin apparaît sur mon visage alors qu'elle détourne le sien. Et enfin elle finit par me regardais à nouveau et dire.

Lizzie | « Alors, quoi de beau à me raconter depuis le temps ? Tu dois tout me raconter en détails sinon je te boude -P »

Sa petite grimace. Son faux air autoritaire. J'adore. Un sourire naît sur mes lèvres alors que pour la première fois depuis notre nouvelle rencontre je prend la parole. Ma voix à un peu changé. Mon timbre est plus grave et pas seulement à cause de la puberté.

Sand | « Si tu savais comme tu m'as manqué toi aussi... Toi et ton sourire. »

Ma façon de lui dire que je m'en voulais de l'avoir rendu aussi triste pendant tout ce temps. Qui plus est c'était vrai. Dans le fond j'espérais qu'elle me dise. J'te pardonne pour avoir tenu ce gage. D'ailleurs je peux m'empêchais de lui dire

Sand | « Plus jamais de gage de ce genre hein ? »

J'voulais qu'elle me dise oui. Que plus jamais on ne sortirais ce genre de gage. Mon regard se perd dans le sien. Ces reflets ambré m'emprisonne et m'empêche de sortir. J'aime tant son regard. Alors que je la regarde mes mains joue avec notre boite. Je la fais tourné entre mes doigts. C'est mon petit trip à moi. Enfin sa question me revient en mémoire. Tout lui raconter. J'en serrais pas capable. J'ai pas envie de gâcher l'instant en lui racontant tout les connerie que j'ai faite et le cancer que j'ai. Je souris alors que je lui répond

Sand | « Quoi de beau à te raconter ? Comme si y'avais eu du beau sans toi =O. En faite j'me suis rendu compte d'un truc. Sans toi c'est pas pareil. En faite je.. »

Là j'aurais voulu lui dire. Je t'aime Lizzie ! Je t'aime ! Comme un fou ! Un soldat ! Une star de cinéma ! J'aurais voulu lui dire que je pouvait pas me passait d'elle qu'elle était mon âme soeur, la femme de ma vie. Mais non. Pour finir je dit

Sand | « Je ... Enfin j'arrive pas à être moi sans toi. »

Et voilà qu'elle connerie. Moi sans toi. Tain j'aurais pu trouvais quand même --'. Et v'là que maintenant je m'embrouille dans mes explications.. En faite.. Comme au bon vieux temps. Damned j'ai pas changé XD

Sand | « Nan ça être moi sans toi ça veut rien dire. Mais si d'un coté ça veut dire quelque chose. Mais en faite enfin voilà quoi tu comprend ! Et puis tu me manquais TT' .. En faite ce gage j't'avoue qu'à des moments j'croyais que j'allais pas tenir. Tu sais pendant les vacances j'ai traîner autour de chez toi. Mais ton fou de papounet il sortait comme un diable à peine j'm'étais un pas dans ton jardin. Et puis merde ça j'aurais pas du te le dire TT' . En faite, t'es unique ma Lizzie. J'suis rien sans toi. Parce que Sand sans Lizzie c'est nul. Unless sans Colman ça veut rien dire. T'imagine pas le point où notre duo m'a manqué. »

Ca aurait été tellement plus simple de lui dire 'je t'aime' mais faut toujours que je me complique la vie. J'crois qu'en faite j'arriverais jamais à lui avouer mes sentiments. Comme au bon vieux temps quoi. Y'a que devant elle que je m'embrouille comme ça. D'ailleurs je ris un peu après ça et je finit par dire

Sand | « Tu vois j'ai pas changé j'suis toujours aussi embrouillé et désordonné dans mes pensées ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 17:45

|Sand| « Si tu savais comme tu m'as manqué toi aussi... Toi et ton sourire. »

S'en voudrait-il ? L'optique que oui me fait plaisir. S'en voudrait-il d'avoir tenu ce gage jusqu'au bout ? On dirait bien, il faut dire que j'en suis heureuse, même si c'est moi qui devrait plutôt m'excuser non ? M'en vouloir, mais bon faut dire que quand il draguait en étant dans le même lieux que moi, ça m'attristait encore plus, de plus en plus chaque jours. Mais je me disais une chose, que je le méritais, que c'était de ma faute, rien de plus. Je l'avais cherchais. J'esquisse un sourire sur le coup. Sa voix était plus grave, plus masculine. Il paraissait plus homme et ça me plu, faut dire que tout me plait chez lui. Tout absolument tout et ça ne changera pas.

|Lizzie| « Tu sais, je méritais de pas sourire. De ne pas me montrer heureuse. Car c'est moi qui est donné le gage le plus idiot qui pouvait exister. Le plus bête qui pouvait être, qui pouvait me passer par l'esprit. Je ne méritais de passer une année heureuse. Et aussi avec ce que je t'ai dis avant... Je n'en pensais pas un mot. Je l'avais dit sur le coup de la colère...Je...je...suis désolé... »

Et voilà, c'était sortie ! Je venais bel et bien de m'excuser malgré tout. Ca m'enlevait un certain poids sur la conscience, je me sentais mieux. Et surtout qu'il me dit pas que je n'ai pas à m'excuser, car j'ai eu tord. J'ai eu une réaction des plus idiotes, des plus pudiques, des plus égoïstes. J'en ai honte, surtout qu'il a continué après malgré tout, alors ça n'a pas servit à grand chose, juste à la pousser à continuer. Maintenant, même si d'y penser me blesse toujours, je pense que j'éviterais de le montrer, de lui refaire une tel crise, de l'envoyer balader, de lui dire que je le déteste, de lui dire d'aller voir ailleurs, de m'oublier. Car au final je l'aime, je veux qu'il reste avec moi tout le temps et ne pense qu'à moi. Oui, c'est ça je ne suis qu'une égoïste en fin de compte, rien de plus.

|Sand| « Plus jamais de gage de ce genre hein ? »

Je le regarde, mais qui voudrait d'un tel gage à nouveau ? Ni lui, et encore moins moi. Plus jamais. Je ne veux plus ressentir ce vide en moi, ce manque. Comme une droguée qui n'a pas eu sa dose, voilà ce que je suis une droguée, de quoi ? De lui. Comment m'en passer maintenant que je sais ce que ça fait, ce qui j'en ressent. Qui voudrait ça ? Personne sans doute. Moi je ne le veux plus, plus jamais. Si un jour je relance ça, je me jette sur lui en lui disant de pas le faire, de pas m'écouter, que je ne dis que des bêtises. C'est ce que j'aurais du faire à l'époque, lui dire de ne pas m'écouter, de ne pas le faire. Mais trop tard, maintenant c'est passé et je le retrouve. Et j'en suis comblé, ce moment que j'attendais depuis tout ce temps. Et dire que je voulais faire mine de lui en vouloir, mais je n'en suis même pas capable. Rien que d'y penser ça me parait absurde. A croire que je pourrais tout lui pardonner, absolument tout.

|Lizzie| « Ah non plus jamais ! Si un jour j'ose redire un gage comme ça empêche moi de n'importe quel manière d'accord ? »

Je souris de nouveau, j'ai envie de le resserrer dans mes bras. Encore plus fort, encore plus longtemps. Je sais pas si je peux me le permettre. J'hésite, je vais attendre et je verrais bien si l'occasion se présente de nouveau. Car si je commence à faire tout ce qui me passe sur la tête je n'ai pas fini. Ohh que non je n'aurais pas finit et je risquerais de faire des bêtises.

|Sand| « Quoi de beau à te raconter ? Comme si y'avais eu du beau sans toi =O. En faite j'me suis rendu compte d'un truc. Sans toi c'est pas pareil. En faite je.. »

Rien de beau sans moi. Qu'il me dise ça, me touche énormément, je souris sur le coup, un sourire doux, attendrie. Il peut réussir à dompter mon sale caractère quand il veut, avec des phrases comme ça mais je ne sais pas s'il s'en rend vraiment compte. Moi aussi j'ai rien eu de beau sans lui, rien, nada, juste des souvenirs qui venaient me hanté et assombrissait ma joie en une tristesse sans limite. C'est dingue comment il peut avoir une influence sur mon humeur. Je...? Il quoi ? Me cœur s'accélère, je commence à me faire un film. Je commence à m'imaginer qu'il me sort les mots que j'attends tant. Mon cœur se perd, il va lâcher. Je me ramène seule sur terre, je n'ai pas besoin de m'imaginer de tel choses.

|Sand| « Je ... Enfin j'arrive pas à être moi sans toi. »

Et c'est là que je me dis que j'ai bien fait d'arrêter mon film. Sur le coup j'affiche une moue, et oui je m'attendais à autre chose. Même si d'un côté ça me fait plaisir qu'il dise que pour vraiment se sentir lui même il a besoin de moi. Bon faut pas que je commence à prendre ça pour une déclaration. Chut, zen. Mais je peux pas m'empêcher d'essayer de trouver un sens cacher, je le regarde, peut être me fera-t-il un signe ? Rien. Flûte. Bon tan pis. J'affiche un sourire.

|Sand| « Nan ça être moi sans toi ça veut rien dire. Mais si d'un coté ça veut dire quelque chose. Mais en faite enfin voilà quoi tu comprend ! Et puis tu me manquais TT' .. En faite ce gage j't'avoue qu'à des moments j'croyais que j'allais pas tenir. Tu sais pendant les vacances j'ai traîner autour de chez toi. Mais ton fou de papounet il sortait comme un diable à peine j'm'étais un pas dans ton jardin. Et puis merde ça j'aurais pas du te le dire TT' . En faite, t'es unique ma Lizzie. J'suis rien sans toi. Parce que Sand sans Lizzie c'est nul. Unless sans Colman ça veut rien dire. T'imagine pas le point où notre duo m'a manqué. »

Je l'écoute...Il s'embrouille. Je souris, attendrit, comme depuis que je l'ai retrouvé. Surtout quand il me parle des vacances. Hum, pour ça que mon père m'empêchait de m'approcher des fenêtres ? Qu'il me faisait sortir qu'en utilisant de la poudre de cheminette ? Hum, j'en apprend des choses dis donc là. Il me dit que je suis unique, il me dit que lui sans moi ça veut rien dire que c'est nul. Je pense tout à fait la même chose. Lui sans moi, moi sans lui ça n'a pas de sens, le monde ne tourne plus rond, notre monde n'a plus tournait pendant un an. Là il recommence seulement à bouger. Si je dois faire une comparaison entre lui et moi. Je dirais que je suis une planète, et lui mon soleil. Et que je ne peut faire autrement que de tourner autour de lui, cet être unique qui m'apporte la lumière et la chaleur.

|Sand| « Tu vois j'ai pas changé j'suis toujours aussi embrouillé et désordonné dans mes pensées ! »

Je ris sur le coup. C'est vrai qu'il n'a pas changé, toujours aussi désordonné dans ses pensées. Toujours a s'embrouiller tout seul. Mais j'aime malgré tout ce côté de lui, car ça lui appartient, car ça fait partie de lui. Le tout est Sand, et j'aime plus que tout ce tout. Vous me suivez ? L'envie de le serrer dans mes bras est encore plus forte. C'est alors que je me sens observer. Je tourne la tête, et là une fille. Tiens c'était pas avec elle que Sand était il y a quelques que jours. Je fronce les sourcils et lui envoie un regard meurtrier, il s'approche, je la bouffe. Attention un pitt-bull ce cache en moi par moment et quand il sort, ça fait sacrément mal ! Je repose mon regard sur Sand, un tout autre regard. Un regard joyeux, couvant et attendrit. J'ai jamais mis autant de douceur dans un regard, enfin du moins je ne m'en rappel pas. Je veux encore qu'il me serre contre lui comme tout à l'heur. Je veux avoir l'impression que le monde s'arrête un peu. Pour le moment je veux juste ça. Je m'approche de nouveau de lui et le reprend dans mes bras pour me serrer contre lui. Il m'a tant manqué ce Don Juan.

|Lizzie| « Je comprends ce que tu veux dire en disant que tu n'arrives pas à être toi sans moi. De mon côté c'est un peu la même chose. Je me sens pas tout à fait moi même, j'ai comme un manque. Je n'arrive pas à sourire, à rire, à être contente car tu n'es pas là. Ca peut paraitre idiot mais c'est comme ça. Et aussi, moi même je ne savais pas si j'allais tenir ce gage stupide jusqu'au bout. Tu sais pas le nombre de fois où j'ai voulu allé te voir et te demander qu'on arrête ça, qu'on reprenne comme d'habitude, qu'on se parle, qu'on se taquine, qu'on rie ensemble. Qu'on se voit des heurs et des heurs tout le jours, qu'on reste des heurs à faire nos bêtises qui rythme nos vies depuis si longtemps maintenant. Et quand tu draguais alors que j'étais là. Ca c'était le pire... Je te détestais pendant ses moments là, même si j'y arrivais pas vraiment. Enfaite je détestais encore plus la fille... »

Je m'arrête de parler. Je commence à en dire trop, beaucoup trop. Je me sens rougir. Faut que je me calme. Je reste contre lui encore quelques longues secondes avant de me décoller. J'affiche un sourire, essayant de ravaler la timidité qui a une trop grande tendance à être présente en ce moment et je dis alors.

|Lizzie| « En tout cas, plus jamais ça ! Je suis bien d'accord ! Je pense pas que je le supporterait. »

Je sourit de nouveau. Passons à un autre sujet. J'ai l'impression que je commence à en dire trop, beaucoup trop. Et c'est mauvais, très mauvais même. Faut que j'arrête. Je le regarde, je me suis peut être décollé de lui mais mes bras eux sont toujours autour de Sand. Je n'ai pas envie de les enlever, j'ai 1an d'affection à revendre là. Et je pense pas qu'il risque de s'en plaindre !

|Lizzie| « Alors ton poste dans l'équipe ? Ca se passe bien en ce moment ! Je suis désolé de pas être venu voir les entraînements, mais avec le gage... Je me voyais mal venir t'encourager alors qu'on devait s'ignorer...J'espère que tu m'en veux pas hein ! Promis je me rattraperais ! »

J'aimerais tant être dans l'équipe avec lui. Mais rien que de monter sur un balais m'angoisse. Pour ça que j'ai vite abandonner l'idée et que j'avais pris l'habitude de venir l'encourager tout le temps. Ca a été dur de pas le faire, les premières fois je m'y rendais automatique et me forçait à faire demi-tour. Et surtout que je croisais sur la route sa bande de groupie. Ce qui m'énervait encore plus de pas pouvoir venir surveiller ça de près. Mais bon, que faire hein ? Ma jalousie n'a pas changé en un an elle n'a fait que s'accentuer seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 19:36

    Lizzie | « Tu sais, je méritais de pas sourire. De ne pas me montrer heureuse. Car c'est moi qui est donné le gage le plus idiot qui pouvait exister. Le plus bête qui pouvait être, qui pouvait me passer par l'esprit. Je ne méritais de passer une année heureuse. Et aussi avec ce que je t'ai dis avant... Je n'en pensais pas un mot. Je l'avais dit sur le coup de la colère...Je...je...suis désolé... »

    Elle ne méritait pas de sourire ? Elle croit vraiment ça ? Parfois j'me demande si elle est pas complètement folle ><' . Tain j'me rend compte que j'ai vraiment fait le salaud cette année. Vu ce qu'elle s'infligeait. En même temps après elle a pas tort son gage était le plus con qui soit. M'enfin maintenant il est fini. Et puis j'aurais pu le refuser aussi. On est tout les deux fautifs dans cette histoire. Enfin elle s'excuse pour ce qu'elle m'avait dit avant. Mon coeur fait un bon dans ma poitrine. Un sourire apparaît sur mon visage. J'suis tellement heureux qu'elle me dise qu'elle n'en pensait pas un mot. Puis enfin je lui répond

    Sand | « Hum, c'est vrai que ton gage était débile >< Mais ça aurait pu être pire t'aurais pu demander 10 ans =O. J'ai été con de l'accepter aussi. Et si tu savais comme j'suis heureux que tu me détestes pas ! J'te pardonne bien entendu ! J't'en veux pas du tout =] »

    Là j'aurais voulu la prendre dans mes bras, lui dire à quel point je tenais à elle. Mais je me retiens pour lui parler d'autre chose. Lui faire promettre qu'il n'y aura plus ce genre de gage. Ce gage débile qui nous a rendu fou tout les deux. Mais en même temps qui nous a permis de réfléchir. Enfin pour ma part. Je me suis rendu compte durant cette année que sans elle c'était dur. C'était pire que quand mon père était parti. Cette sensation d'être tout seul. Je déteste la ressentir...

    Lizzie | « Ah non plus jamais ! Si un jour j'ose redire un gage comme ça empêche moi de n'importe quel manière d'accord ? »

    Elle me répond ça. Je partage son point de vue à 200% Et pour l'arrêter je crois qu'elle peux compter sur moi ! Plus jamais je la laisserais faire ça ! Je souris alors que je lui répond

    Sand | « Tant fait pas ! J'te bâillonne si tu ressort un truc comme ça et j'fais pas le gage ! XD »

    Voilà comme ça c'était dit le pire c'est que j'en serrais capable je crois. Sans doute je lui gueulerais dessus aussi. Je veux pas revivre un enfer comme cette année. Puis ensuite s'en suit mon petit embrouillage. J'suis vraiment pas doué quand je veux. Surtout avec elle en faite. Avec les autres filles je suis le mec sur de lui, sur de ces capacité qui sait quoi dire. Quand il faut ou il faut. Mais avec elle tout est différant. C'est pas un mal. J'me sens même mieux avec Lizzie. J'crois qu'en fait avec elle je suis vraiment moi. Je ne portes pas ce masque stupide de briseur de coeur. Ce masque qui au fond me protège du monde extérieur. Y'a qu'avec elle que je me met quasiment à nu. Elle connaît tout mes points faibles. Tout mes défauts. Mais elle m'accepte quand même. C'est ma meilleure amie quoi.. Sans elle je serrais rien du tout.

    Hein mais qu'est ce qu'elle fait là ma Lizzou ? J'la voit tourné la tête. Pourquoi ? Je ne sais pas encore. Je tourne alors mon regard vers le coté. Et là je vois Mel' . Je les pas encore quitté. Elle n'ai pas encore assez accro. Je sais je sais. J'suis un vrai salaud mais c'est comme ça. C'est mon jeu de sale con. Je sais pas si c'est le regard de tueur de Lizzie ou quoi. Mais la jeune brunette qui était en face de nous fait volte face après m'avoir fait un signe de la main. Puis elle disparaît. Moi je retourne mon regard vers Lizzou. Elle me lance un regard tout doux. Elle est magnifique. Y'a pas d'autre mot. Puis de nouveau elle s'approche de moi. J'adore ces poussés d'affection. J'aime la sentir contre moi. Son petit corps tout frêle que j'ai l'impression de protéger. J'voudrais la défendre de tout. La couvrir de notre bulle pour que le monde extérieur ne lui fasse pas mal. Ouais j'suis un brun protecteur. C'est en pensant à tout cela que de nouveau je l'enlace. Que je la serre contre moi. Je ne voudrais plus jamais la lâcher.

    Lizzie | « Je comprends ce que tu veux dire en disant que tu n'arrives pas à être toi sans moi. De mon côté c'est un peu la même chose. Je me sens pas tout à fait moi même, j'ai comme un manque. Je n'arrive pas à sourire, à rire, à être contente car tu n'es pas là. Ça peut paraître idiot mais c'est comme ça. Et aussi, moi même je ne savais pas si j'allais tenir ce gage stupide jusqu'au bout. Tu sais pas le nombre de fois où j'ai voulu allé te voir et te demander qu'on arrête ça, qu'on reprenne comme d'habitude, qu'on se parle, qu'on se taquine, qu'on rie ensemble. Qu'on se voit des heurs et des heurs tout le jours, qu'on reste des heurs à faire nos bêtises qui rythme nos vies depuis si longtemps maintenant. Et quand tu draguais alors que j'étais là. Ça c'était le pire... Je te détestais pendant ses moments là, même si j'y arrivais pas vraiment. En faite je détestais encore plus la fille... »

    Hum, quelle aveux. Nos sentiments étaient partagé en faite. J'me demande si dans le fond. On est pas tout les deux pareils. Je suis fou d'elle j'arrive pas à lui dire. Peut être de son coter c'est la même chose ? Peut être.. Rah j'en sais rien faut que j'arrête de me faire des films moi aussi ><'. On est amies. Voilà. Déjà qu'elle m'envoie paître quand je la drague faut pas non plus que je m'imagine je ne sais pas trop quoi. Rah si elle savait comme ça m'a manqué justement toute nos conneries, toutes nos heures ensembles. Si elle savait qu'elle était la source d'inspiration de toute mes bêtises. Que souvent c'était pour la faire rire elle que je faisait le pitre. M'enfin s'il y a bien un truc que je faisais pas pour elle c'était la drague. Elle me le fait bien remarquais. J'comprend qu'elle me détestait quand je faisais ça. Je me détestais moi-même. C'était salaud. Con et purement égoïste. Mais elle me sort qu'elle détestait encore plus la fille.. Je peux pas m'empêcher de sourire quand elle sort ça. Jalouse ? Comme y'a un an ? Dans le fond j'espère que c'est ça. Ça prouverait qu'elle tiens à moi ! Enfin elle me sourit. J'adore ces sourire. Ses petites fossette qui se forment à chaque fois. J'trouve ça trop mignon. Mais elle se décolle un peu de moi Y.Y Enfin c'est pas pour autant que mes bras bougent. Tout comme les siens d'ailleurs. Puis elle me dit

    Lizzie | « En tout cas, plus jamais ça ! Je suis bien d'accord ! Je pense pas que je le supporterait. »
    Sand | « On est d'accord =D »

    Un nouveau sourire m'est destiné. Rah elle va finir par me faire fondre à sourire comme ça. Ça devrait être interdis d'être aussi mignonne et d'avoir un si grand pouvoir sur moi ! xD. Puis nous nous regardons. De nouveau je me met à l'observer. J'aime son visage. Il est vraiment magnifique. Elle est magnifique tout court. Même si elle se trouve plein de défaut Rolling Eyes . Comme toute les filles t'façon ! Toujours à chercher la petit bête alors qu'il y a rien .. Rah j'vous jure. XD. Bref ensuite notre discutions reprend.

    Lizzie | « Alors ton poste dans l'équipe ? Ca se passe bien en ce moment ! Je suis désolé de pas être venu voir les entraînements, mais avec le gage... Je me voyais mal venir t'encourager alors qu'on devait s'ignorer...J'espère que tu m'en veux pas hein ! Promis je me rattraperais ! »

    Je souris quand elle sort ça. Ces encouragement qu'est ce qu'il m'avait manqué. Ces « ALLLLLLLEZ SANNNNND ! T'ES LE MEILLEUUUUUUUR ! » Hystérique m'avait manqué. Et ces cris de victoire quand je l'attraper aussi. Le quidditch sans elle avait une autre dimension plus sérieuse. J'avais l'impression de moins m'amuser sur un balais. Et pourtant dieu sait que j'adore voler. Pas seulement pour la gloire et la popularité que ça m'apporte. Mais pour me sentir libre. Dans le ciel j'me sens si bien. C'est mon paradis. J'aurais voulu l'emmener là haut avec moi. Sur mon balais. Sur mon petit nuage. Lui montrer les montagnes qui bordent Poudlard, l'embrasser à des centaine de mètre d'altitude. Mais ce n'est qu'un rêve. Je sais qu'elle a le vertige et que c'est déjà assez dur pour elle de me regardais faire des acrobaties dans le ciel alors qu'elle est dans les tribunes ! XD. Bref je lui répond avec un sourire alors que je passe l'une de mes mains dans ces cheveux. Sa longue chevelure si douce. J'les adore aussi .. En faite j'aime tout chez elle.

    Sand | « Ça se passe super bien dans l'équipe. Tu sais c't'année on va la gagné la coupe j'le sens ! Je joue mieux que jamais ! Tu verras j'me suis bien amélioré en un an ! =D. En faite heureusement que t'es pas venu à certain entraînement... J'suis tombé un nombre incalculable de fois XD. En même temps avec les pouf dans les gradin qui arrêter pas de gueuler comme des malades à chaque fois que je passais ><' Ah j'te jure... Complètement folle ! XD Elle était : AAAH SAND ON T'AIME .... keuf keuf keuf »

    [ bruit de toux = Keuf keuf mais que fait la police ? XDDDD s'pend. ]

    Ahh j'devrais plus faire des voix aigu v'là que cette foutu toux rebelle reviens à la charge TT'. Salopri de cancer ><'. V'là qu'il me casse tout mon tit moment avec Lizzou TT'. Ben entendu à ce moment je la lâche un tit peu pour mettre ma main devant ma bouche. Ouais je sais le médecin à dis que c'était pas contagieux mais l'ont sait jamais. Bref, après ce petit moment toussage je sors

    Sand | « Tu vois j'suis toujours aussi fragile à choper des angines et des bronchites XD »

    Angine, bronchite. Combien de fois je sort ça par jours quand les gens me demande ce que j'ai. Incalculable x_x'. Bref, de nouveau je reprend Lizzie contre moi. Alors que je lui dis avec un tit air amusé

    Sand | « Et toi ? J'ai appris que t'étais préfète en chef =O. T'a déjà fait la méchante et collé des gens ? *.* j'te vois trop avec ton petit air autoritaire : Collé èé' j'vais t'apprendre la discipline moi ! Rah tu dois être trop mimi ! Dis dis tu vas me coller =P ? Et tu vas t'auto coller aussi ? Cap ou pas cap de te mettre une colle toute seule ? XD »

    Et voilà le jeux du cap ou pas cap était reparti. Nos gage stupide était de retours. Mais c'était tellement amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 20:51

|Lizzie| « En tout cas, plus jamais ça ! Je suis bien d'accord ! Je pense pas que je le supporterait. »
|Sand| « On est d'accord =D »

Sand qui confirme ce que je viens de lui dire. Je lui sourit tout simplement. J'adore lui sourire. Avec lui je suis comme dans la pub colgate blancheur, toujours en train de sourire. En général il a le droit à mes plus beaux sourires ! Je les lui réserve toujours, rien que pour lui. Puis Sand il aime bien me voir sourire, il trouve que je suis plus mignonne. Mais moi je me trouve pas mignonne, je me trouve que des défauts ! Un gros cul, une poitrine trop petite selon moi, ma taille...j'en parle même pas, je suis une naine, même pas foutue de prendre 1cm par an alors je vous dis pas. Et après me sort « T'inquiète pas, tout le monde pousse à son rythme. » Pousse à son rythme...Moi j'ai l'impression que je rapetisse. Ca m'étonnerais pas qu'à 50ans je fasse 51cm les bras levées. Bon ensuite j'enchaine sur le questionnement par rapport à l'équipe de quidditch. Si vous savez à quel point ça a pu me manquer de ne pas aller l'encourager. Dans les gradins, gueuler comme une malade que c'est le meilleur, qu'il peut le faire, traiter de tous les noms ceux qui l'empêche d'y arriver, des fois j'ai bien envie de choper un balais et d'aller m'occuper de ceux qui osent le gêner. Mais ma peur du vide me retiens toujours de pas le faire, mais bon un jour faudra bien que je la combatte cet peur non ? Du moins que pas que je sois handicaper dans le futur. Faut encore que je trouve comment m'en débarrasser. Comme on dit, c'est plus facile à dire qu'à faire ! Je continue de garder mes bras autours de lui alors que lui laisse les siens autour de moi. Ce simple contacte fait perdre le rythme au battement de mon cœur.

|Sand| « Ça se passe super bien dans l'équipe. Tu sais c't'année on va la gagné la coupe j'le sens ! Je joue mieux que jamais ! Tu verras j'me suis bien amélioré en un an ! =D. En faite heureusement que t'es pas venu à certain entraînement... J'suis tombé un nombre incalculable de fois XD. En même temps avec les pouf dans les gradin qui arrêter pas de gueuler comme des malades à chaque fois que je passais, Ah j'te jure... Complètement folle ! XD Elle était : AAAH SAND ON T'AIME .... keuf keuf keuf »

Je souris, encore et toujours, à croire que je gagne 10€ dès que je souris. Je me serais déjà fait une vrai fortune maintenant mine de rien. Tout ce passe bien pour lui dans l'équipe. J'en suis contente pour lui, je sais à quel point il aime ce sport, et j'ai toujours peur quand il fait des chutes. C'est pas pour le peu que je me jette sur lui pour savoir s'il va bien, si il a mal. Oui, je suis pire qu'une mère avec son gosse. Sauf que Sand, c'est pas mon enfant, c'est bien plus que ça pour moi. J'affiche une moue, lorsqu'il me parle de ses groupies, surtout à cause de ce qu'elles disent. Si je les trouve celle-là, elle ne savent pas ce que c'est qu'aimer vraiment ! Puis il tousse, je passe d'une moue boudeuse à un air inquiet. Qu'est-ce qu'il a ? Pourquoi il tousse ? Il va mourir ? Je veux pas qu'il meurt, qu'il soit malade, qu'il est quelques chose. Il enlève l'une de ses mains qu'il place devant sa bouche, avant de me dire alors.

|Sand| « Tu vois j'suis toujours aussi fragile à choper des angines et des bronchites XD »

Bizarrement, je sens qu'il me cache quelques choses. Je le regarde, me remet contre lui. Quelques secondes, j'ai un mauvais présentiment mais je ne dis rien. Je me décolle de nouveau et dis.

|Lizzie| « Hum...d'accord... »

Et j'ajoute, concernant le quidditch.

|Lizzie| « Et tu les laisses dire ça ? Alors qu'elles en connaissent même pas le véritable sens ! Moi aussi je vais crier ça alors non ? Tu m'imagines crier ' SAANNNDD JE T'AIME !! T'ES LE PLUS FORT !!' »

Arf...Ai-je bien dit ce que je crois avoir dit ? Sand je t'aime...Bon ok c'était un exemple...Seulement un exemple, ça veut rien dire pour lui...Il le prendra comme ça, mes joues deviennent un peu rouges, mais je fais mine de rien. Je le regarde, faisant comme si je n'étais pas toute rouge alors que je le suis sans le moindre doute. Mon dieu. Espérons pas qu'il pense que c'est vrai, car je sais pas comment il risque de réagir. Je détourne le regard, et me remet contre lui.

|Sand| « Et toi ? J'ai appris que t'étais préfète en chef =O. T'a déjà fait la méchante et collé des gens ? *.* j'te vois trop avec ton petit air autoritaire : Collé èé' j'vais t'apprendre la discipline moi ! Rah tu dois être trop mimi ! Dis dis tu vas me coller =P ? Et tu vas t'auto coller aussi ? Cap ou pas cap de te mettre une colle toute seule ? XD »

Il me questionne, je reste toujours contre lui alors que je l'écoute, avec un sourire amusé sur le visage. Puis je le regarder. Et répond alors.

|Lizzie| « Et oui je suis préfète en chef ! Je dois faire la méchante avec ceux qui font des bêtises. Donc je dois faire la méchante et coller =P. Et oui je peux te coller, si t'es pas gentil je te colleuh autant que je veux ! Tu pourrais même passer tout le reste de tes temps libres en colle avec moi ! »

Puis je souris. Cap ou pas cap de m'auto coller ? Comme si j'allais refuser.

|Lizzie| « Cap bien sûr ! Tu crois quoi ? »

Je me décolle de lui, un sourire malicieux sur le visage. J'arrête de l'enlacer. Et je m'éloigne de quelques pas. Bon maintenant faut que je me concentre. Je vais me mettre une colle toute seule. Je me met bien droite, je me concentre. Et oui je vais jouer une comédie avec moi même dans le but de me coller. Je prend mon air autoritaire, et je me lance.

|Lizzie| « Ahahahh ! Miss Lizzie Leïla Colman ! Vous voilà donc ! C'est quoi cet accoutrement ? Vous trouvez pas votre robe d'école un peu trop courte ? C'est pas parce que vous êtes la fille du directeur que vous avez le droit de tout vous permettre ! J'ai jamais vu ça ! Et ça vous fait rire en plus ?C'est ça avec Monsieur Unless vous vous moquez de tout ! Et surtout du vestimentaire ! Comme la dernière fois, Unless en boxer -Quoi que s'était pas désagréable à regarder-, mais là n'est pas le sujet ! Et vous continuez de ricaner ? Très bien ! 1HEURE DE COLLE AVEC VOUS MÊME ! Vous avez tout gagner Miss Colman ! »

Fin du spectacle. Je me retourne vers Sand et fait une révérence vers lui, alors que tout le monde à observer mon manège, on a surtout du me prendre pour une folle mais peu importe, je recommence à m'amuser comme une folle. Je ris sur le coup alors que je m'approche tout en reprenant la boîte. Et je m'approche vite fait de lui, encore plus, mon visage face au sien, si près qu'il peu sentir ma respiration sur son visage. Puis je fini par redéposer un baiser sur sa joue, un peu plus proche des lèvres sans vraiment le vouloir. Et je reprend la boîte. Je m'éloigne de lui, et réfléchit...Et je finit par sortir alors.

|Lizzie| « Cap ou pas cap de faire un discourt en montant sur la table pour nos retrouvailles ?? =P »

J'adore le voir faire des discours... Va savoir pourquoi ! Notre monde recommence à tourner à plein régime, notre monde recommence à se voir. Notre bulle se reconstitue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 21:59

    Lizzie | « Hum...d'accord... »

    C'marrant elle a pas l'air très convaincu. Damned. Pourquoi faut-il qu'elle arrive à lire en moi comme dans un livre ouvert >< . J'ai interet à vite trouver une parade sinon dans 3 semaine elle me grille en me sortant qu'une angine ou une bronchite ça dure pas aussi longtemps ><.

    Lizzie | « Et tu les laisses dire ça ? Alors qu'elles en connaissent même pas le véritable sens ! Moi aussi je vais crier ça alors non ? Tu m'imagines crier ' SAANNNDD JE T'AIME !! T'ES LE PLUS FORT !!' »

    Alors ça j'adore quand elle fait sa petit crise de jalousie ! J'en sourit. Elle est trop jolie comme ça ! Puis elle sort ça.. Sand je t'aime.. J'ai tant réver qu'elle me le dise... J'ai toujours rêver qu'elle me regarde me dise. Sand je t'aime. Et là c'est ce qu'elle venait de dire *.* ... BAF j'me donne une baffe mentalement faut pas que je me fasse des films ! C'est un exemple qu'elle fait ! Un exempleuh ! Donc je souris alors qu'elle rougit.. Elle rougit *-* . Non seulement elle est hyper mignonne quand elle rougit mais en plus c'eMst pas franchement habituelle qu'est ce qu'elle me cache ? Peut être qu'elle s'est rendu compte de ce qu'elle a dit et que ça la gène parce qu'elle a peur que je me fasse un film alors qu'elle me considère que comme un amis ? Hein c'est ça TT' ? M'enfin elle se remet quand même contre moi. Qu'est ce que j'adore ce contact.. C'est dingue... puis ensuite je lui parle de son poste de préfère en chef. Je la voit sourire alors qu'elle me regarde et me répond

    Lizzie | « Et oui je suis préfète en chef ! Je dois faire la méchante avec ceux qui font des bêtises. Donc je dois faire la méchante et coller =P. Et oui je peux te coller, si t'es pas gentil je te colleuh autant que je veux ! Tu pourrais même passer tout le reste de tes temps libres en colle avec moi ! »

    Passé le reste de mes temps libres avec elle pourquoi pas ! J'en rêve moi de ça ! Passé tout mon temps avec elle. Wah. Le rêve même si c'est en colle m'en fou ! D'abord qu'est ce qu'elle me ferrais faire ? XD Sans doute nous rigolerons bien durant la dite colle. C'pour ça que si un jour j'suis collé j'espère de tout coeur que se serra avec elle ! Puis ensuite avec un nouveau sourire elle me sort

    Lizzie | « Cap bien sûr ! Tu crois quoi ? »

    Ouais elle a raison qu'est ce que je croyais ? J'la voit très mal refuser ma Lizzou ! C'est pas du tout son genre ! Donc je souris alors qu'elle se décolle de moi. Voyons comme ma préfète en chef préférée va se mettre une colle toute seule =D. Elle se met bien droite et prend cette air autoritaire qui me fait tant sourire pour finir par dire.

    Lizzie | « Ahahahh ! Miss Lizzie Leïla Colman ! Vous voilà donc ! C'est quoi cet accoutrement ? Vous trouvez pas votre robe d'école un peu trop courte ? C'est pas parce que vous êtes la fille du directeur que vous avez le droit de tout vous permettre ! J'ai jamais vu ça ! Et ça vous fait rire en plus ?C'est ça avec Monsieur Unless vous vous moquez de tout ! Et surtout du vestimentaire ! Comme la dernière fois, Unless en boxer -Quoi que s'était pas désagréable à regarder-, mais là n'est pas le sujet ! Et vous continuez de ricaner ? Très bien ! 1HEURE DE COLLE AVEC VOUS MÊME ! Vous avez tout gagner Miss Colman ! »

    C'est plus fort que moi. J'explose de rire ! Elle est trop doué ! XD Et puis cette épisode du boxer qui me revient en mémoire d'un coup. Rah que de souvenir ! J'en ris encore ! Pas désagréable à regarder ? Ah ? Content qu'elle est apprécier =P. Rah mais ce final ! Une heure de colle avec vous même excellent ! Elle est trop fort ! Puis elle se retourne vers moi pour faire une révérence. J'applaudis ! Alors que je tousse à nouveau pendant qu'elle rit. Je déteste cette toux ><' . Puis ensuite tout se passe très vite. Elle s'approche reprend notre boite et met son visage face au miens *.*. Mes yeux se perde dans son regard.. On est tellement proche... Juste quelque millimètre et nos lèvres se touchent... Juste quelque millimètre... Mais elle fini par redeposer un baiser sur ma joue plus proche de mes lèvres a pour quand le prochain ? *-* xD. Je reste un peu réveur ,alors qu'elle reprend la boite. Et s'éloigne en me sortant mon gage.

    Lizzie | « Cap ou pas cap de faire un discourt en montant sur la table pour nos retrouvailles ?? =P »

    Je souris. Amusé que notre jeu reprenne enfin ! Que les gages se remettent à fuser ! Puis je sort en passant à coté d'elle

    Sand | « Cap =P ! »

    Puis je m'avance vers une table. Pas n'importe laquelle. La table des professeur ! Juste à la place de Mr Lewis XD. Juste en fasse de son fauteuil en or. Je monte sur la table. Et je me met à parler d'une voix claire

    Sand | « HUM HUM VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT ! »

    Toute la grande salle se tait. Et voilà j'ai l'attention de tout le monde sur moi. J'affiche alors un sourire colgate blancheur. Et je continu

    Sand | « Merci. Je vous est réunis aujourd'hui en ce 4 janvier, pour vous parlez de quelque chose d'extraordinaire ! Vous connaissez Lizzie Colman ? Mais oui la jeune fille parfaite là bas =D ? Hey d'ailleurs toi là au premier rang t'évite de trop la regarder ou j'te réduis en chair à pâté è_é' . Bref, donc comme vous le savez tous ça fait un an que moi et Lizzie nous ne nous parlons plus oui je sais s'est triste. Mais réjouissez vous ! Parce que notre duo infernal reprend du poil de la bête ! On est toujours cap ! On a encore de l'imagination à revendre ! Les enfants terrible ne sont pas mort mes amis ! Donc je tenais à vous prévenir amis de 7ème année que l'ambiance en classe va reprendre =D. Nous y veillerons ! Et voilà c'était un discourt de Sand Vince Unless. Merci de votre écoute ! A bientôt sur Poudlard radio pour la minute Unlessienne ! »

    Et voilà sur ce je redescend de ma table. Un grand sourire collé au lèvres. Rah ça faisait longtemps que j'avais plus parlé comme ça en public de nous deux. Ces sur ces mots, que je retournes voir Lizzie. C'est à elle que j'offre mon plus beau sourire. J'aurais pu le faire plus long ce discours mais j'ai appris que les plus court était meilleurs. Par exemple. Quoi de plus parlant que je t'aime ? Pourtant c'est pas très long.. Rah pourquoi j'arrive pas à lui avouer TT'. Bref alors que je reviens vers elle je lui sort

    Sand | « Alors t'a aimé mon tit discourt =P ? Bon je manque un peu d'entraînement mais ça finira pas revenir hein =p »

    Alors que je reprend notre boîte avec un tit sourire collé au lèvres puis à mon tours j'approche mon visage du sien pour lui faire un bisou sur la joue. Pourquoi ? Je sais pas. Peut être que parce qu'elle m'en a fait un après son gage j'me sens obligé de faire la même chose.. Nan .. C'est pas ça. En faite j'en avait juste très envie. Envie de sentir sa peau douce et sucré sous mes lèvres.. Faut que j'arrête de rêver moi vraiment.. Enfin je fini par lui sortir

    Sand | « Cap ou pas cap de me coller avec toi pour ton heure =p »

    Ben quoi ? =O Nous deux collé sa fait longtemps ! Et puis ça me manque moi ! Et puis j'adore son petit air autoritaire ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Sam 3 Jan - 22:54

|Lizzie| « Cap ou pas cap de faire un discourt en montant sur la table pour nos retrouvailles ?? =P »

Et oui, notre jeu reprend. Ah ça fait si longtemps qu'on y a pas jouer. C'est dingue ça a pu me manquer, pas autant que Sand, mais ça m'a manqué quand même. C'est le jeu le plus amusant auquel j'ai jouer de toute ma vie, se lancer des gages, n'importe lequel à faire. Et le meilleur c'est que c'est notre jeu à nous et qu'on a pas le droit d'y jouer avec quelqu'un d'autre. Notre jeu à nous et à personne d'autre, on le partagera pas ! Je me rappellerais toujours du début de notre jeu, quand on avait 7ans, trois filles m'avaient cassé ma poupée et Sand m'avait donné cette boîte, et c'est de là que tout est partis. Cette journée fait parti des meilleurs de ma vie, c'est l'un des moments les plus important, le moment où Sand a fait irruption dans mon quotidien, que j'ai commencé à m'attacher et pour finir par l'aimer. Et il m'a fallu 9ans pour m'en rendre compte. Je sais, je suis sans doute longue à la détente. Mais bon que faire, je ne peux pas revenir en arrière et m'en rendre compte plus tôt, ce n'est pas possible. Bon, je viens de lui lancer son gage, sera-t-il prêt à le relever ?

|Sand| « Cap =P ! »

Il est cap. Comme d'habitude. Je l'aime, c'est dingue, surtout que maintenant je m'en rend compte c'est encore plus dingue. Je le regarde, tout sourire alors qu'il se dirige vers la table des professeur, ah toujours aussi audacieux, c'est bien mon Sand ça ! Je le regarde monter sur la table, un sourire sur les lèvres, faut que j'arrête de sourire comme ça où on va vraiment voir que je suis sous le charme. Mais je peux pas m'en empêcher ! Alors je continue de sourire, sans cesse. Le voilà sur la table, je peux pas empêcher mon regard de descendre sur son torse. Sur le coup je me mord la lèvre pour me ramener sur terre, voilà que j'allais le mater. Manquait plus que ça ! Faut que j'arrête, ou que je le viole. Bon ok, ni l'un ni l'autre. Faut que je calme mes envies. Et là il commence.

|Sand| « HUM HUM VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT ! »

D'un coup silence complet. C'est dingue comment il demande bien le silence...Eh oh, j'arrête de m'extasier de manière insensé ?! Il affiche un sourire à la colgate blancheur. Je pouffe sur le coup. Alors qu'il commence son discourt.

|Sand| « Merci. Je vous est réunis aujourd'hui en ce 4 janvier, pour vous parlez de quelque chose d'extraordinaire ! Vous connaissez Lizzie Colman ? Mais oui la jeune fille parfaite là bas =D ? Hey d'ailleurs toi là au premier rang t'évite de trop la regarder ou j'te réduis en chair à pâté è_é' . Bref, donc comme vous le savez tous ça fait un an que moi et Lizzie nous ne nous parlons plus oui je sais s'est triste. Mais réjouissez vous ! Parce que notre duo infernal reprend du poil de la bête ! On est toujours cap ! On a encore de l'imagination à revendre ! Les enfants terrible ne sont pas mort mes amis ! Donc je tenais à vous prévenir amis de 7ème année que l'ambiance en classe va reprendre =D. Nous y veillerons ! Et voilà c'était un discourt de Sand Vince Unless. Merci de votre écoute ! A bientôt sur Poudlard radio pour la minute Unlessienne ! »

Je l'écoute, toujours en souriant de manière insensé. Et oui, aujourd'hui le 4 janvier, c'est un grand jour pour nous. Et il parle de moi comme d'une fille parfaite.. Mais euh, je suis pas parfaite ! Entre deux il menace un garçon de le massacrer s'il continue à me regarder. Je l'écoute, aux anges. Quand d'un coup j'ai un sentiment désagréable au niveau du crâne. Arf, c'est quoi ça encore. J'y fais pas attention, c'est pas un drôle de sensation qui va m'empêcher de l'écouter ! Il dit qu'on a encore de l'imagination à revendre. Ah oui, on a pas fini de faire comme ça les 400coups, d'inventer des bêtises et de les faire par la suite. C'est notre occupation majeur, enfin maintenant ça va redevenir ainsi. Le sentiment désagréable ne part pas. Je ferme les yeux et les réouvres. Sand vient de finir son discourt, il descend de la table, avec un grand sourire sur les lèvres, je suis à deux doigts de fondre sur place, mettant le truc de ma tête sur le côté pour le moment. C'est pas important ça, mais le fait que Sand arrive vers moi, ça c'est très important ! Vous me direz je pourrait être sur le point de mourir que je le montrerais pas tant qu'il sera pas là. Il revient vers moi, et m'offre son plus beau sourire *-*. Trop tard je fond... J''espère qu'il ne va pas le remarquer ça.

|Sand | « Alors t'a aimé mon tit discourt =P ? Bon je manque un peu d'entraînement mais ça finira pas revenir hein =p »

Je souris, tout ce que j'arrive à faire. J'ai même l'impression que mon cerveau commence à marcher au ralentie. Je finis par dire alors, un peu en décaler.

|Lizzie| « Ah oui, j'ai adoré ! Même plus, il était super ton discours ! »

Il reprend alors la boîte. Un petit sourire des plus craquants alors qu'il s'approche de moi. Je ne bouge pas alors que je le regarde approcher. Je me fixe et je le regarde. Il approche son visage du mien... Et dépose un bisou sur ma joue *-*. Le contacte de ses lèvres sur ma peau me fait comme décoller. Mais une chose me ramène sur terre, ce sentiment désagréable qui n'est plus que dans mon crâne mais se propage doucement, très doucement. Je regarde Sand et lui sourit sur le coup et je ne peux m'empêcher de lui faire un bisou à mon tour, un peu comme pour avoir le dernier mot.

|Sand| « Cap ou pas cap de me coller avec toi pour ton heure =p »

Je ris sur le coup, j'oublie le sentiment peu commode que me prend de plus en plus. J'ai pas envie de ça.

|Lizzie| « Cap très chère ! »

En prenant un faux air de snobe. Je recule de quelques pas, et je reprend mon air autoritaire que je veux utiliser contre lui.

|Lizzie| « Alors !! Mister Sand Vince Unless ! On se croit tout permis au point de monter sur la table des professeur et pour sortir un discourt ? VOUS VOUS PRENEZ POUR QUI ? DIEU PEUT ÊTRE -Même si il y a quelques ressemblance physique avouons le =P- ! ET BIEN NON, PAS DANS CETTE ECOLE ! Et vous savez quoi ? Pour la peine vous serez coller en même temps que moi même ! CA VOUS APPRENDRA ! »

Voilà, il est collé avec moi. Au moment où j'arrête le sentiment se fait sentir de plus en plus. J'évite de montrer que quelques chose ne va pas. Et je m'approche de Sand, en imitant un mec roulant des mécaniques pour impressionner une fille par son physique. Puis je reprend la boîte. Et m'approche de lui. Très près, mon corps étant peut être à quelques millimètre du sien. Et je dis alors.

|Lizzie| « Alors, t'en as pensé quoi..? »

Sans bouger, sans reculer. Je reste ainsi le temps de sa réponse, et me recule quelques instant après. Et là. Je suis à deux doigt de perdre l'équilibre je me rattrape de justesse à la table et m'assoie sur le banc, posant la boîte sur les genou. Et je prend ma tête dans mes mains. Mais c'est quoi cette sensation qui ne fait qu'augmenter, qui s'empare de moi...Je me sens fatiguer...Fatiguer... Je ne sais pas ce qui m'arrive...

|Lizzie| « Sand...je crois que j'ai besoin de rester assise un petit peu... »

Ma vue commence un peu à se brouiller...Mais qu'est ce que j'ai ?! Je ne comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Dim 4 Jan - 3:59

    Lizzie | « Ah oui, j'ai adoré ! Même plus, il était super ton discours ! »

    Je lui sourit alors que je m'approche d'elle. J'aurais voulu l'embrasser. J'aurais voulu que nos lèvres entrent en contact. J'aurais voulu sentir son souffle se mêler au miens. Mais je me suis contenté de ce petit baiser sur sa joue. J'aurais tellement voulu qu'elle dérape .. Mais non. Elle me regarde alors et sourit. Je fais de même et de nouveau ces douce lèvres touche ma peau. Encore un bisou. J'en voudrais encore plus *.* mais je me contente de ça pour l'instant c'est déjà pas mal. C'est même beaucoup de sa part. J'ai l'impression qu'elle me cache quelque chose. J'aimerais tant que parfois elle soit plus explicite en même temps de mon coté je pourrais l'être aussi. Mais j'ai peur. Ouais c'est débile hein. Mais j'ai peur de lui dire je t'aime Lizzie. J'ai pas envie de casser notre amitié, qu'elle me rejette. Donc j'attendrais le temps qu'il faut. J'attendrais ce petit signe qui me dira 'vas y c'est le moment'. J'espère que se serra dans pas longtemps ><' . Bref, ensuite je lui lance le cap ou pas cap. Elle rit. J'aime son rire. Cristallin, léger, superbe. Puis elle me sort un

    Lizzie | « Cap très chère ! »

    Dit-elle en me prenant de haut avec ce faux air de snob. Un sourire se forme alors sur mes lèvres. Elle se recule. Prend cet air autoritaire que j'adore tant. Voir son petit nez se retroussé, ces yeux rieur me lançait de faux éclair, son front se plissait. Trop mignonne.

    Lizzie | « Alors !! Mister Sand Vince Unless ! On se croit tout permis au point de monter sur la table des professeur et pour sortir un discourt ? VOUS VOUS PRENEZ POUR QUI ? DIEU PEUT ÊTRE -Même si il y a quelques ressemblance physique avouons le =P- ! ET BIEN NON, PAS DANS CETTE ECOLE ! Et vous savez quoi ? Pour la peine vous serez coller en même temps que moi même ! CA VOUS APPRENDRA ! »

    J'éclate à nouveau de rire. Elle est vraiment trop doué ! J'suis sur qu'elle doit faire une excellente préfète ! Et me voilà collé avec elle ! Oh oui je suis horrible je me permet tout =O. Ouiii je me prend pour dieu Cool. J'suis mégalo =O. Quoi j'ai une ressemblance physique avec ? *-* Han elle me touche là ! XD. M'enfin ça m'empèche pas d'être collé TT'... Genre ça me dérange ! Pas du tout ! Comme au bon vieux temps Colman et Unless ensemble ! J'me sentais seul dans la salle des colles ces derniers temps ! Sans Lizzie c'était naze les colles ! Pas d'amusement pas de cap ou pas cap ? Pas de petit défi délirant et amusant qui rende complètement fou celui qui nous surveille ! En faite les colles étaient devenu vraiment des colles =/ Ennuyeuse à mourir. Comme ma vie sans elle quoi. L'ennuie total. Pour vous montrez l'ampleur du truc, j'en était même arriver à un tel point d'ennuis que je faisais des lignes sans que le surveillant m'y oblige en me gueulant dessus comme un forçat Oo'... M'enfin tout ça n'a rien d'hallucinant comparé à ce que fais Lizzie là.

    Elle arrive vers moi en roulant ces petits muscles pour faire genre de m'impressionner. Puis elle reprend la boite. Dans un premier temps ça me fait sourire c'est ce qu'elle fait après qui me rend rêveur tout à coup. Elle s'approche de moi je sens son corps qui frôle presque le miens. Sa respiration contre mon visage elle me dit

    Lizzie | « Alors, t'en as pensé quoi..? »

    Je la regarde toujours un peu rêveur, mon coeur bat à la chamade. Est ce que je suis en train de rêver où elle me provoque en quelque sorte ? Vu son comportement je doute un peu mais jamais elle ne m'a cherchait.. J'dois sans doute me faire un film ! Faut que j'arrête maintenant TT'. Je la regarde à moitié dans les étoiles alors que je finis par répondre en un souffle.

    Sand | « Génial. Tu étais génial. T'es une parfaite préfère en chef ! *.* »

    Rah baffais moi ! J'ai l'impression d'avoir des étoiles plein les yeux.. En même temps c'est sans doute le cas. Purée là l'envie de l'embrasser est à son summum.. Il suffirait juste que je m'approche un petit peu .. TT'.. Mais non elle se recule d'un coup. J'affiche un petit sourire. Dommage. J'aurais du tenter.

    Puis tout s'accélère. Lizzie perd l'équilibre et manque de tombé de justesse elle se rattrape à la table et s'assoie sur le banc. Mon coeur bat à la chamade alors que je m'approche d'elle, inquiet comme pas deux qu'est ce qu'elle a eu ? Pourquoi perdre l'équilibre comme ça ? J'la vois prendre sa tête entre ces mains je sais pas quoi faire pour l'instant je reste à coté d'elle. Tout dans mon comportement montre que je suis inquiet. Puis elle me dit

    Lizzie | « Sand...je crois que j'ai besoin de rester assise un petit peu... »

    Je la regarde alors qu'elle se sort. Lentement je m'accroupis à coté du banc. Je répond alors inquiet.

    Sand | « Surtout reste assise, qu'est ce que tu as eu ? Lizzie tu fais de l'hypoglycémie et tu me l'as pas dit ? T'as mal quelque part ? Tu veux à boire ? A manger ? Reste assise surtout ! Ne te fatigues pas ! »

    Ça y est je suis en panique je me relève alors qu'elle m'a même pas répondu et je regarde autour de moi . Je cherche de l'aide mais rien ni personne ne peux m'aider ils se contente juste de tous me regarder comme si j'étais une bête de foire. J'aime pas ça. Je lance un regard affolé à un mec de serdaigle. J'ai jamais été dans cette état là. Ça doit sans doute les étonné. Mais j'ai peur. Peur pour elle. Pour MA Lizzie. Pour celle que j'aime plus que tout. Celle pour qui je donnerais ma vie. Celle qui en ce moment a failli tomber et se tiens la tête entre les mains. J'en entend dire que je m'affole pour rien. Nan j'ai un très mauvais présentiment. Mais vraiment mauvais. J'ai peur pour Lizzie qu'est ce qu'elle a ? Je veux savoir. Après avoir regarder tout les gens autour et que manifestement aucun ne semble être médecin. Je m'accroupis devant Lizzie j'essaie de capter son regard. De voir ces yeux. De lire si c'est rien ou si c'est très grave. Je lui dis ensuite inquiet comme pas permis.

    Sand | « Tu vois des points noir ? Tu veux que je te conduise à l'infirmerie ? J'peux te porter jusqu'à là bas sans problème tu sais ! Tu peux compter sur moi hein »

    J'ai peur. Je suis terrorisé, je sais pas quoi faire. Elle va pas bien. Je sais pas ce qu'elle a ça m'énerve autant que ça m'inquiète. La dernière fois que je savais pas pour une maladie c'était ce foutu cancer et là elle ça va être quoi ? Putain on vient à peine de se retrouver... Qu'est ce qui lui arrive ? Peut être c'est de ma faute ? C'est moi ? Un choc émotionnel. Qu'est ce que j'en sais ? J'suis terrorisé c'est tout ! De nouveau je lui parle

    Sand | « Allonge toi si tu te sens mieux, qu'est ce que tu ressens ? T'as besoin de quelques chose. Oublie pas je suis là Lizzie. Je serrais toujours là pour toi. »

    Et lentement je lui prend l'une de ces mains que je sert dans la mienne. Oui je sais c'est peut être qu'un petit divaguement passager ce qu'elle a mais je ne crois pas. J'ai un très mauvais présentiment et c'est pour ça que je suis comme ça. J'veux pas qu'elle me quitte. J'veux pas qu'elle meurt. On vient à peine de se retrouver elle peut pas partir comme ça ... Nan elle a pas le droit.


      Quand le rêve se transforme en cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   Dim 4 Jan - 11:43

|Lizzie| « Alors, t'en as pensé quoi..? »

Oui, on peut dire que je le provoque. Pourquoi ? Pour le faire réagir, voir s'il tenterait quelques chose. J'ai envie qu'il fasse quelques chose, n'importe quoi même ! J'ai envie qu'il me montre plus d'intérêt, encore plus qu'en temps normal. Qu'il ose quoi. J'ai tellement envie que je pourrais le provoquer encore plus, toujours plus. Toujours plus fort. Même si avant je ne l'avais jamais fait, même si avant être ainsi avec lui m'effrayer, pourquoi ? Car j'avais peur de ce que je pouvais ressentir pour lui. J'ai toujours su qu'il était spécial pour moi, mais à quel point vraiment je ne le sais qu'aujourd'hui. Il me répond alors, un peu dans les étoiles..

|Sand| « Génial. Tu étais génial. T'es une parfaite préfère en chef ! *.* »

Un sourire sur mon visage. Puis je finis par me reculer. Il n'a rien tenter. Peut être que ça me vexe, car avec une autre il aurait directement fait quelques chose. Je me retiens pour ne rien montrer. J'aurais tant aimer qu'il se lance un peu, qu'il tente même. Mais bon apparemment c'était trop espéré de le voir faire ça avec moi, peut être que je me fais des films et qu'il ne verrait pas l'intérêt de le faire. Soupir, ça m'attriste un peu mine de rien.

Puis c'est alors que la sensation désagréable se fait plus forte, alors que je me recule j'en perd pratiquement mon équilibre. La tête dans mes mains. Mais qu'est ce que j'ai ? J'ai jamais eu ça avant moi ! Merde, à ce moment là. Alors que je suis avec, pourquoi faut qu'un truc bizarre me prend ? J'espère que je vais rester là, que ça va passer. Mais j'en sais rien, je commence à avoir peur. Peur de ce qui m'arrive. C'est si étrange même si ça n'a rien de vraiment douloureux. Mais je le sens mal, très mal.

|Lizzie| « Sand...je crois que j'ai besoin de rester assise un petit peu... »

Je le sens s'accroupir à côté de moi. Je veux pas qu'il s'inquiète, je veux pas qu'il s'en fasse pour moi. Même si d'un côté ça me fait plaisir qu'il se soucis de moi. Mais bon j'aime pas non plus. Il est inquiet et ça s'entend dans sa voix.

|Sand| « Surtout reste assise, qu'est ce que tu as eu ? Lizzie tu fais de l'hypoglycémie et tu me l'as pas dit ? T'as mal quelque part ? Tu veux à boire ? A manger ? Reste assise surtout ! Ne te fatigues pas ! »

Il me questionne, je garde la tête dans mes mains. Je me sens de plus en plus mal, mais sans douleur, c'est autre chose. Ce n'est pas tout à fait de l'hypoglycémie, non c'est autre chose. Je ne serais pas dire quoi, c'est la première fois que cela m'arrive. Pourquoi ? J'en sais fichtrement rien, et surtout pourquoi maintenant ? Je commence à me sentir angoisser. J'ai peur de ne pouvoir lui dire ce que je veux tellement lui dire, depuis si longtemps. Depuis si longtemps. Je tente de le regarder, je commence à voir flou. Il cherche de l'aide ? Et apparemment personne ne vient, personne ne s'en inquiète. J'ai envie de pleurer. Je rigole pas, ça va faire 9ans que j'ai pas verser une seule larme, la dernière fois étant à cause de ma poupée. Si je vous jure depuis ce jour je me suis toujours retenue, mais là j'ai l'impression que je vais pleurer. Il s'accroupit devant moi, tente de capter mon regard, je tente moi aussi de la regarder.

|Sand| « Tu vois des points noir ? Tu veux que je te conduise à l'infirmerie ? J'peux te porter jusqu'à là bas sans problème tu sais ! Tu peux compter sur moi hein »

J'enlève un peu mes mains, je peux bien supporter un peu cet chose désagréable pour lui. Je le regarde, enfin tente de le regarder. Pour dire alors.

|Lizzie| « Je fais pas d'hypoglycémie, j'en ai jamais fait une seule fois dans ma vie...Je vois pas de point noir... Je pense juste rester assise le temps que ça passe, ne t'inquiète pas d'accord. »

Un faible sourire sur mon visage alors que je remet ma tête entre mes mains. Je ne vais pas bien, mais pour moi c'est pas la mort. Je veux pas gâcher ce moment, non, non et non ! Je m'en voudrais terriblement et je pense que je m'en veux déjà. J'ai l'impression que ce n'est pas physique, que ça se passe plus dans mon esprit, mon esprit. Une crise d'angoisse ? Ca y ressemble presque, mais pas encore. J'arrive pas à mettre le doigt sur ce que j'ai, alors que Sand s'inquiète de plus en plus. Je me déteste.

|Sand| « Allonge toi si tu te sens mieux, qu'est ce que tu ressens ? T'as besoin de quelques chose. Oublie pas je suis là Lizzie. Je serrais toujours là pour toi. »

Il prend alors l'une de mes mains dans la sienne. Je le regarde, je ne me sens de moins en moins bien, mais son geste apaise un peu ma peur. Je ferme les yeux et les réouvres, sur le coup ma vue va mieux, je vois ses traits tiré par l'anxiété. Je veux pas qu'il s'inquiète, non je ne veux pas.

|Lizzie| « J'ai juste un sentiment très désagréable...Ca n'a rien de physique, j'ai pas mal...Ma vue se trouble un peu, mais j'ai mal nul part. C'est juste très bizarre... »

Je souris de nouveau, un sourire encore plus faible que le précédent. J'ai envie de lui dire, avant de ne plus pouvoir, je ne sais pas pourquoi j'ai cet impression, mais je ne sais pas si je peux. Peu importe, mon esprit n'est plus très apte à me contredire là. Je lève mon autre main vers la joue de Sand. J'approche mon visage du sien et pose mon font contre le sien. Ca m'apaise mais ça ne fait partir en rien ce sentiment désagréable qui pompe mon énergie. Je respire tranquillement alors que je ferme les yeux. Et voilà je me lance, doucement.

|Lizzie| « Dis Sand...Tu peux me promettre une chose ? De ne jamais me laisser, de ne jamais m'abandonner. Rien que d'y penser ça me fait peur. Que tu m'abandonnes pour aller avec une autre que t'aimeras plus que moi. Je sais pas pourquoi je te dis ça que maintenant, j'aurais du te le dire bien avant. Mais...peut être que ce qui m'en empêcher était le fait que tu ailles toujours avec des autres filles, à qui j'ai l'impression que tu accordes plus d'importance... Je sais vraiment pas pourquoi je te dis tout ça... Mais...mais...je pense que c'est du au fait que je...je...t'...t'ai... »

...me. Un mot qui n'arrive pas à sortir. Alors que tout devient noir. Je m'écroule sur Sand. Je n'ai toujours pas su lui dire.

    Je suis dans l'ombre, seul toi sera et restera le rayon qui me rassurera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfin, on se retrouve, enfin ! -Sand-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On se retrouve enfin [Elcolo]
» Enfin je te retrouve [PV : Drake M. Smith]
» Qui veux rp avec moi ? Je ne mord pas (enfin pas toujours)
» Toi & Moi enfin réunis... [Pv Sweet Fire ♥] [{fini}
» Enfin je t'ai trouvé ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: Poudlard, L'École des Sorciers :: Rez-de-chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: