Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan G. Unless
Adulte Sorcier(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
81/100  (81/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-   Lun 5 Jan - 22:53

Je sors du taxi noir et laisse des billets moldus sur la banquette arrière avec un large sourire, c'est deux fois le prix de ma course enfin le gars l'avait mérité, j'ai rarement eu une conversation aussi interessante. Le trajet n'avait poiurtant pas été long mais nous avions directement abordé des sujet qui nous intéressait, evitant de pester sur le tamp dont on se fiche éperdument tout le deux, nous avions parler d'actualité moldus et ma dernières phrase fut l'invité à passer à la chope magique... Un brave gars, j'ai hate de le revoir, c'est pour ce genre de rencontre que j'aime vivre sinon ma vie ben c'est la vie d'un homme d'affaire, vous voyez? Le mlec qui se fait haïr par tout le monde même les personnes qui lui ressemblent, je suis de ce genre là. Je rentre rapidement dans la gare et m'achète deux journaux, The Times et The New York Times... pour être au courant de mes deux pays car oui même si je n'ai passé que dix ans aux USA, je m'y suis attacher.
Et je me dirige vers les guichets de trains, j'dois acheter quatre billets pour deux personnes différentes, des fournisseurs moldus, le meilleurs moyen d'avoir de bons prix c'est de les acheter, un bon voyage leur fera du bien, mais là je parle pas de voyage, là ils vont juste venir me rendre visite dans ma ville natale, London, j'leur ferais visiter London by night et hop, je les aurait dans ma poche, jleur promettrais des les emmenez voir où jai passer ma plus tendre enfance, c'est-à-dire dans le pacifique Sud. De gros fournisseurs j'vous dit. Mon portable vibre, Jim Barton, quand on parle du loup.

"Hey Jim ! Je suis en train de vous acheter vos billets, ne me dites pas que vous... quoi ? Okay, c'est pas bien grave Jim, on se fera une audioconférence pour discuter des prix s'il le faut, j'aurais juste aimé vous avoir en face et je vous aurait montrer les merveilles cacher de Londres... une autre fois surement"


Quel con ! Je balance mon portable par terre sous le regard ébahi des passant et le rattrape au rebond, comme les verre de la cantine, y a qu'un seul endroit où ça pète, quand on le connais on l'évite, j'adore monopoliser l'attention même des moldus. Du coup j'ai plus rien à faire dans cette gare, mais les souvenirs deviennent plus net et je commence à rêver, pourrais-je cet été venir cherché Sand quai 9 3/4 ? Le voir, le serrer dans mes bras, lui dire qu'il m'a manqué et que sa mère nous attend. Comme une douche froide, je n'ai pas revu So depuis plus de treize ans, comment est-ce que je peux être masochiste à un tel point que je rêve d'un futur aussi improbable. Je tourne un peu au hasard, attrapant les regards de certaines femmes, je n'y prête aucune attention, je pense à So, ma Sophie. J'ai commis l'irréparable. Je ne pourrais jamais me racheter.
En parlant d'acheter, je me dirige rapidement vers un vendeur de crêpe et lui en demande une avec beaucooooup de nutella, je suis un gosse j'y peux rien, un bel homme, jeune, qui a l'esprit d'un gamin de 20 ans. Pourquoi So ne pourrait-elle pas me pardonner en me voyant ainsi ? Okay, je me tais, enfin j'ordonne à mon esprit de me parler moi-même, comment ça c'est incompréhensible ?
Je m'asseois sur un banc, tout seul, personne ne s'assoira à coté de moi, je regarde tout ces moldus passer, un leger sourire aux lèvres. Je suis comme eux, comme n'importe lequel de l'un d'eux, je pratique la magie mais je pourrais faire tout ce que je fais d'habitude sans la moindre magie,mon metier ne requiert aucunement ce don. Mon portable vibre à nouveau, je le laisse, si c'est urgent, j'ai une messagerie, ça suffit.
Je pause mes affaires, et respire je prend pas assez de temps pour moi-même, une jeune femme s'asseois à coté de moi et me serre de près, on a tout un banc et elle se crois obligé de mettre ses grosses fesses à coté de moi, nan désolé mais aujourd'hui, je ne suis ouvert à aucune suggestion de ce type. Je lui sourit poliment, breffement, histoire de lui faire comprendre qu'elle n'est pas la bienvenue et elle se barre. Tant mieux.
Ma crpe est finie, quelle horreur, j'ai la flemme d'aller en chercher une autre, je suffoque, j'ai soif et j'ai cette flemme, je prend mon portable, pour me distraire de mes besoins primordiaux et me rend compte que c'est Joe, le taxi, il me demande quand est-ce que je suis présent à mon bar sur Harrigton road, un brave gars. Je lui répond.
Fini, j'ai soif, veut une crêpe, j'ai la flemme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizzie L. Colman
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
Serpentard - 7eme année & Préfète en Chef
avatar

Féminin Nombre de messages : 42
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
71/100  (71/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-   Mer 7 Jan - 20:06

Aujourd'hui, j'ai pas passé la journée à Poudlard. Comment ça se fait qu'une élève se trouve en dehors de l'école hein ? Bon je vais vous dire pourquoi,aujourd'hui je passe la journée chez ma mère, Rose Colman qui est divorcé de mon père Alex Lexis. Vous remarquerez le fait que je porte toujours le nom de ma mère, ça a été décidé ainsi à ma naissance et ça n'a pas changé depuis ce temps, et puis papa trouve que Colman va mieux que Lewis avec mes prénoms, mais bon j'aime bien le nom de famille des deux. Mais avec celui de ma mère, on ne se rend pas compte que je suis la fille du directeur de Poudlard, enfin seul ceux sachant que je porte le nom Colman peuvent le deviner, et en général se sont des personnes connaissant bien l'un de mes parents qui arrivent à faire le rapprochement. Bref', je suis en compagnie de ma mère. On marche ensemble, côté à côte.

J'aime être avec ma mère, elle à l'âge de mon père. Elle a toujours un aussi beau visage, sa chevelure est blonde, un peu comme le soleil et son regard pétillant et intelligent. Quand on me regarde à côté, on remarque tout de suite que je tiens beaucoup de mon père physiquement, sauf ma petite taille, ma mère aussi n'est pas très grande. Mais il paraît que j'ai le même nez qu'elle et les même fossettes quand je souris. Puis, j'ai un caractère bien trempé comme elle. Mine de rien je tiens bel et bien des choses d'elle ! Bref', je marche avec elle, on venait de faire les boutiques entre mère et fille, et contrairement à papa, elle virait pas au blanc en voyant ce que j'aimais porter, au contraire, elle souriait et m'aider à choisir par moment. Je lui ai même acheter un collier, que j'ai mis de suite autour de son cou. Je marche à côté d'elle, assez contente tout en tenant les sacs, enfin la plus part.

Lizzie | « Tu sais que j'ai fais les boutiques avec papa ? T'aurais vu sa tête quand il voyait ce que j'aimais en vêtement ! J'ai même réussi à lui faire essayer tout ce que je voulais !! »
Rose | « Oh vraiment ma chérie ? J'aurais vraiment voulu voir sa tête, on aurait bien rit ! »
Lizzie | « Tu devrais venir avec nous faire un tour un jour, je suis sûr que papa sera quand même content de te voir ! »
Rose | « Je ne sais pas trop ma chérie, c'est compliqué tu sais. »
Lizzie | « Tu dis toujours ça... »

Ma mère soupir, je sais qu'elle veut pas se disputer avec papa, mais j'aimerais vraiment qu'elle vienne un jour, et Sand aussi ! Comme ça se serait une sortie avec toute les personnes que j'adore plus que tout ! Je regarde ma mère, un peu déçut tout de même. Ma mère me regarde, et observe autour d'elle. Et me dit alors.

Rose | « Attend moi là, je reviens ! »

Je la regarde, me demandant ce qu'elle va faire. Elle revient au bout de quelques minutes avec une crêpe au...Nutella ! Elle vient me voir et me la donne, je souris et la remercie d'un gros bisou sur la joue, alors qu'on commence à avancer de nouveau. J'attaque ma crêpe. Ma mère me parle un peu de tout et de rien. Quand d'un coup elle s'arrête nette, comme surprise. Je regarde sans comprendre et elle avance vers un banc où un homme est assis...C'est qui lui ?! Je lui lance un regard suspicieux. Bizarrement il me rappel quelqu'un, mais qui ? Je l'ai sur le bout de la langue.

Rose | « Ethan ! Ca fait longtemps ! Tu me reconnais ? Je pensais pas te voir ici un jour tu sais ! Ca fait tellement longtemps ! Alors qu'est ce que tu deviens ? Quoi de nouveau depuis le temps ! Oh et à propos ! Voiçi ma fille Lizzie Leïla Colman ! »

Alors qu'elle me pousse un peu devant... Je regard le nommé Ethan...J'arrive pas à me rappeler de qui il me rappel. Cheveux noir, yeux noir...Sand...Oui voilà, je reste un peu sous le choc de la ressemblance si frappante et me reprend vite en disant.

Lizzie | « Euh, enchanté. Je sais que ça peut parraître bizarre mais vous me rappeler mon meilleur ami, Sand... »
Rose | « Seulement meilleur ami ? C'est plus que ça même !! =D »
Lizzie | « Maman... »

J'aime pas quand elle dit ce genre de chose en présence d'un inconnu, c'est assez gênant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan G. Unless
Adulte Sorcier(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
81/100  (81/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-   Mer 7 Jan - 21:58

Deixième crêpes au nutella, à mon age, j'devrais faire gaffe à ma ligne ou me remettre au sport, une bonne idée, me mettre au sport avec Sand pourquoi pas, je souris. Ce serait pas mal ou sinon, je passe du coté moldu et je fais un truc qui élimine bien et qui est pas mal, genre le squasch ou un truc du genre, faut que j'y réfléchisse, mais je préfère manger et faire du sport que m'abstenir de tout et rester une loque sans aucun muscle, je dois me maintenir en sport, en plus ça aide au charisme et à la comminucation et aussi au respect car le jour où mes employés ne me respecteront plus, je serais carrément mal. je prend mes aises et regarde tout ses moldus passé dans ce quasi centre commerciale, impressionant, à la base une gare est faite pour prendre le train et voilà c'esttout, on garde cet unique but dans beaucoup de petite ville mais dés qu'on est dans une capitale, on voit des dizaines de magasins et encore ce n'est rien par rapport aux aéroport, avec les endroits sans taxe, c'est le paradis pour un bon nombre de personnes. Oui, j'ai eu la curiosité de prendre l'avion, une fois pour rejoindre mes parents. Je tire un papier de ma poche. Une lettre de mes parents, même s'ils sont stupide leur gaminerie est sympathique, je les aime au fond même si on ne peut pas dire qu'ils m'ont jamais aidé réellement à grandir. On dit qu'on ressemble toujours à ses parents ? Suis-je aussi déraisonnable et immature qu'eux ? Hum, bonne question, je pense que non, je suis à la tête d'une grande entreprise qui peut-être dans une dizaine d'années deviendra, qui sait ? Un multinationale dont le siège sera à Londres, bien sure, New York était une grande ville mais je ne peux plus laisser ma famille à présent, je ne veux plus surtout. Je déplie le mots de mes parents et le relie une enième fois.

Salut Ethan !
Gwladys n'est pas en forme, elle a peur de mourir ou devenir sénile, s'il te plait, reviens vers nous, ça fait quinze ans que l'on ne s'est pas vu, les lettres ne sont pas un si bon moyens de communications et nous avons vraiment besoin de te revoir, amène Sophie et Sand, nous tenons à les revoir, peut-être pour la dernière fois ! Nous t'aimons très fort, ici, nous sommes au soleil, les jours passent vite et la vie est belle. Tu nous manques toi et ta famille.
Nous t'aimons fort.
Jake.


Jake n'est pas le prénom de mon père mais en gamin il a toujours adoré qu'on l'appelle ainsi, choisir son prénom, jeu de gosse. Mon père est un gosse, il adorait que Sand l'appelle Papy Jake...Je froisse le minuscule bout de papier et le remet dans la poche, ma crêpe se refroidit. Comment vais-je dire à Sand lors de notre seconde rencontre que j'ai impérativement besoin qu'il parte au bout du monde avec moi et sa mère si possible... Suicidaire déjà que je suis pas sure qu'il me supportera un jour, aller voir ses grand parents uU...
Je regarde les alentours, j'ai le temps, mes parents ont toujours eu une notion du "bientot" très difficile à assimiler pour moi, faudrait que j'emmène Sand un à un moment où il pourra se baigner, y a pas grand chose d'autre à faire en Nouvelle Zélande, si, du rugby peut-être. Faudrait que je lui dise qu'il peut amener un ami, un ami ou deux. Ca pourrait être sympa, j'en suis certain. Mes yeux suivent les passants sans vraiment les regarder jusqu'à apercevoir une femme blonde assez belle, la quarantaine bien tassé qui se dirige vers moi, en deux seconde je décoche un sourire et je me souviens, Rose Colman. On a passé un bout de temps ensemble à New York , elle avait des affaires avec le journal et on s'est fait quelques soirées ensemble, ça date d'au moins cinq ans tout ça. Elle est accompagnée par une jeune femme, belle, souriante, brune.

Rose | « Ethan ! Ca fait longtemps ! Tu me reconnais ? Je pensais pas te voir ici un jour tu sais ! Ca fait tellement longtemps ! Alors qu'est ce que tu deviens ? Quoi de nouveau depuis le temps ! Oh et à propos ! Voiçi ma fille Lizzie Leïla Colman ! »


Je souris à nouveau ça fait, un baille, j'avale ma bouché de crêpe esperant de pas avoir trop de nutella autour des lèvres. Je tilt sur la dernière phrase Lizzie Colman, ce nom me revient à l'esprit, je suis certain de l'avoir entendu, la vois de Sand me viens à l'esprit puis plus clair celle d'Alex, c'est la fille d'Alex... J'en suis certains et elle a quelques ressemblances avec lui au fond, c'est elle sa fille qui traine toujours avec mon Sand, c'est elle sa meilleure amie ou autre, c'est eux deux qui retourne Poudlard à eux seuls !

- Rose ! Bien sur que je me souviens de toi, ça fait bien 5 ans ! Alors c'est donc elle ta fille, dont tu me parlais ! Enchantée Lizzie !

Je voulais faire une réflexion du genre, c'est bizarre elle a exactement le même age que mon fils, ou elle doit être de la même année que mon fils à Poudlard ou encore d'autre trucs du genre mais je ne fis aucune allusion tandis que la jeune fille me dévisageait, elle avait donc dix-sept ans, c'ets l'âge que je lui aurais donné, meilleure amie de Sand ou petite amie, peu importe mais elle est belle, Sand a de la chance de pouvoir trainer avec peu importe leur relation, quoi que s'il est le meilleur ami et qu'elle est prise... ça doit être plus que frustrant.

Lizzie | « Euh, enchanté. Je sais que ça peut parraître bizarre mais vous me rappeler mon meilleur ami, Sand... »
Rose | « Seulement meilleur ami ? C'est plus que ça même !! =D »
Lizzie | « Maman... »

Je ris légèrement, heureux de ressembler à mon fils, c'est pas si étrange que ça, le même sang coule dans nos veines, je ne vais pas les laisser tourner en bourrique toutes les deux plus longtemps, ce ne serait pas fairplay de ne pas dire qui je suis. Je souris devant la complicité entre la mère et la fille, peut-être un jour aurait-je exactement la même avec Sand dans mes rêves surement. Je regarde Rose pour me donner contenance, Alex n'a pas de mauvais gouts nonplus je dois dire, peut-être un peu agée pour moi, quoi que... Dommage qu'Alex et Rose ne s'aiment plus, je les verrais bien au bras l'un de l'autre.

-Lizzie, ce n'est pas si étrange que mon fils me ressemble, non ? Sand est mon fils. Tu te souviens Rose ? On parlait de nos enfants en riant à la possibilité qu'ils soient amis ou plus ! Voilà chose faite !

Je suis heureux de cette rencontre, ça va m'occuper, je finis rapidement ma crêpe et après avoir tout à fait avaler leur dit de s'asseoir, on tiens facilement à trois, vu comment on est gros surtout. Je suis aussi intéressé par Lizzie que par sa mère et je ne sais par où commencer, pas vraiment mal à l'aise mais je sais que Sand a du décrire toute notre première rencontre à Lizzie, à moins qu'il ai évité de peur de trop s'ouvrir, de peur de se montrer sensible. Peu importe je souris, j'ai soif, un peu trop soif, fichu nutella, c'est suprabon mais... je meurs. Je tourne la tête vers Lizzie et sa mère, impatient de connaitre sa réaction, que pense la meilleur ami de mon fils de moi ? Elle doit avoir des préjugé, genre "c'est le père irresponsaaaaaaaaaable et lâââââche !", elle aurait pas tort... enfin, je ne le suis plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un crêpe au nutella ? -Lizziiiiiiiie-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: Chez les Moldues :: La Gare King's Cross :: L'Intérieur (les Guichets Moldus)-
Sauter vers: