Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -

Aller en bas 
AuteurMessage
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Dim 4 Jan - 20:58

    AH AH AH
    J'VAIS LE TUER !
    LE TUER ! VOUS M'ENTENDEZ !
    J'VAIS LUI FAIRE LA PEAU !
    AH AH AH MONSIEUR DISPARAIS 13 ANS ET IL CROIT QU'IL PEUT REVENIR COMME CA ><
    ET BEN NAN !

    Ça c'est moi quand j'ai reçu sa lettre. Lettre de qui ? Et bien d'Ethan. Ethan George Unless alias mon père. Sur le coup j'ai eu envie de l'arracher. De la jeter au feu. Moi qui croyais qu'il avait vraiment fini par mourir. Ben nan. En faite j'aurais préféré qu'il soit mort au moins il aurait eu une raison pour ne pas venir à Noël. Parce que d'abord maman en père Noël c'était naze de sa faute j'y est plus cru à 5 ans. M'enfin n'empêche qu'il aura pu donner des nouvelles au moins. Je sais pas moi une carte postal. Même tout les ans il aurait au moins pu me passer un coup de fils. Ouais bon il en a passé à ma mère certes mais moi ça fait 13 ans que j'ai pas entendu sa voix. Tain. M'énerve celui là nan mais comme si j'allais tout lui pardonner comme ça ><'... Humph. Quoique c'est mon père quand même. NAN ! Faut pas que je faiblisse. J'lui en veux à mort ><'. En plus de sa faute. Maman est devenu dépressive, drogué, et folle à lié. Et moi j'ai vu tout ça sans pouvoir rien faire. Parce qu'elle voulait son Ethan. Ma belle maman qui est devenu toute pale, toute piqué au niveau de ces bras. Je le hais.

    Où il voulait que j'aille ? Prés au lard. Tout près de la cabane hurlante. J'irais. J'ai pas envie de manqué la seule occasion de le revoir en faite. J'm'en voudrais toute ma vie. Mais j'vais le faire poireauter. 1 heure ou deux. Juste pour voir s'il se serrait barrer. Pour voir s'il tenait vraiment à moi. Tiens et puis j'arriverais bourré aussi ! Et shooter ><' ! Ou pas. J'ai envie de quand même pouvoir lui parler en étant clean. Mais en même temps j'ai envie de le faire culpabiliser. Genre regarde ce que je suis devenu ! Et tout ça c'est TA faute. Et puis aussi j'lui dirais que j'ai le cancer tiens ! Comme ça il culpabilisera encore plus de pas m'avoir élever ><' . Ou pas d'ailleurs. M'enfin faut pas que j'me voile la face tout n'est pas de sa faute non plus mais en grande partie. J'me rappelle encore à l'école primaire quand tout le monde se foutait de moi parce que je disais que mon père c'était un aventurier. Qu'il était parti sauver le monde. Que de toute façon il allait revenir à la maison. Mais il est jamais revenu. Le nombre de gosse avec lequel j'me suis battu aussi. Tout ça parce qu'il le traitait de lâche qui avait abandonner sa famille. En faite ils avaient raison.

    Bref, aujourd'hui c'est le grand jour. J'vais enfin le revoir. En faite j'ai beau me dire que j'le déteste je sais pas comment je vais réagir. D'un coté j'suis heureux de le revoir enfin de l'autre j'ai envie de le tuer pour le bordel dans lequel il nous a laissé moi et maman. J'ai était demandais à Lizzie des conseils comment est ce qu'elle réagirais elle. Et v'là ce qu'elle m'a dit

    Lizzie | « Bon, d'abord ne l'agresse pas è__é', écoutes ce qu'il a à te dire, demande lui pourquoi il est partie, les questions que tu veux lui poser, et une fois qu'il a répondu à tout, tu pourras crier si tu veux =D »

    Elle a que des bons conseils ma Lizzou ='). En même temps elle est géniales. C'est grâce à elle que j'suis pas parti en dépression moi aussi. Sinon à coup sur j'aurais fait comme ma mère. J'me serrais autodétruit. Quoique. J'ai tout fait pour me détruire mais j'suis pas tombé en dépression x_x'. Ce qui est en soi pas mal. Parce que l'alcool, la drogue, la cigarette et tout ça... J'y est pas mal touché. En même temps vu comment ma mère se droguais, buvait et fumait comment résister à la tentation hein ? Tain j'aurais envie de lui casser la gueule maintenant. Juste pour lui faire payer ce qu'il a fait à maman. Et ce qu'il m'a fait à moi par extension. Mais j'dois rester calme. Comme à dit Lizzou faut pas que je l'agresse. Rah ça risque quand même d'être compliqué.

    Bref, il est 15 h. Il m'avait donné rendez vous à 14h30.. Mouais 30 minutes de retard c'bon. Ouais je sais j'avais dis 2 heures mais en faite, j'ai envie de le revoir aussi TT'. Donc j'avance dans le parc de Poudlard, tranquille. J'ai même eu une autorisation de Mr Lewis pour sortir aujourd'hui =O . Si si j'vous jure. Comme ça au moins j'tourne pas autour de sa fille Rolling Eyes . Qu'est ce qu'il est protecteur celui-là. D'un coté j'aurais bien voulu qu'il soit mon père. Lizzie a une chance folle de l'avoir. Bref, donc voilà j'ai quitté la grande salle et donc Lizzie pour partir voir l'autre. J'aurais bien fait un petit cap ou pas cap avant histoire de destressais un peu.

    J'prend mon balais. Et hop j'pars pour Prés au lard. Tranquille je passe la barrière invisible autour de Poudlard. En même temps Alex l'avait enlevé pour que j'm'en aille.. J'espère que quand j'vais revenir il l'aurait pas remis TT' .. Je vole dans le ciel gris , fait pas chaud j'aurais du mettre mon grand manteau au lieu de mettre mon petit cuir TT'. Ce qui est fait est fait tant pis pour moi si je chope un rhume encore un truc à mettre sur le dos de mon père tiens si j'le chope pour la peine ! xD. Après moins d'une minute de vol je vois la cabane hurlante. Elle est enneigé comme tout prés au lard de toute façon. Un homme se tiens tout près de la rambarde. P'tain.. Il est vraiment là. J'sens mon coeur battre comme un fou dans ma poitrine. Papa.

    Je descend en piqué. Un tit atterrissage en douceur. Il est à quelque mètres de moi.. J'espère qu'il se les gèle bien là ! Qu'il a bien poireauter comme un con comme moi pendant 13 ans. Je reste un peu sur le coté. Je l'observe. J'ose pas y croire. 13 ans que j'attends ce moment. Pour finir je pose mon balais à terre dans la neige. Je continu de le regarde. Merde c'est bien lui. J'pourrais jamais oublié son regard. Je déglutis alors assez difficilement. Tain vas y que j'en est la voix coupé ><. Mais j'ai envie de lui faire montré que même si j'ai l'air de pas lui en vouloir là comme ça j'lui en veux à mort et c'est pas l'émotion que va m'empêcher de lui faire remarqué ! Donc voilà ce que je fais. J'avance vers lui... Ne pas l'agresser Sand.. Oublie pas ce que dis Lizzie. J'arrive là à quelque pas de lui j'aurais envie de lui foutre mon poing dans la gueule. D'ailleurs je le serre alors que je lui sort assez acide.

    Sand | « Qu'est ce que tu me veux ? La fibre paternel se réveille enfin ? T'a retrouver tes couilles ? T'en a fallu du temps ! 13 ans wah ! »

    Bon d'accord.. C'est un peu agressif.. On va dire qu'être diplomate n'est pas dans mes gènes XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan G. Unless
Adulte Sorcier(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
81/100  (81/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Lun 5 Jan - 0:03

Sand Unless… Sand Unleeeeeeeeeeeeeeeess. Saaaaaaaaaaaaaaaand ! Je vais enfin revopir mon fils, je sais que cette trop longue séparation n’est que ma faute mais je suis si content d’avoir réussi sans trop temblé à accrocher ce message à la pate de cet oiseau roux. Je ne peux exprimer ma joie, sourire sourire même rire autant que je peux car je sais que je vais rapidement déchanté, Sand va me haïr mais rien que le voir ne sera qu’une bénédiction, qu’il me crie dessus mon gosse, je préférerais surement mille fois ça. Je ne pense pas que je supporterais qu’il me tombe dans les bras sans rien me dire, après tout j’ai mériter qu’il me déteste, je l’ai trop mérité et c’est pourquoi je ne m’attends et je n’espère même pas une seconde qu’il commence son discours pas des reproche après tout il doit tenir de moi-même et encore plus tenir de So… So… J’ai pas envie qu’il ressemble à So, car là je ne vais pas pouvoir m’empêcher de m’effondrer dans la poudreuse. So… a qui j’ai envoyé des lettres, So que j’ai appelé seulement deux fois, So qui ne pouvais pas répondre à mes lettres, n’ayant aucune adresse, c’était voulu, j’ai été méchant, sadique, un peu trop, So qui n’avait pas la vingtaine lorsque je l’ai quitté, un gosse sur les bras, je ne peux même plus dire que c’est à cause d’elle que je suis parti, je ne sais pas pourquoi je suis partie, c’est pourquoi cette rencontre avec mon enfant sera très dure. Je suis ici depuis 2 heure et c’est 11 heure du matin, quoi ? Moi, stupide ? Non, je n’ai juste pas envie de loupé Sand, mon fils, je resterai jusqu’à minuit et même plus tard s’il me plante et je ne veux pas le faire attendre s’il est en avance. Je suis ici à me les peler mais je m’en fiche, je résisterais des mois pour revoir mon fils maintenant que j’ai eu le courage de lui envoyer cette lettre. Cette lettre, je pense qu’il a du la recevoir avec beaucoup de surprise, mon fils, je me souviens parfaitement de son sourire de gamins à 4 ans, son sourire parfois édenté mais son magnifique sourire et son rire et le son de sa voix lorsqu’il courait et qu’essoufflé il hurlait papa pour se vautrer dans mes bras. C’était du bonheur en barre, barre que je croquais à pleine dents.
Je me souviens du gazouillis qu’il faisait lorsque c’était un enfant, des problèmes, de la mine effarée qu’avait la pauvre dame de la crèche puis de la maternelle, je me souviens de tant de chose. Une larme perle à mon œil, me floutant la vue, je m’assois, le froid n’est rien, je croule sous les souvenirs. Je me souviens des déjà longues conversations qu’on avait tout les deux à propos de Babar de franklin –oui il était en avance sur son âge, MON enfant-. Je l’aimais, je l’aime et je l’aimerais toujours, tout comme Sophie, j’e sais que dans quelques heures s’il se présente, un milliers de questions vont arriver directement, l’une des premières qui me viendra à l’esprit va être « Comment va Sophie ? S’est-elle mariée ? Est-elle heureuse ? A-t-elle réussi ses études ? A-t-elle le boulot qu’elle voulait ? » Mais je ne pourrais pas questionner Sand à ce sujet, pas tout de suite, je sors une cigarette et fume, le froid qui devrait geler les fesse n’est qu’une légère caresse, dans quelques heures je vais sûrement avoir la conversation la plus importante de ma vie. Mes yeux pleurent tout seul, si putain, si seulement je pouvais remonter ce foutu temps, si je pouvais faire marche arrière, apprendre à mon gosse à lire, le faire devenir un gars bien, je voudrais qu’il m’aime, je voudrais avoir So auprès de moi, la tenir par la hanche, la serrer, lui sourire et regarder notre gamin grandir, faire des conneries et l’engueuler légèrement sans trop y croire. Pourquoi étais-je si con à 22 ans ? Pourquoi avoir fait ça ? La voix de So me revint … Son visage, le sourire de Sand Vince Unless. La vie que j’aurais pu avoir si j’avais accepté d’être Charles, de vivre une vie heureuse dans la petite maison dans la prairie avec une magnifique famille. J’ai tout foutu en l’air tout et qu’est-ce que Sand va me dire ?
Qu’est-ce qu’il va me demander plutôt ? Il va me demander pourquoi je l’ai abandonné, à moins qu’il une vision d’horreur m’arriva devant les yeux, mon fils, So et un homme mais cette homme n’est pas moi, il ne me ressemble pas et si Sand a refait sa vie ? Et si Sand me déteste réellement et que j’ai été remplacé. J’ai mal au ventre comme jamais, égoïste, je devrais souhaiter une telle chose, qu’ils aient tout deux une belle vie, qu’un gars m’ai remplacé et qu’ils m’aient oublié, je devrais le souhaité, je n’y arrive pas. J’ai envie de voir Sand me détester ou m’aimer ou un mélange des deux, je ne veux pas qu’il soit indifférent. Une autre pensée arrive comme un ouragan et dévasta tout, je ne serais jamais un père pour Sand, il me reprochera tout ce que je lui ai fait, tout ce qui a été ma faute et même ce qui n’a rien à voir avec moi, tout… Et moi, je n’aurais pas grand-chose à répondre parce qu’il aura raison… Il aura raison et je serais le mec qui a tort qui est en tort et qui attend le jugement, cette rencontre est en fait surement une mauvaise idée. Je ne peux plus reculer à présent, si Sand ne me voies pas aujourd’hui, là il ne pourra jamais me pardonner, ne serait-ce que trente seconde. Mon téléphone vibre, je réponds, c’est Max, il me demande où je suis, si je suis timbré et si je suis déjà à me les geler à coté de la cabane en ruine. Je réponds par l’affirmative et il me traite de fou puis il me donne des conseils… Conseils pourris mais je l’écoute parce que ça me calme et que pendant ce temps j’évite de ma faire des films qui me font tous plus souffrir les uns que les autres. Maxime Pitari est le seul à qui j’ai avoué toute ma vie, une sorte de confident, d’ami, il est le barman est chef de Magic Mug chemin de traverse. J’l’aime bien même s’il doit être quasiment deux fois plus vieux que moi, entre un père et un ami, ce que j’aimerai être pour Sand surement.
Une larme coule sur ma joue, c’est midi passe, j’ai pas fin, le trac me monte à l’estomac, je suis un couard, un lâche. Je l’ai toujours été, j’ai hâte de recevoir les baffes que j’ai méritée par Sand, il arrivera, Alex m’a promis qu’il fera un traitement de faveur pour mon fils, qu’il le laisserait sortir… j’devrais vraiment faire pitié pour qu’il accepte, je hausse les épaules, l’important c’est que mon fils puisse sortir, Alex m’a souri, j’lui fait confiance, j’ai sa promesse qu’il ne parle pas de moi à mon fils, Sand et Alex n’étant pas en de très bon thermes, ça n’aurait fait qu’aggraver ma situation… Je souris au vent et rallume une clope, putain Sand, tu m’en voudras peut-être encore toute ta vie mais sache que chaque heure de ses foutues treize dernières années je n’ai fait que penser à toi et ta mère.
Le temps passe vite lorsqu’on redoute un moment, le temps passe lentement lorsqu’on est impatient et moi je suis entre les deux le temps passait chaque seconde avait la valeur d’une seconde et je réfléchissait au passé, à ses prochaines réactions, à la vie que j’aurais pu avoir si j’étais rester auprès de So et Sand, je souris au vent à nouveau, mes cigarettes l’une après l’autre se désagrège, je coupe mon portable, étant patron, on me demande beaucoup de chose, en générale ils peuvent tous se passer de moi sans difficulté puis qu’ils se démerde, c’est ma journée FAMILLE aujourd’hui. Je me passe la main dans mes cheveux bruns, quatorze heure arrive, je scrute le ciel à la recherche d’un balais, je scrute la prairie, personne. Vide. Le vide. Mon fils m’a laissé en plan, je ne peux que le comprendre.
Je rallume une clope, je resterais ici des jours s’il le faut. Un congé ne me ferait pas de mal, je préférerais le passer ailleurs mais si dans cette « ailleurs » je n’ai aucune chance de voir mon fils alors je préfère rester ici. J’me comprends.
14h36, un balai apparait en dessous de l’épaisse couche de nuages, c’est lui aucun doute, pressentiment, pile au moment où j’ai finis mon deuxièmes paquet de clopes. Si je crève d’un cancer des poumons, qu’il ne s’étonne pas. Il est agile sur son balais, très agile, impressionnant, il descend rapidement et je souris… sourire qui ne fait surement que l’énerver mais je ne peux m’empêcher de sourire, je ne sais pas à quoi je m’attendais, surement à mon gosse de quatre ans qui courait vers moi en criant PAPAAAAAAAAA mais là, ce fut un choc, il est assez grand, grand comme moi quoi, les mêmes yeux que sa mère, beaucoup de très que je vois souvent dans le miroirs les matin et beaucoup de ressemblance avec So. On ne peut se tromper, il est bien notre enfant, So ne m’a pas tromper à 15 ans, en tout cas il n’y a aucune preuve. Il balance son balai dans la poudreuse et me fixe. Je tressaillis et je m’avance d’un mètre puis il ouvre la bouche et me trucide sur place.

Sand | « Qu'est ce que tu me veux ? La fibre paternelle se réveille enfin ? T'a retrouvé tes couilles ? T'en a fallu du temps ! 13 ans wah ! »


Je regarde mon fils et un nouveau sourire apparait et je murmure le « Sand » comme je le prononçais lorsqu’il avait quatre ans, mes yeux s’embuèrent, je serrais les dents pour garder de l’allure et me rapprochait d’un pas. A chaque phrase, je me ferais plus détester, tant pis, il fallait que je lui dise même s’il ne voudrait surement pas y croire ou s’il trouverait des choses à me reprocher par la suite.

-Sand… Putain… Sand, tu ne peux pas savoir comment je m’en veux, combien je suis désolée et combien je regrette ce que j’ai fait il y a 13 ans. Je voulais juste… votre bien mais il ne s’est pas passé une heure depuis sans que je ne regrette mon acte.

Je déglutis, difficilement il faut l’avouer, une larme apparait au coin d’un de mes yeux, elle roule sur ma joue creuse, je ferme les yeux, la gardant unique, je n’ai pas honte, je ne suis pas de ces hommes qui ont honte de pleurer je l’assume surtout lorsque je vois mon fils droit devant moi en train de me détester plus à chacun de mes mot, comme un sable mouvant, j’me débats, je meurs plus vite.

-Si je voulais te revoir, c’était pour essayer de réparer la plus belle erreur que j’ai pu faire, celle qui a détruit ma vie.

J’versais surement trop de la mélodramatique pour un gosse de dix-sept ans mais je le pense et j’espère que Sand peut me comprendre, il est si loin et pourtant si proche de l’enfant que j’ai laissé… il ressemble à So… Je ferme les yeux, trop de larme tue la larme… il faut que j’assume à présent, que je relève la tête pour me prendre encore mieux de nouvelles baffes. J’attends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Mar 6 Jan - 9:39

    Sa voix. Elle a pas changé. Toujours aussi grave et profonde. Toujours la même. Si semblable à celle qui me rassurer quand j'étais petit. La même qui me racontais des histoires pour m'endormir... Naise. M'énerve ! J'devrais le détester pas me rappeler tout ces souvenirs !

    Ethan | « Sand »

    NAN NAN ET NAN ! ><' . Qu'il commence pas à essayer de jouer sur les sentiments .. Y'a pas le droit de murmurais mon nom comme ça. Comme si j'étais encore ce gosse de 4 ans qu'il a quitté y'a 13 ans. Nan il a pas le droit. J'ai 17 ans maintenant. C'est pas avec un pokemon ou une peluche qu'il arrivera à m''avoir cette fois ! Je le fixe alors qu'il avance d'un pas. Ces yeux sont embrumés.. Nan joue pas sur les sentiments j't'ai dis ! T'a pas le droit !

    Ethan | « Sand… Putain… Sand, tu ne peux pas savoir comment je m’en veux, combien je suis désolée et combien je regrette ce que j’ai fait il y a 13 ans. Je voulais juste… votre bien mais il ne s’est pas passé une heure depuis sans que je ne regrette mon acte. »

    Je continu de le fixer alors qu'il sort ça. Il s'en veut ? Tant mieux ! D'ailleurs il a intérêt à s'en vouloir ! Vu comment maman est devenu ! D'ailleurs moi aussi j'lui en veux ! Et ces excuses.. Ben elle change.. Elle change... Bon si d'accord elle change quelque chose ! ><. Mais j'lui en veux encore ! Et puis qui me dit qu'après c'te aprem il va pas repartir ? Qu'il va encore me laisser tout seul ? Qui me dit qu'il va rester pour de bon ? Et quand il me sort qu'il voulait juste notre bien j'peux pas empêcher un rictus de se formait sur mes lèvres.. Notre bien ? J'dirais plutôt qu'il a causé notre malheur. Et s'il s'est pas passé une heure sans qu'il regrette pourquoi il est pas revenu avant hein ? J'ai envie de lui poser toute ces questions.. Mais un détail me choque. Une larme... Alors c'est vrai ? Il s'en veut vraiment ? Il regrette sincèrement ? Il pense vraiment que c'était pour notre bien.. Bon .. Il vient de passer de sale salaud lâche et égoïste à gros con débile et fier dans mon esprit.

    Ethan | « Si je voulais te revoir, c’était pour essayer de réparer la plus belle erreur que j’ai pu faire, celle qui a détruit ma vie »

    Ça pour une belle erreur s'en est une. Et ça à détruit sa vie. Comme la notre. D'un côté j'espère qu'il a souffert qu'il a connu des épreuves pire que maman. Mais de l'autre je souhaite pas ça. Au fond, il est toujours dans mon esprit ce foutu aventurier qui est parti sauvé le monde quitte à délaissé sa famille. Foutu aventurier. Mais je lui sort toujours assez amère. Avec un petit rire nerveux au début de ma phrase.

    Sand | « ... Notre bien ? Tu voulais NOTRE BIEN ? Nan mais tu te fous de moi là ! Tu crois sérieusement que ton absence à été un bien ? NAN ! »

    C'est plus fort que moi cette fois j'm'approche de lui. Mes mains l'attrape au niveau du col. Il est encore plus grand que moi. Sans doute plus fort mais je m'en fou. J'l'attrape. J'suis comme toi au fond papa. Incapable de me contrôler. Puis j'lui sort alors que je le fixe.

    Sand | « Tu sais ce qu'elle est devenu maman ? TU SAIS CE QU'ELLE EST DEVENU ? Tu sais ce que j'ai vécu moi ? NAN t'en sais rien ! Maman sans toi c'était plus la même ! Elle a essayé de te remplacer ! Par tout ces cons qui venaient à la maison ! Aucun n'a réussi à faire revivre maman ! AUCUN ! Tout ce qu'elle voulait c'était toi ! C'était son Ethan ! Mais t'es pas revenu ! Elle en est presque devenu folle tu sais... Elle.. Elle est tombé dans l'alcool et .. Et dans la drogue... Et moi j'ai rien pu faire pour éviter ça ! J'l'ai regardé s'auto détruire et j'ai rien fait ! »

    Je baisse la tête tout en pensant à ma mère alors que je le lâche mais je ne bouge pas restant à quelque centimètre de lui. J'ai envie qu'il me prenne dans ces bras, qu'il me rassure. Qu'il me dise qu'il revient. Qu'il va faire sortir maman de tout ça. Qu'on va redevenir une famille que tout va être comme avant. Mais j'suis trop fier pour lui avouer. C'est bien de famille ça. De toute façon faut se rendre à l'évidence. C'est la fierté qui a réduis notre famille à néant. Lui il était bien trop fier pour rever. Moi j'suis trop fier pour lui avouer que j'l'aime. Donc j'continu les reproches.

    Sand | « Tu crois que tu peux revenir comme ça après 13 ans ? Tu crois que je t'en veux pas ? Tu crois que j'vais te pardonner ? Jamais. Tu m'entends JAMAIS je te pardonnerais ! J'te déteste Ethan ! J'te déteste ! ... »

    J'fais une pause. Est ce que je le déteste ? Vraiment ? Dans le fond j'en sais rien. Je le regarde. Les yeux dans les yeux. Nan. Je le déteste pas. J'ai même pas voulu l'appeler papa. Ethan. J'me serrais jamais pensé capable de l'appeler comme ça. J'voulais placé une barrière entre nous. D'un coté je voulais pas m'attacher de nouveau à lui. J'voulais l'oublier. Pour ne plus avoir à souffir de son absence. C'est pour ça qu'après avoir repris un peu mon souffle je continu

    Sand | « J'te déteste. Tu réapparais comme ça après 13 ans. J'veux pas m'attacher à toi ! »

    Je respire un bon coup après avoir dis ça et comme tout à l'heure je lui laisse pas le temps d'en placer une.. J'me retrouve avec le souffle quasi-coupé. J'tousse un peu mais je reprend bien vite. J'ai pas envie de faiblir devant lui ><' .

    Sand | « De toute façon j'ai pas besoin de toi ! Ça fait 13 ans que j'me démerde ! Crois pas que j'ai besoin de ta soudaine pitié ! »

    J'avais besoin d'être méchant avec lui. De lui mettre tout à dos. J'avais besoin qu'il soit le bouc émissaire de toute mes conneries. Même si dans le fond il n'y est pour rien. C'est à moi que je devrais m'en prendre pas à lui. En faite.. J'ai besoin de lui. J'ai besoin qu'il me remette dans le droit chemin. J'ai besoin de toute ces claques qu'il ne m'a pas donné pour me calmer. J'ai besoin qu'il m'engueule.. J'ai besoin qu'il revienne. J'ai besoin qu'il soit mon père. Puisque de toute façon.... Toujours. Il resteras mon foutu aventurier à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan G. Unless
Adulte Sorcier(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
81/100  (81/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Mar 6 Jan - 22:24

J’arrête de parler mais ne baisse pas la tête pour autant, je laisse mon regard planter dans celui de mon fils, toujours les mêmes yeux, la même ironie, la même fureur, la même rage, je n’y vois pas le joie que je trouvais lorsqu’il était enfant, j’aimerais la retrouver, je la retrouverai un jour, qu’il m’accepte ou pas, je lui montrerai que je n’ai pas envie de quitter l’Angleterre, plus sans lui, plus sans sa mère. Il n’a pas reculer lorsque je me suis approcher, seul bon signe. Un sourire apparait sur ses lèvres mais c’est pour laisser échapper un rire, pas de joie, non de tout sauf de joie.

Sand | « ... Notre bien ? Tu voulais NOTRE BIEN ? Nan mais tu te fous de moi là ! Tu crois sérieusement que ton absence à été un bien ? NAN ! »

Je déglutis, il m’en veut réellement, j’essuie rapidement la larme qui avait coulé sur ma joue et enfonce mes mains dans mes poche, un contact lisse et glacé me fait penser à quelques chose… mon vif, celui que j’avais projeté de lui offrir, pourrais-je lui offrir vraiment ? Ce vif qui a une grande signification pour moi. Peu importe, ici il n’en a aucune d’importance, Sand me reproche, avec une froideur magnifique, toutes mes erreurs… Il a de la rancœur beaucoup, j’ai du lui manquer, je me sens vivre, je suis pourri jusqu’à la moelle mais on m’a aimé, si ce n’est plus le cas aujourd’hui on m’a aimé avant, j’ai bousillé des vies… Je soupire, ça ne veut rien dire, même Hitler a été aimé, je peut être le pire homme sur terre, cela n’a aucune signification… savoir que mon fils vers ses cinq ans m’a apprécié n’est pas grand-chose, quel enfant de cinq ans n’aimerait pas son père ? Même si celui-ci l’a lâchement abandonné.
Sand s’avance rapidement vers moi et j’esquisse un mouvement pour l’enlacer, le prendre dans mes bras, comme un père et un fils devraient faire plus souvent, comme j’aimerais le faire, il ne m’en donne pas le temps et m’attrappe sous le menton, il a de la force, largement. C’est un sportif, mon fils. Je ne souris pas, voyant que ce n’est pas le moment, j’aurais pu me dégager en une demi seconde, sans vraiment forcé, du moins je pense, c’est toujours rassurant de penser que l’on est toujours plus grand que son enfant, toujours plus fort aussi pour les hommes. L’avantage d’avoir procreer si jeune, c’est qu’il lui faudra du temps pour me rattrapper. Il me regarde dans les yeux, sa pupille sombre n’a plus aucun éclat de joie ou autre, je me refroidis d’un coup, tandis qu’il commence à me cracher :

Sand | « Tu sais ce qu'elle est devenu maman ? TU SAIS CE QU'ELLE EST DEVENU ? Tu sais ce que j'ai vécu moi ? NAN t'en sais rien ! Maman sans toi c'était plus la même ! Elle a essayé de te remplacer ! Par tout ces cons qui venaient à la maison ! Aucun n'a réussi à faire revivre maman ! AUCUN ! Tout ce qu'elle voulait c'était toi ! C'était son Ethan ! Mais t'es pas revenu ! Elle en est presque devenu folle tu sais... Elle.. Elle est tombé dans l'alcool et .. Et dans la drogue... Et moi j'ai rien pu faire pour éviter ça ! J'l'ai regardé s'auto détruire et j'ai rien fait ! »

J’ai du mal à encaisser le coup coup, je regarde mon fils horrifié par moi-même, des larmes monte aux yeux mais cette fois c’est plus par colère contre moi-même que pour autre chose. So… comment ai-je pu te faire pareille chose So ? So, je vais revenir, So tu n’as que 32 ans, So, je vais te sauver de ce dans quoi tu es tombé par ma faute. Sophie, j’aurais voulu crier et recrier et crier à nouveau le prénom de la femme que j’aime. Sand me regarde, il est aussi dégouté par moi que je le suis, je suis un monstre, j’aurais voulu m’effondrer dans la neige, rester debout me parrait plus correct et moin « jouer », je ne veux pas jouer mes émotions car à la moindre erreur de ma part, Sand va reprendre son balais pour ne plus jamais accepter de revoir son vieux père. Je me passe lma main dans mes cheveux essayant de les arraché au passage, il faut que je tape dans quelque chose, que je tombe en pleure, que je fasse un footing, je ne peux rester sans rien faire, un seul espoir a naquit pendant les brèves paroles de mon fils, Sophie est comme moi, elle ne peut plus aimer personne d’autre depuis Les quatre ans, peut-être me hait-elle mais elle ne peut aimer personne d’autre, elle est comme moi, j’y arriverais, je vais la sauver, elle viendra vivre avec moi, chantera sur la scène de mon bar, elle sera heureuse et notre fils viendra nous voir régulièrement.

Sand | « Tu crois que tu peux revenir comme ça après 13 ans ? Tu crois que je t'en veux pas ? Tu crois que j'vais te pardonner ? Jamais. Tu m'entends JAMAIS je te pardonnerais ! J'te déteste Ethan ! J'te déteste ! ... »

Euh… Sand répondrait-il à la moindre de mes pensées, Sand est il en traion de me balancer qu’il n’ai pas venu ici dans l’espoir de me revoir comme son père, il me hait, il ne voulais pas me revoir, il m’a appelé Ethaaaaaaaaaaaan, mon cœur se brise, une nouvelle fois, comment a-t-il pu ? C’est pas parce qu’il a 17 ans qu’il faut tout de suite penser qu’il est un bosse et qu’on appelle plus son père « papa », j’aurais voulu réentendre son « papa » même avec sa voix qui a mué, je suis sur que ce « papa » aurait été magnifique. Je fixe à nouveau ses yeux, j’empeche les miens de pleurer, s’il savait à quel point il peut me faire mal là, j’ai envie de me rapprocher tel un masochiste qui veut encore se faire hurler, à juste titre dessus, je ne m’approche pas, repousser par ses yeux chargé de haine.

Sand | « J'te déteste. Tu réapparais comme ça après 13 ans. J'veux pas m'attacher à toi ! »


N’en a-t-il pas marre d’enfoncer le couteau dans cette plaie béante, je regarde la neige à présent, mes pied congélé, je m’en fous, je serre autant que je peux le vif d’or dans ma poche, j’aimerait que ce soit fragile, que je me pète la main, que je saigne, que je souffre, pour tout ce que j’ai fait à So pour ce que Sand ne pourra jamais me pardonner. Il me déteste. Mon fils me déteste. Sand me déteste. Sand Vince Unless me déteste. Il ne me pardonnera jamais j’assimile l’idée et lorsque je replante mes yeux clair dans son regard, mon sang se glace, il me poignarde à nouveau, même si ses arguments se répète ce n’en ai pas moins douloureux.

Sand | « De toute façon j'ai pas besoin de toi ! Ça fait 13 ans que j'me démerde ! Crois pas que j'ai besoin de ta soudaine pitié ! »

J’ai envie de rire à présent, vu comme il se démerde et comme si c’était de la pitié, il s’est discrédité sur le coup, je le regarde à nouveau, un léger sourire flottant sur les lèvres, j’ai compris son scénario et j’aurais sans doute fait la même chose, il aimerait me haïr, et il éprouvera encore pendant des années une extrême rancœur envers mois mais, il m’aime toujours, enfin il y a une chance sur cent qu’il m’aime encore, je prie pour qu’il soit un sacré bon acteur et m’avance à nouveau, mes yeux sont rouges de colère envers moi-même, Je souffle un grand coup, laissant de la buée s’échapper de ma bouche, je tourne à nouveau mes yeux vers le visage de mon fils, mon enfant, mon seul enfant.
Mon sourire n’a pas duré longtemps, un quart de seconde, a-t-il capté cet espoir qui m’a à nouveau réveillé ? Je m’approche à nouveau et prend la mine la plus sérieuse que je puisse faire.

-Sand… Je veux que tu sois honnête avec moi une fois, répond franchement quitte à me blesser, veux-tu que je disparaisse à jamais de ta vie ? Que je ne sois jamais venu ?


Je fixai mon fils, fermant par moment les paupières pour retenir l’excédent de larmes dans mes yeux. S’il répond par l’affirmative, ce sont le dernier moment de ma vie avec lui, je ne peux supporter ça, je déglutis, non… pourquoi ai-je posé cette question débile ? S’il me haie ? Si je pouvais le faire m’aimer mais qu’à cet instant il me haie ? Je m’avance brusquement et l’attrape et le tire dans mes bras avec légèrement trop de force et peut-être pas assez de délicatesse. Geste soudain, pas calculé. Je ne veux pas laisser partir mon fils comme ça si c’est la dernière fois que je le vois, pourvu qu’il me dise qu’il a besoin de moi, ou même qu’il s’en fiche ou qu’il fera ça pour sa mère, pour sauver So qui a encore toute sa vie devant elle.

-Sache surtout que, je serais toujours là maintenant, je ne partirais plus, tu m’as trop manqué toi et ta mère pour que je recommence.

Je serre encore plus fort mon fils dans mes bras, puis je le laisse respirer, je suis heureux de l’avoir revu au moins une fois, je remercie tout le monde qui m’avait donné le courage d’écrire cette lettre. J’ai tant à dire à mon fils, faire attention à ses rapports, lui demander tout ce qui s’était passer pendant les 13 trop longues années qui nous ont séparés, lui demander tout sur So, savoir comment se passait sa vie, même si j’en ai eu un aperçu du point de vue d’Alex. Je repousse mon fils avec délicatesse cette fois, et plante mon regard sur son visage, j’y trouve les yeux qui me fixaient quelques heures avant mon départ alors que je ne savais même pas que je n’allais plus le revoir avant treize ans et sa phrase, si pleine de raison :
« Papa... Faut pas vous vous grondez maman et toi ce soir ! »
Je me souviens de cette phrase comme si c’était hier et maintenant je retrouve mon gosse avec 13 ans de plus, il n’a plus le même genre de phrase pacifique mais là il attend, attend que je parle peut-être, je prends ça pour un bon début et le fixe en retour.

-Sand… mon absence est indélébile et je le sais mais permets-moi de revenir dans ta vie.

C’est le genre de moment où on croise les doigts sans grands résultats mais on prie, je tâtonne le vif d’or du boit de doigts, une sorte de porte bonheur, quelque soit la réponde de Sand, je lui donnerai avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sand V. Unless
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
Serpentard de 7eme année & Membre de l'équipe de Quidditch
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 26
Date d'inscription : 28/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
72/100  (72/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Jeu 8 Jan - 1:46

    Il a sourit. J'l'ai vu esquissé un sourire. Quoi c'est tellement visible que ça que j'suis dans le fond hyper heureux qu'il soit là devant moi. Damned. Moi qui pensais être devenu une vrai pierre. Ben en faite nan. Tain... Fais chier j'veux lui en vouloir merde ! J'veux pas lui pardonner ! Mais en même temps s'il s'en va et que je le revoit plus jamais... Nan j'peux pas imaginer ça. J'viens juste de le retrouver. Mais pourquoi il a fallu que je lui gueule dessus comme ça. Lizzie avait raison j'aurais du le laisser parler. J'ai peur qu'il s'en aille. Qu'il me traite de petit con et parte. Qu'il me laisse seul à nouveau. Ces yeux sont rouges. J'ai l'impression qu'il est en colère. Merde. Peut être qu'il va me baffer et partir. J'ai pas envie qu'il parte. J'veux qu'il reste là qu'on rattrape ces 13 ans. Qu'il sauve maman. J'aurais jamais du l'appeler Ethan T_T. J'm'en voudrais toute ma vie s'il part là maintenant et j'lui en voudrait aussi. Il soupire et me regarde. Automatiquement je reprend mon air limite méchant. Pourquoi je fais ça ? Je sais pas. Peut être que dans le fond même si ça pourrait me coûter cher j'ai pas envie qu'il me prenne pour un faible qui est resté accroché au souvenir de son père toute ces années. Il s'approche, l'air sérieux. J'sens mon coeur battre à 100 à l'heure dans ma poitrine.

    Ethan | « Sand… Je veux que tu sois honnête avec moi une fois, répond franchement quitte à me blesser, veux-tu que je disparaisse à jamais de ta vie ? Que je ne sois jamais venu ? »

    Il me fixe alors qu'il sort ça.. Merde il m'a pris au piège ><'. Mon petit numéro du je te déteste à mort ne marchera plus si j'lui sort que j'ai envie qu'il revienne. Nos regards se croisent j'vois les larmes dans le sien j'ai peur d'avoir les yeux brillant moi aussi. J'ai pas envie de pleurer ! Va pas ici qu'on se mette à pleurer tout les deux on aurait l'air fin tiens... Et soudain il s'avance. Brusquement je sens ces bras se refermait sur moi. Je sursaute même sur le coup. Je m'y attendais pas. Mais bordel qu'est ce que ça fait du bien d'être contre lui. Des année que je rêve de cette étreinte. Mais comme depuis le début je fais mine de rien. Je reste presque stoïque alors que ça me démange de le prendre dans mes bras, de pleurer dans son cou, de lui sortir de plus jamais me faire ça que j'veux pas qu'il reparte. Et j'suis encore trop fier pour n'oser ne serais-ce qu'un seul de ces mouvements.

    Ethan | « Sache surtout que, je serais toujours là maintenant, je ne partirais plus, tu m’as trop manqué toi et ta mère pour que je recommence. »

    Taiiin.. Taiiiiiiiin ... TAIIIIIIIIIIIN T_T. 13 ans que j'attends cet phrases. 13 putain d'années que j'attends qu'il me dise ça. Et là .. Alors que j'viens de lui gueuler que je le hais il me le dit... T_T. Abruti. Qui plus est il me sert plus fort dans ces bras.. Purée j'voudrais que cette instant dure des années. J'sens les larmes qui me monte au yeux NAN et NAN je pleurerais pas ! Pas devant lui ><. Je ferme les yeux ravalant ce qui me reste de larmes abhorrant cet air froid pour garder ma fierté... C'est tout moi. Depuis qu'il n'ai plus là, j'me suis replié dans la violence, me suis cacher derrière l'arrogance et ma tristesse ne s'est traduit que par de l'insolence. C'était ma carapace. J'ai pas envie de la casser. J'en est besoin pour survivre. Je ne dis rien alors qu'il me repousse. Plus doux que tout à l'heure. Je le fixe à nouveau mes yeux ne lancent plus d'éclairs. Je ne veux pas qu'il regrette ce qu'il m'a dit. J'attends, qu'il continu voir ce qu'il a à dire. L'écouter un petit peu après l'avoir incendier. Puis il finit par me dire

    Ethan | « Sand… mon absence est indélébile et je le sais mais permets-moi de revenir dans ta vie. »

    Comment refuser ? Comment j'pourrais lui claquer un non dans la gueule ? Et ben en le fixant dans le blanc des yeux et en disant comme ça.

    Sand | « Nan »

    Merde. Est ce que je me rend compte de ce que je fais ? Ouais. En faite je sais ce que je veux faire. J'veux lui faire mal. J'suis un petit con. J'veux qu'il croit qu'il m'a perdu, que plus jamais je ne voudrais rien partagé. J'veux lui faire regretter ces 13 ans d'absence même si tout ce que j'ai fait pendant celle-ci devrait lui apporté assez de regret j'crois u_u'. Mais j'ai pas pu m'empêcher d'ajouter ce petit non. Je le fixe. Mon regard planté dans le sien alors que je laisse les secondes s'écouler, s'étirer à l'infini. Lui faire mal. C'est mon seul but là maintenant. Comme un boxer qui ne veut pas finir son adversaire. Qui le tape jamais trop fort mais qui se défoule. Il fallait que je me défoule que je sorte ces 13 ans de haines de rancoeur. Il fallait que ça sorte. Et ce non. C'était une sorte de vengeance personnelle. J'croyais être capable de partir là maintenant. De le laisser seul comme un con. Mais j'peux pas. J'y arrive pas. Mes jambes reste bloqué comme si j'étais attiré par le sol. Donc je le fixe mes yeux noir remplis de défis se plonge dans son regard clair. J'le fixe avec cet air sur de moi. Mais je fini par dire.

    Sand | « Non j'veux pas que tu disparaisse de ma vie. J'veux pas que tu repartes à la découvertes du monde ou faire je sais trop quoi à l'autre bout du monde ! J'veux que tu restes ! Que tu sauves maman ! Qu'on aille faire je ne sais qu'elle chose qu'un père et un fils sont sensé faire !! Que tu rattrapes ces 13 foutus années ! J'veux que tu redeviennes le Ethan qui était là quand j'avais 4 ans ! J'veux que tu redeviennes mon père ! »

    Et voilà ça avait fini par sortir au fond. J'avais fait exprès de laisser s'écouler un laps de temps entre mes deux réponses. J'suis sadique en faite. C'était cette envie de le faire patienter. De lui faire croire que tout était fini que j'allais me retourner et partir sans lui dire au revoir. Comme lui il avait fait il y'a 13 ans. J'aurais du d'ailleurs esquissé un mouvement pour faire genre je m'en vais.. Mais comme dit plus haut j'avais pas réussi. Et là j'peux pas m'en empêcher, j'm'approche de lui à nouveau et je le prend dans mes bras. Comme si je voulais l'empêcher de repartir. Comme si j'voulais m'accrocher à lui pour qu'il reparte jamais ou que si il tente de s'en aller il serra obliger de me prendre avec lui. Je reste comme ça alors que je continu

    Sand | « Tu n'as pas intérêt à repartir. Sinon j'te promet que j'te traquerais à travers le monde et j'te péterais la gueule comme jamais personne là fait ! ><' »

    Au moins ça c'était dit. Il est clair que si maintenant il repartait. S'il nous faisait le même coup qu'il y a treize ans je ne serrais pas comme aujourd'hui. Là j'lui en voudrais vraiment à mourir. Là en ce moment je suis plus heureux qu'autre chose. J'retrouve mon père. J'aurais jamais cru ça possible mais c'est fait... Et ma mère est ce que je peux la retrouver aussi.. Notre famille réunis. Le rêve. J'imagine que tout redeviens comme avant. Se serrait tellement bien.
    Mais aussitôt que cette pensée apparaît dans mon esprit, je pense à ma mère.. Comment elle va réagir quand elle va le revoir ? J'la voit bien le taper de ces petits poings. Lui crier dessus. Le traiter de tout les noms et ensuite pleurer comme une madeleine. Se serrais bien elle ça.. Enfin ça aurais été elle y'a quelque années. Peut être elle ne le reconnaîtra même pas. J'espère pas.. Mais la peur me prend au ventre. Je reste toujours contre lui alors que je lui dis

    Sand | « Tu sauveras maman.. Hein que tu la sortiras de tout ça ? Tu vas pas la laisser tomber ? Tu vas faire tout ce que tu peux pour l'aider ? Promet le moi. »

    J'lui réclame peut être beaucoup mais maman si elle est comme ça c'est de sa faute. Il faut qu'il répare ces erreurs aussi. J'aimerais tant revoir maman avec ce grand sourire. J'aimerais tant entendre de nouveau son rire franc. J'aimerais qu'elle arrête l'alcool et les drogues. Qu'elle redevienne magnifique. Que tout soit comme avant. Je rêve un peu. Mais que voulez vous ? Quel petit garçon ne rêverais pas dans les bras de son père ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan G. Unless
Adulte Sorcier(e)
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
81/100  (81/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   Jeu 8 Jan - 23:28

Nan tap tap… son nom me tape dans les tempe, dans les poumons, je respire, plus, sa réponse est assez abrégé, il me regarde cruel, j’aurais du m’en douter lorsque je l’ai pris dans mes bras il est rester si … statique, comme s’il s’en fichait, il m’a laissé pour pas me blesser, je devrais lui en être reconnaissant mais son nom me fait d’autant plus souffrir, son regard brille, il est heureux de me torturer ainsi, comment peut-il être aussi sadique ? Je lui ai fait du mal, trop de mal, c’est surement pourquoi il ne me pardonnera jamais, pourquoi je ne reverrais jamais sa petite gueule d’ange rebel, son regard noir, car je sais que s’il ne veut plus que j’entre dans sa vie, il ne veut pas que j’entre dans celle de sa mère non plus, Sophie…, à cause du Nan de Sand, nous serons donc séparé à jamais par ma faute et par la sienne, tu es la victime dans l’histoire celle qui n’y ai quasiment pour rien. Je regarde Sand, conscient que je passe les derniers moments avec mon fils, j’aimerai me mettre à genoux, le supplier, ça n’y changerai rien et pire je baisserai encore plus dans son estime si c’est possible, je dois être au fond, je ne veux pas creuser, je suis au fond de ce puis sinistre et j’vais m’y laisser mourir car mon seul espoir était de le revoir et de revoir ma So… lui, il me regarde en face, son regard est glaciale, ou peut –être est-ce l’effet de mon imagination suite à ses paroles, à sa parole, à ce mot, à cette seul syllabe « nan »… même pas, il va ma balancer un « non » correct ou m’expliquer nan il me regarde juste pour me faire souffrir d’avantage, je le verrais s’en aller, je saurai que c’est fini, que je n’ai plus grand-chose à faire, si ce n’est de revoir mes parents, léguer mon argent à une œuvre de charité et filer les clef de mes établissements à quelqu’un de bien pour partir loin, ainsi, Sand n’aurait aucun mal à ne plus jamais revoir mon visage et ce sera comme si je n’étais jamais revenu. Je le regarde, son visage que je n’est vu que quelque minutes qui m’on apparues comme une poignée de seconde, sa ressemblance avec So, son caractère… tout me manquera, les minutes sont longues, et courtes à la fois tandis qu’il me regarde. Je m’étais trompé sur toute la ligne, il me hait, il m’a toujours haïe et ce sera ainsi jusqu’à ma mort et même après, savoir que ton enfant ne peut pas te sentir, ça fait mal, j’ai le cœur en miette, je voudrais m’effondrer dans la poudreuse, y mourir, mais je vais rester debout, debout en attendant des explications ou debout tout simplement en attendant qu’i parte. Une minutes ou une heure depuis ce fichu « Nan » ? Aucune idée… j’ai envie qu’il reste là et j’ai envie qu’il parte, il aime me voir ainsi, souffrir. Ce doit être un jeu après tout ce que je lui ai fait… je ne pensais pas que j’aurais pu penser autant en si peu de temps et pourtant si. Tout est mort à présent, je sens le froid me happer de plus belle, l’humidité me prendre au niveau des chevilles et je regarde mon fils droit dans les yeux, aucun de nous ne détournera le regard, car nous sommes des Unless et que quelque part, ça se voit, on est pareil au fond, mais Sand s’en fiche, il ne veut pas me voir, il doit me prendre pour un sadique moi-même alors que je me prend pour un martyr, il a sans doute plus raisons que moi, je suis en tort au fond et lui a raison. Les gosses ont toujours raisons, j’devrais savoir, j’le sortait à mon père à longueur de journée, lui il a pas pu le sortir à son père toute son enfance, c’est pour ça qu’il me déteste à présent.

Sand | « Non j'veux pas que tu disparaisses de ma vie. J'veux pas que tu repartes à la découvertes du monde ou faire je sais trop quoi à l'autre bout du monde ! J'veux que tu restes ! Que tu sauves maman ! Qu'on aille faire je ne sais quelle chose qu'un père et un fils sont sensés faire !! Que tu rattrapes ces 13 foutus années ! J'veux que tu redeviennes le Ethan qui était là quand j'avais 4 ans ! J'veux que tu redeviennes mon père ! »


Je comprends pas sur le coup, je m’étais fait un tellement grand scénario de ce « nan » que cette réplique eu dans un premier temps du mal à effacer la haine que je pensais roder en mon fils. En fait, c’était le contraire, je ne peux m’empêcher de me dire qu’au fond, j’avais raison. Je souris, mais il ne doit pas voir mon sourire car il s’est avancé vers moi et m’a pris dans ses bras, mon gosse a bien grandit mais c’est lui, Sand. Mon enfant s’est mis volontairement dans mes bras, il veut me revoir après aujourd’hui. C’est le paradis, plus qu’à récupérer So et nous serons heureux ! Plaf… on se croirait dans un conte tellement les protagonistes exprime leur joie si simple de se retrouver, comme quoi… tout peut arriver même à des cons comme moi. Je serre mon fils, plus fort, sans modérer ma force, il a dix-sept ans, il résiste à tout même à la drogue et à l’alcool d’après Alex. Je le sers tant que je peux, il fait de même, j’aimerais rester là une éternité, So à mes coté et le bonheur serait total. Il relève la tête vers moi. IL ne peut imaginer mon bonheur, j’en suis certain et pourtant, j’espère qu’il imagine quel bonheur je peux ressentir, j’espère qu’il est aussi heureux que moi, improbabilité surement.

Sand | « Tu n'as pas intérêt à repartir. Sinon j'te promets que j'te traquerais à travers le monde et j'te péterais la gueule comme jamais personne là fait ! ><' »

Je ris, un rire clair, sympa, naturel, je ris. Comme si j’allais refaire cette erreur, je ne me brûle pas deux fois, non, je ne suis pas stupide à ce point, je ne pourrais jamais refaire ça à Sand et à So et je ne pourrais jamais me le refaire à moi-même. Je souris à présent, puré j’suis heureux, la vie est belle, reprend des couleurs, je comprends pourquoi j’amasse de l’argent, cet argent sera pour Sand, je l’aiderais et pour So aussi, oui, j’en aurais enfin besoin, ma vie reprend soudain un sens, je donne un tape amical sur l’épaule à Sand. J’aime mon fils.

Sand | « Tu sauveras maman.. Hein que tu la sortiras de tout ça ? Tu vas pas la laisser tomber ? Tu vas faire tout ce que tu peux pour l'aider ? Promet le moi. »

Comment pourrais-je laisser tomber So ? Comme je l’ai fait il y a treize ans… nan, je ne peux plus So est la femme de ma vie, je n’en aimerais jamais d’autre et c’est tout, point finale, je veux la récupérer la revoir, la refaire sourire, la sortir de son apathie, la sortir de sa dépendance. J’l’aime ma so’, j’peux pas la voir autrement que comme la femme de dix-neuf ans que j’ai laissé mais elle doit être encore plus belle a cette âge que l’on appelle mûr, elle sera belle ma So, une fois que je l’aurait réparer, je l’aimerai, elle m’aimera et Sand aussi nous aimera, et nous on l’engueulera, marque d’affection. Nouveau futur se profilant à nouveau devant mes yeux, seul problème : Sophie.

-Je ne laisserais jamais… écoute-moi bien JA-MAIS tomber ta mère. Je l’aime encore et même si je suppose… qu’elle ne va pas forcément apprécier mon … retour, je vais me battre pour la sortir de là mais je ne sais pas si elle m’acceptera… je ne sais pas si elle espère réellement revoir son « Ethan » comme tu dis. Je la laisserais pas tomber et je ferais tout ce que je peux pour la sortir de là. Je te le promets.


Je profite encore du moment, il n’a pas l’air décidé à vouloir se reculer et moi nonplus à vrai dire, et je suis quasiment certain que dans un mois, il ne fera plus jamais ça et qu’en ados fumeux et rebelle il rejettera toute marque d’affection de ses parents, on est tous passer par là… alors si ce moment est unique autant pouvoir se le remémorer à vie. C’est pas donner à tous les parents d’avoir leur enfant de dix-sept ans aussi longtemps dans les bras. Je resterai là une éternité, mais il commence à venter, à entre pleuvoir-neiger-et-grêler et Sand, faut pas qu’il attrape une pneumonie ou une vacherie de ce genre, me voilà en papa-poule… je suis pitoyable. Mais on a encore à parler, beaucoup, à rire, à vivre, pas la peine de choper la creve en haut de la colline quoi que ça rendrait nos retrouveilles encore plus inoubliables. Je laisse passer le temps, puis m’écart de 50 centimètres, je tiens ses bras et je le regarde de la tête au pied, cheveux mi-long, yeux noirs, il est le beau gosse actuel à l’état pur, les filles doivent se battre pour lui, le sang Unless coulent bien dans ses veines. Je souris à nouveau puis commence à rire de ce rire à demi-dément et à demi-crétin, dans les deux cas j’ai tout faux et je secoue la tête.

-C’est fou ce que t’as changé quand même !

Ca c’était la minute super recherché du jour, sans dec en treize piges on change, je sais que c’est con ce genre de phrase, mais on ne peut s’empecher de les balancer. J’me fout tout seul de ma gueule. Là il n’y a plus à tergiverser, il grêle ou il neige de flocons dur, peu importe la versions mais je lâche mon fils et flanque une tape sur la dos, une tape assez brusque mais amicale, comme fraternelle.

-Tu vas pas rester là, enfin, on va pas rester là ! Ca te dit un petit tour au trois balais ? Ca fait longtemps que j’y suis pas allé ! A moins que tu doives retourner à Poudlard ?

En fait cetait pas réellement une question parce que je pouvais pas me dire qu’il rentrerait maintenant à Poudlard juste à cause de monsieur météo ! Nan, il ira au trois-balais avec moi et j’accepterais de payer tout quoi qu’il veuille boire enfin… peut-être pas… quoi que…. Muahaha on verra plus tard, je commence déjà à descendre la colline en l’entrainant avec cette légère euphorie et en donnant un coup de baguette pour que son balai nous suive de prêt. Je connais le patron du trois balai, on fait affaire ensemble et je vais peut-être racheter son magasins, juste garder le même nom, tout pareil, sauf que ca m’appartiendra… Je sais pas encore, faudrait que je regarde de plus près leur compte, mais l’idée me plait bien. Je souris à mon fils, j’ai trop de chose à lui dire, la grêle vient par à-coup, devrait ptetre transplaner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai failli m'impatienter... - PAPOUNET XD -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L''historique de ma bande
» Quelle est votre lecture du moment ?
» C'est la fin...
» LES SORCIÈRES DE LA MAISON ABANDONNÉE [2/6]
» Ce jour où ils ont bien failli s'entendre ... (PV : Morgan, Rebecca, Edouard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: Pré au lard :: Le village :: La cabane Hurlante-
Sauter vers: