Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )

Aller en bas 
AuteurMessage
Aurelien Olsen
Serdaigle - 7eme année
Serdaigle - 7eme année
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 24
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )   Mar 7 Avr - 15:31

Aurélien se leva tôt ce matin, comme a son habitude, il n'aimait pas trainer au lit a rien faire, il pouvait faire tellement de chose a la place. Il regarda par la petite fenètre de la tour des serdaigles, il ne faisait pas beau aujourd'hui, mais peu improtait. Le garçons s'habilla avec des vetement moldu, comme toujours, il n'aimait pas les uniformes de cette école. Il enfila un pantalon noir et un pull gris, pris une écharpe et descendit dans la salle commune. Personne n'était encore reveillé, les Serdaigles n'était pas des lèves tôt. Il jetta un coup d'oeil a ses affaires qu'il avait laissé dans un coin, malgré qu'il ne soit que samedi matin, le jeune homme avait déja bouclé tous ses devoirs. Il verifirait le lendemain si tout était bon, et voila, il n'avait plus de travail pour le week-end. Il descendit dans la grande salle, la faim le tenaillait. Il regardat avec un air pas très convaincu ce que les elfes avait préparé, il n'aimait pas la nourriture anglaise. Il prit un pain, le coupa, et entreprit de beurrer sa tartine. Le pain n'était pas spécialement bon, mais sa ferais l'affaire. Il entendit quelques Gryffondors qui était assis non loin de la, une des filles le regardait avec intensité. Il remit sa chevelure noir en place, lançat un sourire peu sincère a la jeune fille et partit. Ses yeux bleus en faisait craquer plus d'une, mais il ne supportait pas toute cette importance que la gente feminine lui portait. Sur le pas de la porte il hésita, la biblithèque le tantais bien, mais il n'y avait personne dehors a cette heure-ci, et l'idée d'une balade tranquille dans le parc lui semblait être une option interessante. Après hésitation, il passa la grande porte. L'air était froid, pour ne pas dire glacial, mais il s'en fichait. Après réfléxion, il se dit qu'il aurait du quand même prendre un manteau & une écharpe, mais la perspective de remonter tout ses escaliers ne l'enchantait guère. Il continua à marcher, il passa les arbres qui semblait triste, et alla jusqu'aux lac. Il n'y avait toujours personne & il respira une nouvelle fois la fraicheur du matin . Il s'assit, repliant ses genoux sur sa tête, il enfouit sa tête dans ceux-ci & vagua dans ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Black
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
avatar

Féminin Nombre de messages : 229
Age : 37
Date d'inscription : 15/02/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )   Mar 7 Avr - 22:51

Il n’y avait pas moment de la journée que je préférais plus que celle-ci. La matinée, entre chien et loup, quant le jour commence à peine à se lever et que le soleil illumine de ses rayons orangé le paysage. J’aime ce moment car personne en général n’est encore levé et la plupart qui le sont ont plus envie de se rendre dans la grande salle que d’allé admirer le levé du soleil…
C’est une heure que j’aime, même si le froid me rougie les joues, même si mes poumons sont rendu en feu par l’air glacial qui les pénètres. Ici, à cette heure je n’ai besoin d’aucun masque, d’aucune façade…c’est le seul moment ou je peux être moi, juste moi. Personne pour me dérangé, le lac est désert. J’ai pour habitude tous les matins de mettre mon réveil à sonner de bonne heure pour être la première à investir les lieux. Une douche vite faite, un, détour par la grande salle, puis enfin ce semblant de liberté. Le parc de Poudlard m’ouvre grand ces bras, comme un oiseau qui déploierait ses ailes.

J’adore longé les bords de ces eaux paisibles et me perdre dans mes pensées. Ce matin ne fait pas exception, je suis encore perdu dans les méandres de toutes ces questions qui se bousculent dans ma tête et accessoirement, j’en profite pour me repasser le contenu de la dernière leçon de potion. Nous sommes en week end, et même si le samedi est un jour béni ou on peut souffler, moi j’aime bien être a jour dans mes devoirs, et j’aime pas rester au lit sans rien faire…Samedi ou bien jour de semaine, pour moi c’est debout toujours a la même heure, comme régler sur la grande horloge de Poudlard.

Je déambule, laissant mon regard dérivé sur le coure de l’eau. Des fois, j’ai la grande chance d’apercevoir comme une tentacule surgir de l’eau..je sais toujours pas si oui, ou non c’est bien le Calamar qui me dit bonjour a sa façon, mais je trouve ça presque marrant. Les trucs sordides, les animaux effrayant, moi ça me fascine.

Je me crois seule…Et pourtant…Voilà qu’en levant les yeux j’aperçois assis contre un arbre une silhouette qui semble perdu aussi dans ses propres pensées. De là ou je suis il m’est difficile de dire s’il s’agit d’un serpentard ou autre, et il me faut me rapprocher pour déjà réussir à me rendre compte qu’il s’agit d’un garçon.

Je sais pas pourquoi, sa me fiche en rogne de le voir là…je sais bien que le parc est a tout le monde, mais a cette heure ci, moi j’aimais bien pouvoir me dire qu’il n’était qu’a moi ! J’aurais préféré qu’il aille s’installer ailleurs, en haut d’une tour ou bien dans le potager, là j’en aurais rien eut à faire ! Mais le lac, le lac lui c’est ma propriété et j’ai horreur qu’on empiète sur mon domaine.
Je soupire et avance jusqu’à lui. Je me retrouve debout face a lui qui semble soit m’ignorer, se qui m’énerve encore plus, soit trop perdu dans ses pensées pour m’avoir remarqué, se qui vaudrait mieux pour lui. Je décide donc à lui faire connaitre ma présence en me raclant la gorge et en le saluant froidement.


-Salut, alors on profite du week end pour s’offrir une petite sortie matinale ?

C’est fini, je viens de remettre mon masque…C’est un peu comme si sa présence avait violé un peu de mon intimité…je sais pas être agréable avec les gens…même si je sais qu’en, général on commence par se présenter, moi c’est pas forcement le genre de chose par quoi je commence.

_________________


Règle nº 1: L'admin a toujours raison.
Règle nº 2: Si l'admin a tort, se référer à la règle nº 1.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19-ans-apres.forumotion.com/forum.htm
Aurelien Olsen
Serdaigle - 7eme année
Serdaigle - 7eme année
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 24
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )   Mer 8 Avr - 17:57

Aurélien s'en alla dans sa rêverie, il pensait a un tas de chose qui le rendait des plus tristes. Il pensait au faite qu'il n'avait jamais voulut se faire des amis a Poudlard & regrettait rien qu'un petit peu d'avoir jouer les insociables pendant sept longues années. Il se sentait casser de l'intérieur, totalement anéanti, il en avait marre d'être ici, de faire semblant d'être quelqun d'autre. Dans le fond il n'était surement pas aussi méchant qu'il en avait l'air. Son père lui avait un jour qu'il avait hériter de la sensibilité de sa mère, mais celui-ci c'était énervé, alors il c'était renfermer sur lui, prenant plaisir a rabaisser les autres. Mais il n'était pas plus avancer, il était toujours seul. Il avait un jour entendu parler son frère d'une fille qu'il avait rencontrer et de qui il était tomber amoureux, a ce moment la un sentiment de jalousie l'avait envahi, il aurait bien aimer lui aussi avoir quelqun a qui parler, quelqun a proteger, a aimer. Mais il avait briser trop de coeur et plus aucune fille n'espérait quelque chose de lui, c'était bien dommage. Il sentit une présence a coté de lui, il ne broncha pas, espérant que cet intrus allait vite partit, le laisser tranquille, lui & sa solitude, il ne voulait plus voir personne, il voulait s'enfuir, se sentir libre. Aurélien se sentait étouffer a l'intérieur de lui-même, c'était un sentiment indescriptible et horrible. Mais cette personne ne partait pas. Le jeune homme sentit la haine lui monter au joue, normalement il ne s'emportait pas si vite, mais la, on venait de lui briser le seul instant qu'il aurait pu avoir seul avec lui-même. Il decida d'ignorer l'inconnu. Gardant la tête croiser entre ses genoux.

-Salut, alors on profite du week end pour s’offrir une petite sortie matinale ?


Il aurait bien voulut continu d'ignorer cette jeune fille qui parlait, mais il n'était pas d'humeur. Il leva la tête, devoila son visage d'ange, sa peau blanche, et ses yeux d'un bleu magnifique. Cette fille était un Serpentard, malgré qu'il ne voulait laisser transparetre aucune émotion, il fit une grimace, il detestait les Serpentard. Il prit un ton glacial, rendant toute communication que peut-être la jeune fille aurait éspérer sans profondeur ni interêt.

- Sans doute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il ne faut pas se méfier que des verts ( Isabella )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TELLIE R. MCMILLER - «Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort.» [100%]
» Faut'il se méfier des belles blondes ?
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: L'Extérieur de Poudlard :: Le Lac-
Sauter vers: