Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )

Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 26
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 8 Mar - 17:40

Le temps était claire en ce jour du Mardi 23 décembre 2009. Malgré le froid qui régnait en dehors, le temps restait clair et beau. Dans l'école de Poudlard, on pouvait entendre les cris de joie et d'amusement des élèves qui faisaient une bataille de boule neige.
Certains élèves étaient resté cloitré dans l'école pour de causes diverses, une colle, un rendez-vous amoureux, une partie de bataille explosive ou encore à l'infirmerie pour une quelconque maladie.
Cependant, ce n'était pas le cas d'un élève qui continuait de travailler ( en faites il glande mais chut ^_^) à l'avant-veille de Noël. Ce jeune homme était à Serpentard et portait le nom de Drack, Richard Drack pour être plus précis. Il se trouvait en se moment même au quatrième étage du château dans une classe vide. Les volets fermés hermétiquement qui filtraient la lumière de ce soleil d'hiver, plonger dans l'obscurité, Richard étudiait la magie. Je dirais même qu'il essayait d'étudier la magie puisque les résultats n'étaient guère voyant et concluant.
Dans la mi-pénombre de la classe, brulait dans l'âtre un feu puissant qui était le seul endroit qui éclairé la pièce. Un livre entrouvert sur une table proche, Richard tentait exécutait avec grand peine le sortilège Waddiwasi de manière informulé sur un de ces (anciens) livres de cours. Ce qui n'était pas très difficile en soit, mais infaisable pour le jeune Serpentard qui n'avait jamais prit la peine de travailler u_U.
Un cri de rage retentit dans la salle de classe devant le résultat du sort, ou plus tôt son manque de résultat. Richard donna un coup de pied rageur sur la table et se fit plus de mal que de bien. Étouffant une injure, il lança sans même y penser un sort d'expulsion sur la table en question, qui vola à l'autre bout de la classe et retomba dans un bruit de fracas sur le mur d'en face.
Toute rage disparut, le jeune homme s'empressa de ramasser le malheureux livre qui eut la malchance de se trouver sur la dite table et le mit soigneusement sur une autre table.
Remarquant enfin les dégâts sur la table et se demandant ce qui avait bien put se passer, le seul truc dont le jeune homme se rappelait était le coup de pied sur la table et ce n'était tout de même pas ça qui avait fait valdingué la table à l'autre bout de la classe.
D'un haussement de l'épaule il se dit qu'il avait dut utilisé la magie inconsciemment comme le font les petits enfants.
Tentant vainement de réparer la table de manière informulé avec le sortilège Réparo, il vit que son sortilège était sans effet tout comme l'essai pour le sortilège de Waddiwasi.
Irrité par ce manque de résultat Richard prononça le sortilège à mi-voix et la table se répara sans fracas.

Des bruits de pas. Avec tout le raffut qu'il avait fait, Richard espérait que cela n'allait pas être le concierge, et vu l'état de la table, il allait passer un sale quart d'heure si c'était lui.

* Faites que ce ne soit pas la concierge s'il vous plait. Faites que ce ne soit pas lui... *

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy Patterson
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 24
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 8 Mar - 20:28

Une nuit tout aussi horrible que les autres, un cauchemar invivable...
Que racontait ce cauchemar ? Que se passait-il ? Et bien je vais vous le raconter.
Katy se trouvait à nouveau dans cette pièce, cette pièce sombre avec une seule faible lueur qui éclairait le visage de John, John Patterson. Encore et toujours lui, il ne la laisserait donc jamais tranquille, même après sa mort. Il était encapuchonné et avait une longue faux à la main. Il avait un air de bourreau comme ça... Katy était recroquevillée sur elle même, dans un coin de la pièce, elle tremblait de peur. Lorsque John fit un pas en avant, Katy avala sa peur et rassembla tout son courage et toute sa volonté pour bondir sur John et tenter de lui arracher la faux. Mission accomplie, Katy tient à présent la faux dans la main, elle l'abat avec une force surprenante sur le cou de John afin de lui couper la tête. Ceci étant fait, John tomba par terre, le capuchon s'ôta de sa tête, et ce ne fut plus John qui était là, c'était Nathan, mais pas le même. Un Nathan pâle se vidant de son sang. A ce moment là, Katy se réveilla en sursaut et étouffa un cri dans son oreiller. Elle en avait marre, elle était fatiguée, épuisée de ces cauchemars toujours les mêmes. Elle était restée à Poudlard pendant ces vacances là... Pourquoi ne passait-elle pas Noël en famille ? Bonne question, elle avait besoin d'être seule, et elle n'aimait pas Noël. Cette journée avait toujours été la pire de sa vie. Ce jour là elle devait toujours assister à des repas pour des amis de ses parents et devait faire comme si elle était heureuse. Sinon elle souffrirait.. Une fois elle avait pleuré à table, fatiguée d'avoir à se battre, épuisée d'avoir à faire semblant. Le soir même elle avait eu droit à un incendio dans son dos. Elle possédait toujours une cicatrice dans le dos.
Katy était là, allongée sur son lit, à repenser à tout ce qu'il lui avait infligé... Elle passa une main sous son débardeur dans son dos, et sentit la cicatrice qu'elle avait là. Cette cicatrice que lui avait faite son père. Elle en avait plusieures des cicatrices, mais celle là était la plus douloureuse. Quand elle y repensait, elle sentait encore son dos brûler, ses mains tentant d'apaiser le feu. Mais rien ne marchait. Elle hurlait, elle pleurait, elle se roulait par terre.
Ce ne fut qu'après que Lindsay soit venue demander un service à John que ce dernier arrêta sa torture. Elle n'avait pas que des cicatrices dues à des brûlures, elle avait eu des coups de fouets. Elle avait aussi des traces de morsures de chiens, qui avaient laissé des cicatrices un peu partout. Elle en avait une dans le cou, plusieures sur ses bras, dont une sur le poignet, on la voyait quand elle avait les manches retroussées, c'est à dire tout le temps, elle en avait aussi sur le bassin et sur les jambes. Elle en avait partout en fait. C'était des imbéciles de moldus qui l'avaient jettée dans le chenil des chiens de police un jour, ça les amusait...
Pourquoi était-il si violent pour si peu ? Pourquoi la faisait-il autant souffrir ? Parce que c'était une fille. Parce qu'elle n'était pas l'enfant qu'il aurait souhaité. La pauvre Jane n'osait rien dire dans ces cas là. Elle savait à quel point il était cruel. Et il le faisait souvent sans qu'elle ne soit présente. Jane n'avait pas à voir en face la torture de sa fille, elle n'en voyait que les conséquences.
Pourquoi est-ce qu'elle n'avait rien fait elle ? Pourquoi n'avaient-ils pas abandonné Katy à sa naissance, l'abandonnant à quelqu'un qui prendrait soin d'elle ? Jane n'était pas beaucoup mieux. Katy se rappelait de la seule fois où Jane avait tenté de s'interposer, elle fut pétrifiée sur place, les yeux de John jettaient des éclairs...
Katy ne supportait plus cette souffrance éternelle, elle en avait marre de penser à tout ce que lui avait infligé son père, elle en avait marre de penser à son père. Non pas son père, son bourreau. Celui qui l'avait condamnée. C'était à cause de lui qu'elle était comme ça. A Poudlard personne ne connaissait son histoire, personne ne savait pourquoi elle était d'une cruauté pareille. Personne ne pouvait la comprendre. La seule chose qu'ils savaient c'est qu'elle était froide, qu'elle était toujours seule ou avec un garçon qu'elle avait séduit pour ensuite le briser. Elle voyait John en chaque garçon. Dans leurs yeux elle voyait son visage... Ce qui la poussait à les faire souffrir. Parfois elle regrettait d'être toujours en vie, parce qu'elle souffrait tant. Il ne lui fallait qu'un quelque chose pour qu'elle ait un bleu. Ce matin là, elle avait un bleu sur la joue. Le jour précédent un imbécile lui avait envoyé une boule de neige à la figure. Le bleu était passé au mauve, c'était un hématome horrible.

Katy se tenait devant son miroir, regardant son reflet, ses yeux plein de souffrance, son visage pâle et froid. Elle n'était pas très grande, mais elle était plutôt jolie. Nathan lui avait dit qu'elle était charmante, c'était le seul garçon auquel elle tenait, le seul qu'elle n'avait pas fait souffrir. Enfin si, elle lui avait envoyé un vase à la figure quand il était apparu, mais bon, ça ce n'est qu'un petit détail parmi tant d'autres.
L'hématome ne la rendait pas très belle, ce pourquoi elle mit du fond de teint. Il était déjà moins moche comme cela. Elle se mit aussi du crayon noir autour des yeux, pour assombrir son regard. Debout devant son placard en sous vêtements, elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait mettre, rien de décolleté, il faisait trop froid, pas de short ni de jupe, il faisait trop froid pour cela aussi. Après tout, elle pouvait vu qu'elle n'irait pas dehors, de peur de se faire encore frapper par une boule de neige et d'avoir encore un bleu. Bref, elle finit par mettre un pantalon noir, une paire de tennis et un tee shirt blanc. Avant de descendre prendre un petit déjeuner, elle ajouta une veste noire à sa tenue et descendit rapidement du dortoir. Elle se rendit à la grande salle, s'installa seule à la table des Serpentards, ne regardait personne, et mangeait. Elle ne prit qu'un toast puis ressortit. Elle n'avait pas faim. Son cauchemar lui avait coupé l'appétit, comme tous les matins. Elle aurait pensé s'y habituer, mais non. Elle fit quelques devoirs, s'entraîna à jetter des sorts imprononcés, et comme elle s'y attendait, les réussit tous. Elle était une bonne sorcière, ses sorts lui étaient d'une extrême utilité quand elle se battait en Duel. Elle aimait défier les gens. Mais elle n'aimait pas être en leur compagnie. Quand elle en avait marre de la solitude, il lui suffisait d'aller emmerder un autre élève qui accepterait avec joie son défi. Personne ne les refusait jamais après tout. Elle s'entraîna pendant longtemps, puis réussit à transformer un des manuels d'un élève de quatrième année en rat, un gros rat ignoble qu'elle déposa au fond du lit de l'élève concerné avec un message accroché à sa patte «Voilà ton livre.» Katy avait une écriture gracieuse, et l'élève saurait que c'était elle. C'était son ex en même temps. Elle l'avait bien fait souffrir. En même temps, il pensait vraiment qu'une fille de septième année voudrait de lui ? Quel ignorant.

C'était un mardi, un 23 Décembre. Le Mardi 23 Décembre 2009 pour être plus précis. Il faisait froid dehors, très froid. Il avait neigé et le sol était couvert de plus d'un mètre de neige. Mais le ciel n'était pas couvert, le soleil réfléchissait sur la neige, il n'y avait que très peu de nuages. Dehors on entendait des cris de joie d'élèves qui s'amusaient à faire une bataille de neige. Katy ne voulait pas se mêler à cela. D'une part parce qu'elle risquerait de se blesser, d'une autre part parce qu'elle risquerait surtout de blesser quelqu'un d'autre, et d'encore une autre part parce qu'elle n'avait aucune envie de s'amuser. Non elle n'était pas ennuyante, elle était juste associable, insupportable.
Il n'y avait que très peu d'élèves encore à Poudlard. Katy s'ennuyait, elle décida de se promener un peu dans le château, en quête d'un peu d'amusement pour elle. Au 1er étage elle vit un couple, ils étaient en rendez-vous amoureux... C'étaient des Poufsouffle, ils allaient vers leur salle commune. Le deuxième étage était innondé, Mimi Geignarde encore... Un élève collé devait nettoyer l'innondation par des moyens moldus. Le pauvre, d'un aguamenti Katy lui fit encore plus de boulot. Au troisième étage quelques élèves se rendaient dans la salle de retenue. Le quatrième étage semblait vide... Oui semblait, une porte était entrouverte, Katy vit de loin qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur, il tentait quelque chose, un sortilège ? Inprononcé ? Ha, Katy aimait bien regarder des élèves galérer. Surtout les garçons. Lorsqu'il se rendit compte qu'il n'y arrivait pas, il s'énerva et jetta un sortilège d'expulsion, il ne semblait pas avoir remarqué que Katy s'approchait vers la pièce. Ses tennis ne faisaient qu'un peu de bruit, mais celui que faisait le garçon dans la salle de classe était plus important. Katy s'approcha un peu moins silencieusement, et le garçon dut se rendre compte qu'il y avait quelqu'un qui s'approchait... Katy ne se fit pas discrète, elle entra dans la salle, adressa un sourire au garçon et jetta un réparo inprononcé à la table qu'il venait de détruire. HEIN ? Revenons en arrière, Katy, la méchante, insupportable, sadique, froide, impassible Serpentarde de septième année avait adressé un sourire à un garçon ? Evidemment, elle jouait de ses charmes.

* Celui là m'a l'air différent, il est moins con... Enfin, il a du mal a jetter des sorts inprononcés, mais ce n'est pas pour autant qu'il est con. Il n'est juste pas assez attentif, et ne se concentre pas assez. Jetter un sortilège n'est pas difficile. D'un sourire en coin, je jette un expeliarmus inprononcé, sa baguette s'en va rejoindre la table de l'autre côté de la pièce, celle que je viens de réparer. Après un Accio inprononcé, sa baguette me vient dans les mains. Je m'approche de lui, et lui tend sa baguette d'un sourire. Il a de la chance ce garçon. J'ai oublié son prénom, mais je sais qu'il est en septième année à Serpentard. Et je dois avouer que niveau physique, j'ai vu pire. Bref, je devrais lancer la conversation, juste histoire de. Quelle chance il a, si j'avais été de mauvaise humeur je l'aurais tellement fait souffrir. Je n'ai pas encore vu en ses yeux le visage de John, parce que j'évites son regard. Il me suffit d'y plonger pour le voir cet enfoiré, me souriant, me faisait signe de la main, me faisait signe d'approcher. Ah je le hais, je le hais ! Je n'ai aucun lien me liant à lui ! Il a tout brisé pendant sa triste vie ! Il n'est vraiment qu'un enfoiré, même mort il ne me fiche pas la paix ! Je m'attendais à le voir en croisant le regard de ce jeune homme, mais non... Où est-il ? S'est il endormi ? Je cligne des yeux, et voilà que je le vois. Il a juste mis un peu de temps aujourd'hui, mais il est toujours là. Pourquoi est-ce qu'il ne s'en va pas ? Pourquoi est-ce qu'il ne me laisse pas tranquille ? Je cache ma joue avec ma main, le garçon a du voir que j'ai un hématome sur la joue, bien que j'ai essayé de le masquer. Dans mes yeux on lit la souffrance, sur mes traits on lit la haine et la froideur. Je m'adresse a lui très froidement, comme à tous les autres... *

Katy : « Comment se fait-il que tu ne soies pas dehors à t'amuser comme un fou avec les autres élèves ? »

Dehors tous les enfants s'amusent, tous sans exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 26
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 8 Mar - 21:46

De deux choses l'une, ce n'était pas le concierge qui venait de rentrer c'était une élève de sa maison. Se retenant à grand peine de soufflait de soulagement et d'irritation, il rendit le sourire à la jeune fille. Question froideur, il n'avait rien à envier à la jeune fille. Froid mais polis, un sourire tout ce qu'il y a de plus anglo-saxon, gentelman peut être...
Le sourire de la jeune fille ne laissait rien présager de bon. Quelqu'un qui vous lance un Experliarmus informulé dans la face en guise de bonjour puis qui vous redonne votre baguette, y a de quoi se poser des questions non ?
Ah son nom revenait à Richard; forcément ça fait un an que Richard est dans la classe de Katy Patterson, un sacré peste. Il avait toujours put éviter de se faire attraper par ce genre de femme.

*Pff quels poisse, ch'avais bien que c'était une journée pourrave, déjà travaillé comme ça pendant les vac c'est pas bon pour moi*

Secouant la tête de manière nonchalante, il écouta en même temps la réponse de la jeune femme. Richard étouffa un bâillement avec grand peine. Lui jouer dehors, s'il y avait bien une seule chose que Richard ne ferai c'était bien jouer avec les autres. D'une part il serai prit en victimes, un redoublant c'était un animal extrêmement rare ( bon cela entrainerai bien sûr des mesures regrettables, l'année dernière certain des ses anciens condisciples avaient été salement amoché "accidentellement". Mais bon là n'est pas l'histoire) En plus là plus part des élèves ( tous ? ) n'étaient pas intéressant. Non pas que Richard péter plus haut que son cul, c'est juste que voir les élèves s'amuser à se chamailler n'était pas du gout de notre jeune homme.


_Bof chais pas, chuis pas d'humeur à m'amuser.


Haussements d'épaules, une attitude que son père et ses frères qualifiait de vaguement "je m'en foutiste". Mais bon Richard s'en foutait ( ça étonne quelqu'un ? ) et regardait d'un air impénétrable la jeune fille.

*Punaise, elle à l'aire sauvage... J'ai entendu des histoires pas croyable sur elle... Chais pas, oh et puis zut fait ce qu'elle veut tant que ça me regarde pas u_U *

Sur ces basses considérations Richard prit un ton moins froid et plus aimable ( aimable ? devait y avoir juste une intonation plus élevé. C'est vrai que la plus part du temps Richard parle d'une voix monocorde habitude qu'il avait prit en singeant Mr Binns.

*Ça mets toujours les profs dans un état pas possible quand je parle comme ça ^_^*


_Bon en plus, c'est pas pour paraitre impolis, mais ça te regarde pas trop. En faites ça te regarde pas du tout. Je te pose des questions sur ton dernier petit amis en date ?

Aïe ! S'il y avait un truc c'est que Richard n'avait pas sa longue dans sa poche ni dans ses baskets. En faites il était à la limite de l'insolence (limite parfois dépasser ce qui lui a value de nombreuses heures à passer à astiquer la salle des trophées.).

*Zut mon petit Richard t'aurai pas du dire ça...M'en fou je dis ce que je pense et si ça lui va pas qu'elle aille se faire mettre.>_< *

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy Patterson
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 24
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 8 Mar - 23:21

Le garçon n'avait pas l'air très aimable... D'habitude ils l'étaient plus. Elle se souvint tout à coup qui il était, Richard Drack, un jeune homme ne travaillant pas souvent, il s'avérait être plutôt intriguant. Enfin non, Katy n'en avait rien a faire. Elle n'était pas d'humeur en même temps. Elle n'avait rien envie de faire. Elle repensait à John. John l'avait vraiment détruite. Il ne restait plus rien d'elle... La pauvre fille n'était plus rien. Elle n'avait pas de vie. Elle ne pouvait se retenir d'être aussi cruelle. Personne ne connaissait son histoire, personne ne savait rien à propos de ce qui lui était arrivé, de l'enfance qu'elle avait eu. Personne ne savait que son père l'avait maltraitée, personne ne savait à quel point sa vie était douloureuse. Elle s'en voulait d'être venue au monde, elle s'en voulait de ne pas être un garçon et elle en voulait à John d'être un homme aussi horrible. Le fait qu'elle soit Patterson ne lui arrangeait pas les choses. Si elle faisait honte à la famille, John se relèverait de la mort pour l'achever. Elle avait frôlé la mort si souvent, qu'elle n'avait plus peur. La première fois était le jour de ses quatre ans, elle avait demandé si elle aurait le droit d'avoir des cadeaux, comme ses amies qui avaient toutes un cadeau le jour de leur anniversaire. Ce jour là John lui mit son premier coup de fouet. Il disait qu'il lui apprenait des manières, qu'un cadeau c'est une surprise, que ce n'était pas poli de demander. Katy avait pleuré, elle n'avait jamais eu autant mal ce jour là. Elle en avait gardé de nombreuses marques sur son corps. La plus ignoble étant une cicatrice qu'elle possédait toujours aujourd'hui, lui traversant le dos diagonalement. Katy l'avait encore cette cicatrice... Le Noël de l'année où elle avait sept ans avait été le plus horrible de sa vie, elle avait eu à simuler une vie parfaite et heureuse pendant toute une journée, devant des amis des Pattersons. Mais avant la fin de la journée Katy éclata en sanglots et annonça qu'elle était une mauvaise menteuse. Le soir même, John lui jetta un incendio. Cet Incendio elle s'en rappelera toujours, elle en a gardé les marques. Quelques semaines plus tard à peine, Katy se rendit à nouveau à l'école primaire moldue. Des élèves plus âgés qu'elle, ceux qui l'embêtaient toujours, qui ne lui rendaient pas la vie plus facile, la jettèrent dans le chenil des chiens de police. Katy n'avait jamais autant souffert que ce jour là. Les chiens la mordaient de partout. Elle remonta sa manche pour voir la cicatrice la plus visible, après celle qu'elle avait dans le cou, sur son poignet. Ces chiens l'avaient mordu partout, et la dernière morsure était dans son cou, le chien lui aurait arraché la tête si un commissaire n'était pas intervenu. Ce commissaire prit sa voiture de service et fonça à toute vitesse vers l'hôpital le plus proche. Katy passa une semaine à l'hôpital, ses blessures étaient graves. En même temps, que voulez-vous, quand on vous jette avec des chiens de policiers. On ne peut pas dire qu'elle ne s'est pas vengée. Je crois que sur les cinq ou six garçons qui l'ont jettée dans ce chenil, il ne doit pas en avoir un seul qui se lève encore le matin...

Revenons en à Richard, Richard Drack, ce curieux garçon qui la veille de la veille de noël se trouve seul dans une salle de classe. Ce garçon n'est pas comme les autres... Katy voit quelque chose d'étrange dans ses yeux. Elle ne l'a pas dévisagé aussi méchamment qu'elle ne le fait aux autres. C'est... Plutôt étrange de sa part. D'habitude elle ne se retient pas. Mais là, quelques minutes plus tôt, elle a vu John en ses yeux, la rage bouillonnait à nouveau en elle. Mais à présent, Katy regarde à nouveau dans ses yeux, et ne le voit pas... Pourtant il lui rappelle son père, il a le même regard. Il a le même regard que John mais elle ne le voit pas au fond de ses yeux. Elle ne comprend plus. Elle passe de la colère à l'inquiétude, puis de nouveau à la haine. Il a le même regard, il a la même carrure. Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu'il est omniprésent dans sa tête ? Pourquoi est la question que Katy se pose le plus souvent, celle qu'elle aimerait le plus éviter, oublier, rayer. Pourquoi est-ce qu'elle est une fille ? Pourquoi est-ce que John ne disparait pas ? Pourquoi est-ce qu'il est omniprésent ? Cette personne qu'elle aimerait le plus oublier lui reste constamment dans la tête. Elle n'arrive pas à l'oublier. Elle n'en peut plus parfois. Katy dessine étonnemment bien, elle a souvent dessiné John pour ensuite le rayer, le brûler puis cracher sur les cendres. C'était le sort qu'il méritait. Et c'était comme ça qu'elle esseyait de l'effacer de sa conscience. Mais lorsqu'elle jettait le dessin au feu, elle voyait la cicatrice sur son bras, elle ressentait la marque dans son dos. Dans ces moments là elle se questionnait elle même, elle se demandait si John continuait à vivre en elle. Ce qui était inadmissible, rien que cette pensée... Elle s'en voulait d'avoir même pensé à cela. Qu'il continue à vivre en elle, c'était impossible. Il n'était pas comme elle, ils étaient trop différents, en bien beaucoup de points. Au niveau physique comme au niveau moral, ils différaient. Elle ne voulait même pas lui ressembler... Bref, toutes ces anecdotes ne nous avancent à rien. Katy n'a toujours rien dit. Richard n'est pas d'humeur à aller s'amuser... Ils sont donc deux sur ce point là. Sauf que Katy elle, n'était jamais d'humeur. Elle frotta à nouveau sa joue d'où s'élevait une douleur insupportable...

Katy : « Ce qui est tout à fait compréhensible... »

Katy n'aimait pas la neige. Non, elle détestait même la neige ! C'était trop humide, elle préférait une bonne journée de soleil. Mais après tout, qui en avait quelque chose à foutre de sa vie ? C'était Katy hein... Personne ne l'aimait. Elle n'avait jamais été aimée. Elle n'en avait plus rien à faire. Elle avait Nathan, Jade, Lisandra et Jimmi si elle avait besoin de quelqu'un. Bien qu'avec Jimmi ce soit plutôt tendu encore... Il lui arrivait d'avoir envie de le faire souffrir, c'était le seul garçon qu'elle n'avait jamais fait souffrir. Elle haïssait avoir toujours cet esprit de vengeance. Katy n'était pas satisfaite de la vie qu'elle avait. Elle était dégoûtée d'elle même. Rien ne l'avait jamais rendue heureuse à Poudlard. Elle avait bien envie de changer un peu, mais ça lui était impossible, elle ne pouvait pas se faire des amis, pas à Poudlard. C'était impossible pour elle. Et encore moins des garçons... Elle n'avait jamais eu d'amis ayant une troisième jambe. Avant elle avait quelques amies, mais le fait qu'elle soit aussi sadique, aussi méchante, aussi cruelle et aussi détestée avait fait fuir tous ses amis...

* Pourquoi est-ce que je suis comme ça ? Je ne peux pas être gentille pour simplement une journée ? Non, une demie-journée ? Une heure même ? Non il faut que je sois cruelle... Si au moins j'avais quelqu'un avec qui je pourrais faire mes conneries, quelqu'un qui pourrait m'aider à détruire tous les hommes que je haïs tant. Quelqu'un sur qui compter... J'ai toujours mon badge de préfète épinglé sur ma robe de sorcier, mais il m'énerve, les gens me méprisent encore plus. J'en ai marre oui, j'en ai plus que marre. C'est à cause de toi John que je suis aigrie comme ça. Il n'y a pas pire que moi, tu m'as détruis ma vie t'es content ? Jamais je ne prononcerais ton nom moins froidement. Jamais je ne serais fière de mon père. En même temps, t'es même pas mon père... Connard. T'as vu ce que t'as fait de ma vie ? Ce n'est même plus une vie... Tout ça à cause de toi. J'espère au moins que t'es satisfait de toi. Personne n'a jamais fait pire. Tu m'as vue ? Je ne vais même pas bronzer sur la rive du lac là où tout le monde va. Je m'exile seule, par complexe. Non que je suis grosse, parce qu'à cause de toi je suis maigre en plus. Mais ces cicatrices, je n'ai pas envie d'avoir à expliquer pourquoi j'ai cette énorme marque de brûlure dans le dos, ni toutes ces autres petites marques sur d'autres parties de mon corps, ni ces traces de fouet, cette énorme trace qu'on voit même dans mon cou. Ni ces cicatrices, ces morsures de chien. Si tu ne m'avais jamais infligé de « punitions » j'aurais pu me défendre contre ces garçons, je n'aurais pas été aussi faible, j'aurais été comme Lindsay, comme Jade. Comme Nathan que tu ne connais même pas. Si t'avais su, tu m'aurais laissée tranquille ? Tu m'aurais laissée vivre une vie ? Tu m'aurais traitée comme ta fille, non comme un animal domestique, comme un souffre douleur ? J'en doutes, t'es trop un salaud pour ça... Tu vois, même en ce Richard je vois ton regard, ta carrure. Tout le monde te ressemble, et même s'ils n'ont rien en commun avec toi, je te vois dans leurs yeux. Laisse moi tranquille ! Tu es mort, tu ne devrais même pas hanter mes pensées ! *

La souffrance se lisait dans ses yeux, la pauvre Katy. Pourtant son ton restait froid, un peu moins froid que d'habitude certes, mais sa voix tremblait... Elle était dans tous ses états, ses yeux bleus profonds étaient embués, plein de souffrance. Si Richard ne le voyait pas, il était aveugle...

Katy : « Hum, excuse-moi. Dis le tout de suite si ma présence te dérange... »

Sa voix tremblait comme elle ne l'avait jamais fait en public... Elle n'arrivait même pas à jetter son regard noir habituel, ni a faire son ton sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 26
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Ven 13 Mar - 0:52

[Hs: J'ai fais celon tes ordres maitresse xD, mais t'étonnes pas si le niveau du Rp est faible Razz ]


Richard entendait les mots qui sortaient de la bouche de la Serpentarde, Katy. Elle avait l'air complètement déphasé, un signe que tout n'allait pas bien pour elle. Richard n'était pas un sans-cœur, mais il savait que s'il éprouvait le moindre sentiment de faiblesse comme de la compassion, il serait mangé tout cru. Dans cette Maison c'était manger ou être mangé, et Richard comprenait, il avait faillit être « manger » plusieurs fois, mais finalement il s'en était sorti malgré son redoublement...
Faisant tomber un peu son visage froid mais polis, il alla à sa place et prit la parole, sa voix était assez tonale et belle quand il parlait normalement. Même si elle n'était pas amicale, il n'y avait pas de froideur dans sa voix.


_Non, ça va tu me déranges pas. De toute manière elle est pas à moi la salle, donc si tu veux faire des quelques choses te gênes pas. Casser quelques trucs c'est bien j'en ai fait les frais.

Un léger sourire vint se glisser sur le visage, en le voyant comme ça difficile de l'imaginer comme étant un Serpentard glaciale et solitaire. Pensant qu'il aurait l'air bête s'il continuait à sourire ainsi aux hypogryffes, il se retourna est s'assit à quelques mètres du bouquin.

Décidément il n'arrivait pas à se concentrer avec quelqu'un sur derrière lui ( il déteste quand quelqu'un est derrière lui surtout si c'est un Serpentard...). N'ayant rien d'autres à faire, il se dit que peut être il fallait entamer la conversation. Et il y avait un sujet où il était sur à soixante dix pour cent de l'intéressé : le Quidditch.

_Je vois que t'as rien à faire et la j'arrive pas à me concentrer donc si ça te dérange on peut parler ?

Ces mots sonnaient bizarrement à l'oreille du jeune homme, parler avec quelqu'un de sa maison ou de la maison opposé n'avait jamais été l'un de ces passes temps préféré. Richard préféra déambulait dans les couloirs du château quand l'atmosphère se faisait trop oppressante pour lui (la veille d'un examen par exemple).

_Je sais pas pour toi mais moi j'aime beaucoup le Quidditch, j'aurai aimé pouvoir jouer au poste de Poursuiveur Centrale, mais comme le test est déjà passer et que j'avais eut une soirée de colle ce jour là j'ai pas put venir. En plus je sais pas c'est qui le capitaine cette année... T'aimes le Quidditch toi ?

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy Patterson
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 24
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 15 Mar - 1:13

Katy se sentait... Perdue. Elle s'était égarée. Elle avait une impression plutôt étrange, celle de s'être aventurée dans un labyrinthe et de ne pas trouver la sortie. Cette impression la troublait depuis longtemps, depuis très longtemps, depuis trop longtemps. Jamais elle n'avait trouvé la sortie, elle avait pourtant cherché pendant si longtemps. Elle se disait qu'il lui foudrait d'abord trouver la personne qui saurait la guider. Mais en ce moment même, Katy ne faisait que s'enfoncer dans ce labyrinthe, errant sans but précis. Cela faisait longtemps qu'elle avait arrêté de chercher vainement la sortie, elle s'avait qu'elle ne la trouverait pas seule. Elle s'était bornée au petit bout minuscule d'espoir qui lui restait. L'espoir fait vivre non ? Non, l'espoir -tout comme le bonheur- est une illusion. Une illusion qui est censée nous faire souffrir. De toute façon, tout le monde doit être malheureux. Personne n'a le droit au bonheur. Pourquoi ? Pourquoi la vie est-elle si difficile ? Pourquoi ? Pourquoi la vie est-elle si injuste ? Pourquoi ? Pourquoi n'est-on jamais pleinement satisfait ? Katy avait beau être riche, vive dans un immense manoir, avoir une famille qui l'aime et qu'elle aime, être soutenue par son frère et ses soeurs, elle n'était pas heureuse. Elle ne pouvait pas l'être, elle n'y arrivait pas. Elle vivait au passé et passait son temps à s'imaginer un futur. Mais elle était incapable de vivre au présent. Elle devrait le faire pourtant ! Là en ce moment, elle à devant elle Richard, un garçon sympathique et qui n'es franchement pas laid -il faut l'avouer é.è- mais elle ne semble pas y prêter de l'attention... Mais ce peut être une illusion aussi... Des illusions et encore des illusions. Les illusions sont partout, elles sont inévitables et omniprésentes. Un peu comme la présence de John dans la tête de Katy. Il est toujours là, bien qu'il se cache parfois... Mais elle sait et elle sent qu'il est là, qu'il l'observe, qu'il attend le bon moment pour surgir et lui mettre le feu au cerveau, puis au coeur. Rien que d'y penser Katy en a des maux de tête. Katy a arrêté de croire au bonheur depuis qu'elle a réalisé qu'elle ne sortirait probablement jamais de son labyrinthe imaginaire. Elle faisait parfois des cauchemars dans lesquels elle se trouvait encore dans ce labyrinthe. Elle s'y perdait. Chaque fois c'était la même chose, elle paniquait et s'enfonçait encore plus dans l'obscurité, et s'éloignait de la sortie. On pourrait croire qu'elle se serait habituée au labyrinthe, à force de le voir survenir dans ses rêves et dans ses pensées, mais ce n'était pas le cas. Elle attendait toujours cette personne qui lui ouvrirait les yeux, éclairerait son chemin et la guiderait. Elle avait besoin de cette lanterne, de son ange gardien. Mais elle ne le trouverait certainement jamais, étant donné du fait qu'elle était toujours froide, distante et associable. Mais elle ne changerait pas ça du jour au lendemain non plus...

* Je ne le déranges pas... J'étais pourtant certaine du contraitre. Surtout après qu'il se soit fait ridiculiser par une fille... Oui, c'est ça l'espriot des garçons. Se faire battre par une fille est la pire des choses qui puisse leur arriver. C'est la chose qui leur fout la pire des hontes. Pourtant c'est franchement débile é.è. Pourquoi ont-ils honte ? Moi on ne m'a jamais battue. Les gens évitent même de se mesurer à moi. Ils ont certainement peur du ridicule. Ils savent déjà qu'ils ne pourront rien contre moi et qu'ils ne feront que se faire humilier. J'aurai franchement pensé que Richard ne veuille absolument pas de ma compagnie, parmi les Serpentards, personne ne s'approche de moi, ils s'éloignent tous. Enfin, presque tous. Isabella est la seule à ne pas me fuir. Elle ne me parle pas non plus. On se ressemble pas mal elle et moi. C'est la fille de Bellatrix Lestrange, mes parents la connaissaient assez bien, Isabella ne doit pas le savoir, chez les mangemorts tout était secret. Les Pattersons sont une lignée de mangemorts, tous sont des mangemorts, les parents, les grands parents, les oncles, les tantes, les enfants, tous! John et Jane l'ont souvent vue Bellatrix, c'était une femme digne de son rang. Isabella a de la chance d'être sa fille. Dans la salle commune des Serpentards je suis toujours seule, je ne veux la compagnie de personne, mis à part celle de Jade, Lindsay, Nathan et Lisandra aussi. Dans le dortoir, on était censées être à quatre, mais je crois qu'Isabella et moi avons fait fuir tout le monde... On est si froide et si associable toutes les deux que les autres ont préféré foutre le camp. Au moins je n'ai plus à supporter leurs plaintes infinies. Je n'apprécie pas pour autant sa compagnie, mais j'apprécie le fait qu'elle respecte mes silences, elle est bien la seule... Moi je respecte également les siens. Elle est sûrement la seule à ne pas me poser de questions à propos des cicatrices que j'ai sur le corps lorsque je me retrouve en soutien gorge dans le dortoir... Des rumeurs courrent à mon sujet dans la maison, je crois même dans tout le château. Richard doit en connaître bon nombre, depuis mon arrivée à Poudlard elles circulent... Mais personne ne sait la vérité ! Personne ne peut comprendre ! Jamais personne ne comprendra parce que je n'en parlerais pas. Non je n'en parlerais jamais! Jamais je ne dirais à quelqu'un ce que j'ai sur le coeur ! Je ne fais confiance à personne et je ne veux pas qu'on s'attendrisse envers moi. Qu'on m'ignore ! C'est la meilleure des choses que les gens puissent faire, m'ignorer. Les seules personnes qui savent ce qui c'est passé c'est ma famille. Ce sont Lindsay, Jade, Lisandra, Nathan et Jimmi aussi... Je les considère un peu comme de la famille aussi Jimmi et Lisandra. *

Katy : « C'est même pas la peine de réparer ce que l'on casse dans cette salle, il y aura toujours quelqu'un pour le faire à notre place... »

Katy n'était pas une fille tout à fait normale, elle laissait toujours les autres rammasser ce qu'elle avait laissé traîner, elle laissait toujours les autres réparer ce qu'elle avait cassé. Elle ne se souciait de rien, elle laissait les autres se soucier à sa place. Elle s'en fichait des conséquences qu'avaient ses actes. Elle n'en avait franchement rien à foutre. Le pire, c'était son comportement lorsqu'il s'agissait d'un danger quelconque Elle sauvait sa peau, et rien que la sienne. Elle ne se souciait nullement des autres. Le fait que Richard veuille parler avec Katy était plutôt étonnant, rares étaient les personnes qui voulaient lui parler. Jamais quelqu'un ne venait lui parler, et elle de son côté n'adressait la parole à personne. Elle luttait toujours contre la présence de John dans son esprit, excluant sa voix de sa tête. Cette phrase qu'elle entendait si souvent, bien qu'il soit mort. « Tu souffres ? T'inquiètes pas petite, tu souffriras encore plus ». Katy l'entendait quand elle était triste, quand elle était en colère et quand elle souffrait. Dans ces moments de souffrance elle s'isolait quelque part et détruisait tout ce qui lui passait sous la main. La plupart du temps c'étaient les salles de classe qui souffraient. Sinon c'étaient des élèves...Elle n'avait jamais lancé un Endoloris, elle ne désirait pas vraiment se retrouver à Azkaban non plus, bien que son Patronus était invincible. Elle savait bien que Lisandra, Jade et Lindsay trouveraient cela bien amusant de rendre visite aux détraqueurs, elles n'étaient pas toujours bien ces filles là. Bref, Katy voulait bien tenir une conversation avec Richard, mais associable comme elle était ce serait une tâche difficile et elle ne savait pas trop ce que cela pouvait bien donner. Elle n'avait jamais tenu une seule conversation, aucune. Elle ne parlait jamais à personne, et dès que quelqu'un l'approchait elle l'envoyait balader. Le Sectumsempra était d'ailleurs un moyen efficace et c'était son sort préféré avec le Levicorpus. Elle avait eu droit à pas mal de retenues à cause de ce sort là. Elle l'aimait tout de même... Une fois, elle fut même renvoyée une semaine du château, parce qu'elle était insupportable et ils voulaient lui apprendre une leçon... Katy préférait le silence et la solitude au bruit et à la compagnie. Elle ne supportait pas les autres élèves qui étaient trop curieux à son égard, ou trop naifs. Ils croyaient les rumeurs qui courraient à son sujet ? Et bien c'étaient des imbéciles nés. Les autres élèves avaient un don inné, celui d'être complètement débile voir attardé.

Katy : « Je doutes être la meilleure personne pour entammer une conversation... Tu dois le savoir... Mais on peut toujours essayer! »

Le ton froid dans la voix de Katy avait disparu, elle était plus calme à présent, plus posée. Cette fille pouvait être si lunatique qu'elle pourrait certainement provoquer le tournis, voir une migraine, à quiconque essaierait de la comprendre. Richard aimait donc le Quidditch.. Il voulait faire partie de l'équipe ? Katy n'avait pas encore tous les noms... Son poste de batteuse lui plaisait énormément, et elle aimait beaucoup le Quidditch. Être batteuse lui permettait de donner d'énormes coups de batte aux cognards afin de dégommer les autres élèves. Richard ne savait donc pas qui était le capitaine de cette année... Et bien il s'agissait de Katy. Lorsque celle-ci l'eut appris, elle était étonnée. Elle n'avais pas compris pourquoi ils l'avaient choisi elle... Peut-être était-ce du à sa soif de victoire, à sa volonté de réussir et à son engagement. Elle n'avait pas encore organisé d'entraînement pour rénuir l'équipe en sa totalité car il lui manquait encore des joueurs. Le prof ne lui avait pas non plus donné la liste de joueurs entière, et ne connaissait pas tous les joueurs qu'elle avait dans son équipe. Son équipe.. Elle aimait bien dire ça. Elle comptait bien gagner tous les matchs, elle voulait faire gagner SON équipe, SA maison. Elle réussissait toujours ce qu'elle entreprenait, en partie grâce à sa volonté.

Katy : « Le Quidditch c'est plus qu'une passion pour moi. Figures-toi que la capitaine de cette année se trouve juste en face de toi... »

Elle lui adressa un petit sourire... Miracle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 26
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Sam 28 Mar - 12:08

Richard ouvra ces yeux de manière significatives, il était totalement surpris par cette nouvelle. Et concernant pour la réplique précédente comme quoi Katy n'était pas apte à faire une conversation, Richard eut un grand sourire en lui disant ceci.

_Bah c'est pas si difficile que ça, je t'apprendrai.

En disant cela il lui fit un clin d'œil. Mais à la suite, il se mua dans son mutisme. Il réfléchissait à quelques choses, cette Katy discutait avec lui comme ça sans le charmer. En tout cas c'est comme ça qu'il le voyait. Il haussa les épaules, et continua à réfléchir.
Il se rappelait ce que son père lui avait dit quand il avait reçut les notes de l'examen de sa quatrième année : « Richard par tout les sorciers du Magenmagot ! Qu'est ce que tu veux faire de ta vie ? Tu veux vivre dans l'allée des Embrumes et vendre des potions qui ne te rapporteront pas un sou ?! »
Quand son père lui avait dit cela, il n'avait pas sut répondre, et depuis cette question lu trottait dans sa tête de puis sa quatrième année. Il y a peu, il a trouvé la réponse. C'était pendant les vacances d'été de cette année, il devait s'acheter quelques fournitures au Chemin de Traverse puis passer par l'Allée des Embrumes pour prendre un livre commandé par son père à un antiquaire.
Il avait décidé de commencer par l'Allée des Embrumes, et avec la chance qu'il avait, des personnes sortirent d'une rue malfamé lui proposé des trucs pas très catholique... Des potions...

_Viens petit... Viens goûter à cette potion. Elle t'emmènera dans un endroit merveilleux que tu pourrai même pas imaginer. Elle est à toi pour trois gallion.

_Heu non merci, je suis assez pressé...


Pendant quelques minutes, Richard essaya de ce dégager de ces idiots, mais tout un coups l'un deux sortie ça baguette. Avant que Richard ne fasse quoi que ce soit, on lui avait lancer un sort d'immobilisation. Heureusement qu'il n'était pas encore passé à Gringotts sinon ils l'auraient dépouillés.
Après l'avoir copieusement taper dessus, ils se lassèrent de ce petit jeu et s'en allèrent. C'est à ce moment là que le sort s'estompa. Il les voyait encore, ils s'apprêtaient à bifurquer dans une ruelle. Avant qu'il ne se rendre compte de quoi que ce soit, il avait déjà lancé un sort d'immobilisation. Les trois autres furent aussi immobilisé avant de faire quoi que ce soit.
Quand il arriva au premier, il balança un coup de pied dans le ventre de celui-ci. La rage habitait Richard qui lui si d'ordinaire calme et réfléchit. Il frappait et frappait jusqu'à entendre que son agresseur avait une côte cassé. Le deuxième se prit un coup de pied dans le nez bien ajusté, et on entendit le craquement significatif d'un cassement de nez. Le dernier s'en tira avec un gigantesque coup de pied dans les parties génitales.
Après cela il partit sans ramenez ni le livre, ni ces affaires, les lèvres tuméfiées, le nez ensanglanté avec un œil au beurre noir. Il alla directement voir son père et lui dit ce qu'il voulait faire.
« Père... Je veux être fort ! »
Son père ne dit rien, mais à la vue de son fils qui relevait fièrement sa tête malgré ses blessures, il sourit. C'était le premier vrai sourire qu'il lui avait fait depuis son redoublement. Et voilà ce qu'il lui répondit. « Richard... Je serai à présent toujours fière de toi. Fait ce que tu veux, mais soit le meilleur dans ce que tu entreprends. »
Depuis ce jour là, Richard travaillait trois fois plus que tout les élèves, il devait rattrapé son retard surtout pratique. Il avait des facilités à la théorie, il suffisait qu'il écoute une seul foi le cours et de relire rapidement celui ci une fois avant un contrôle pour qu'il ait la moyenne sans trop de mal.


_Oui je veux être fort...

Le jeune Serpentard avait dit cela à haute voix, sans ce rendre compte. Il lui arrivait parfois qu'il pense à haute voix quand il était tout seul. Mais cette fois ci il y avait quelqu'un, Katy Patterson.... Richard ne dit plus rien pendant quelques minutes, il repensait encore au moment où il se faisait tabasser alors qu'il ne pouvait pas se défendre. Ce sentiment d'impuissance ! Il le détestait ! Richard avait haïe ce moment où il ne pouvait rien faire. La frustration de se sentir faible, l'avait complètement consterné. Le pire c'était quand à son tour il les avait tabassé. Sur le moment cela lui avait procuré du plaisir mais plus tard, il s'était sentit souillés de s'être abaisser à taper sur plus faible que soit. Et il s'était sentit encore plus faible, ainsi il était au même niveau que ces loques. Rien que d'y penser cela lui retourné l'estomac. Rien ne vaut une victoire durement acquises. La saveur de celle-ci n'avait rien de comparable. Mais parfois les coups bas étaient préférables et cela aussi données un sentiment de supériorité.
En fin de compte il fallait savoir jauger son adversaire. Utiliser la force quand il le faut, ou au contraire l'intelligence, et être le meilleur dans tout ce qu'il entreprendrai.

_Ainsi tu sera le capitaine de notre équipe. Tu joues dans quel poste ?

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katy Patterson
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 24
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 29 Mar - 22:03

Aider Katy à devenir aimable... Tâche plutôt difficile pour qui que ce soit. Personne n'avait jamais réussi. En même temps, personne n'avait jamais essayé. Peut-être que Richard parviendrait à un résultat positif. J'en doutes fort. Katy est une fille têtue, méchante, cruelle, sadique et par dessus tout, c'est une Patterson. Les Pattersons ne sont aimables qu'entre eux, avec personne d'autre. Les liens familiaux sont les seuls qui importent. Les pattersons sacrifieraient tout pour sauver leur poire, ils sont parfois lâches. Mais ils sont dignes, fiers de leur sang et aussi une lignée de Mangemorts. Tout le monde doit le savoir, qu'ils sont tous mangemorts depuis longtemps. Toute la descendance est mangemorte. Lindsay l'était déjà avant l'âge autorisé. Elle est devenue mangemorte en même temps que Jade alors qu'elles ont un an de différence. Elles étaient à Poudlard à l'époque, Katy en avait entendu parler de cette histoire, elles avaient été témoin de choses très étrange dans l'antre des Salazards. La chambre des secrets avait été ouvertes, et Lindsay et Jade l'avaient vue de l'intérieur. Katy en était un peu jalouse, elle aurait aimé voir cette pièce, constater de ses propres yeux que les légendes étaient réelles en ce qui concernait cette pièce mystérieuse. Elle savait où elle se situait, mais ne parlait pas le Fourchelang. Lindsay avait maintenant disparu, Jade et Katy ne se parlaient pas souvent. Elles ne s'étaient jamais beaucoup parlées, parce que Katy était toujours enfermée. Mais bon, C'était le passé, et maintenant elle était plutôt heureuse. En même temps, il ne fallait pas grand chose pour qu'elle soit heureuse. Les Pattersons n'ont besoin que d'eux mêmes, la seule amie que possède la famille, c'est Lisandra. Elle est l'exception, tout le monde l'adore dans la famille. Sauf Jimmi McKen, ce petit bonhomme qui se trouve si intelligent. Bref, Jade était toujours préoccupée par ses recherches, elle cherchait désespéremment Lindsay. Jimmi lui, était le seul à ne pas apprécier Lisandra, tant pis pour lui parce que Lisandra resterait la meilleure amie de la famille. Elle faisait presque partie de la famille, vu qu'elle était avec Nathan. Breffons, revenons en à Katy. Les seuls gens avec qui elle était aimable, c'étaient Lindsay, Nathan, Jade et Lisandra. Jimmi elle l'ignorait la plupart du temps, quelque part elle le blâmait, c'était à cause de lui que Lindsay était partie en même temps, que voulez-vous ?! Katy avait perdu sa soeur à cause de lui. Ne mettons pas tout sur lui, il risquerait de s'énerver. Dans la tête de Katy il n'y a pas grand chose, elle ne réfléchit pas des masses en ce moment, elle a les yeux fermés, depuis quelques minutes. Elle contemple l'intérieur de ses yeux ? é_è Une personne qui la voit de l'extérieur doit se demander ce qu'elle fait, si elle risque de faire une syncope ou quoi. Mais non, ce n'est pas du tout ça. Elle est en train de penser à des choses, pour se calmer. Elle ne se sent pas très bien, un peu remuée sûrement. Les sentiments la submergent, à quoi pense-t-elle ? A tout et à rien, elle s'imagine des moments quelque peu heureux. Elle tente de s'imaginer avec un ami, ou une amie, juste un, ou une. Ce n'est pas trop demander si ? Elle aimerait bien être aimable avec quelqu'un, ne pas faire fuir tout le monde dans cette école. Mais c'est un peu inimaginable. Elle n'est jamais aimable avec personne, pourquoi elle le serait avec quelqu'un pour se faire un ami ? Depuis sept ans qu'elle était à Poudlard, elle n'avait jamais tenté de s'approcher de quelqu'un. Quelques-un avaient essayé de l'approcher au début, mais elle les avait renmballés méchamment. Pourquoi était-elle aussi méchante ? Aucune idée. Sûrement pour ne pas montrer qu'au fond elle a un coeur, qu'elle est capable d'aimer, et d'aimer beaucoup. Son coeur n'était pas fait de pierre, bien qu'elle tentait de se faire une barrière. Elle ne voulait pas aimer, elle ne voulait pas se faire d'amis de peur d'avoir à les perdre par la suite. Jade lui avait parlé de Lynn Cresswell, une fille qui faisait partie du Quatuor à l'époque et qui les avait trahies en devenant gentille avec un Serdaigle. Les Serdaigles et les Pouffsoufle étaient nazes, trop neutres, rien d'excitant à ça. Les maisons les plus dignes sont... Ah non, il n'y a qu'une maison digne, c'est Serpentard. Les Gryffondors sont des traitres à leur sang, ils acceptent les sang de bourbe ! De toute manière, un sorcier de sang impur c'est nul. Un sorcier au sang de bourbe c'est une honte, et les moldus sont des abrutis. Mais les Cracmols, n'en parlons même pas ! Les personnes dignes sont les mangemorts ! Les mangemorts qui choisissent le côté du pouvoir, chacun d'eux aime cette sensation de pouvoir. Nathan est mangemort, il aime le matin voir le meurtre qu'il a commis en première de couverture de tous les journaux, sorciers et moldus, sans que le coupable ne soit retrouvé. Jade aime tuer, pûrement et simplement, en faisait souffrir un maximum sa victime. Lindsay, dieu seul sait ce qu'il est advenu d'elle. C'est une mangemorte certes, elle aime faire souffrir aussi, et tuer. Et Katy dans tout ça ? Qu'était-elle ? Elle était une Serpentarde, une simple Serpentarde associable. Elle n'avait rien de spécial, ce qui quelque part la désolait. Elle aimerait tellement être comme ses soeurs... Mais elle n'en était pas capable. Elle ressemblait un peu à l'ancien Nathan, au Nathan que toutes les filles aimaient, le player, le playboy, le Don Juan, le cassanova, le coureur de jupons. Le Nathan si différent de celui du présent. Le nouveau Nathan était quelqu'un d'attentionné, il était amoureux. Katy aimerait bien aussi, aimer quelqu'un, ne serait-ce que comme un ami! Mais plus elle le voulait, plus elle se disait que vu comment c'était parti, elle n'avait aucune chance de se faire un ami. Et en se jour d'hiver, elle se sentait plus seule que jamais. Sa famille était au manoir, elle avait décidé de rester au château pour les vacances, seule. C'était une décision qu'elle ne comprenait pas. Elle voulait à tout pris oublier le jour de Noël. Et pour ne rien vivre de tout ça, le jour-même de Noël elle ne quitterait pas son dortoir, elle prendrait une journée de Sabbat et dormirait énormément. Elle ferait quelques expériences avec un Rat qu'elle se ferait apporter. Sa vie était simple, elle se résumait à rien. Un vide complet d'émotions, de sentiments. Mais pourquoi se comportait-elle comme ça ? Elle se le demandait aussi. Peut-être que ses réflexions de plus en plus fréquentes seraient l'objet d'un énorme changement, qui sait ?

Katy: « C'est gentil de le proposer... »

Elle ne s'adressa à Richard qu'après quelques minutes de réflexion. Elle venait juste de réouvrir les yeux lorsqu'elle prononça ces mots. Peut-être un peu flippant, on se demandait franchement ce qu'elle faisait quand elle fermait les yeux pendant si longtemps et ne respirait presque plus. Elle releva les manches de sa veste, il faisait trop tiède dans la salle, elle qui était si habituée au froid ne supportait pas très bien la chaleur. C'était peut-être pour ça qu'elle restait le plus souvent à l'intérieur en été. L'hiver elle sortait souvent, faire du Quidditch parfois aussi. Elle s'en alla dans ses rêveries à nouveau. Mais elle ne ferma même pas les yeux trente secondes, ayant peur de faire peur à son compagnon. Elle regarda son bras et passa son doigt sur l'une de ses cicatrices. Elle avait envie de dire à Richard qu'il lui rappelait son père, mais elle ne voulait pas repartir dans sa froideur, sa rage envers cet homme cruel, elle inspira un bon coup et leva les yeux vers le plafond. La salle était vraiment abandonnée, il y avait des toiles d'araignée partout, avec quelques araignées qui se baladaient par-ci par-là. Katy pouvait être drôlement étrange quand elle s'y mettait. Elle ne s'attendit pas à ce que Richard dit après un petit moment... Il devait être en train de penser tout fort, il voulait être fort... Mais être fort pour faire quoi ? Être fort comme John ? Dans ce cas, elle l'assassinerait. Être fort comme l'étaient Jane, Jade, Lindsay et Nathan ? Dans ce cas là elle l'apprécierait peut-être. Voulait-il être fort physiquement ou moralement ? La question se posait. Dans les deux cas, Katy pourrait l'aider, bien qu'il ne veuille sûrement pas de cet aide. Et elle-même, elle n'était pas certaine de vouloir aider quelqu'un. Elle était forte physiquement, bien qu'elle semblait plutôt faible, mais elle n'avait pas choisi le poste de batteuse de l'équipe de Quidditch pour rien. Elle avait une force incroyable pour sa petite taille, et elle plaçait bien ses coups. Jamais quelqu'un n'avait réussi à la toucher, elle était habile, rapide et forte. Moralement elle était un peu moins forte, mais elle était plus forte que tous les élèves de Poudlard. Elle cachait sa faiblesse derrière un visage de marbre. Son coeur était enrobé de granite. Jamais quelqu'un ne lui ferait de mal, elle saurait lui faire plus de mal qu'elle n'en aurait subi. Certains élèves de première année rigolaient parfois quand elle passait par les couloirs, mais il le regrettaient bien vite. Son regard s'embuait, elle avait les yeux trouble, d'un bleu presque blanc, elle voyait rouge, les veines de ses yeux explosaient presque et sa baguette sortait immédiatement. Elle ne leur faisait pas de mal, elle leur faisait simplement peur... Très peur. Un petit Levicorpus se jettait automatiquement, c'était involontaire, la haine s'emparait trop facilement de Katy.

Katy: « En échange je pourrais t'aider pour accomplir cela... »

Quel poste elle occupait ? Elle était batteuse avec Isabella. Les deux filles étaient les plus rapides de l'équipe certainement. Elles étaient rapides et efficaces. L'équipe n'avait pas encore fait d'entraînement, mais Katy s'amusait parfois à sortir les cognards et à se battre seule contre eux. Elle n'avait aucun mal à les tenir loin d'elle. Elle avait envie de réunir l'équipe qu'elle avait déjà, mais elle n'avait pas encore eu la liste des membres. Elle savait simplement que l'équipe n'était largement pas au complet. Elle avait hâte, hâte de montrer en public ce dont elle était capable, de prouver qu'elle était forte dans ce qu'elle faisait. Elle avait hâte d'écraser les autres maisons, de gagner des points pour Serpentard et surtout, de gagner le tournoi des quatre maisons. Elle avait hâte de réserver le terrain quand les Gryffondors l'avaient déjà réclammé. Elle avait tellement envie de s'y mettre.

Katy: « Je suis batteuse. Tu voulais être poursuiveur central tu disais ? Il y a peut-être moyen que ça s'accomplisse... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 26
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   Dim 12 Avr - 19:40


_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdre patience n'est jamais très bien, surtout pour Richard... ( Patterson Katy )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jeu très bien =D
» Je ne me sens pas très bien [TERMINÉ]
» La nourriture c'est bien ! Surtout pour les cuisses !
» Pour une occasion très spéciale !
» Un costume bien taillé pour la rentrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: Poudlard, L'École des Sorciers :: 4eme étage :: Salles de classe abandonées-
Sauter vers: