Nous sommes quelques années aprés le 7eme tome d'Harry Potter. Harry Potter et ses amis ont constuit leurs vies. Mais une menace gronde, les mangemorts refont surface, un homme oublié reprend ses droits. L'ordre du phénix se reforme.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )

Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 27
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Dim 8 Mar - 17:30

Il faisait sombre, et froid. Ici rien ne pouvait différencier la nuit du jour. Un jeune homme qui portait une robe noire avec l'écusson vert de Serpentard se promenait dans les Cachots d'un château. Les Cachots d'où suintait l'humidité et la moisissure. Ce jeune homme était en sixième année d'étude de sorcellerie, il avait les cheveux sombre, mi-long attaché en queue de cheval. Son apparence juvénile dénotait avec sa haute taille, car il était assez grand pour son âge, même si son visage avait l'air jeune.
Richard, car c'était ainsi qu'il s'appelait, se baladait dans les Cachots de Poudlard, comme le ferait un élève dans le Parc de l'école. À la différence de celui-ci qui prenait une bouffée d'air frais, le Serpentard lui, respirait l'air vicié qui sentait le renfermé.

Tout en rasant les murs l'air pensif, il regardait les statues qui lui donnait l'impression l'escorter dans sa marche. Les statues en question ressemblaient plus à des gargouilles qu'à autre chose, comme l'une représentant un être bossu particulièrement repoussant.
Touchant distraitement une verrue proéminente, un phénomène inattendu se produisit. L'hideuse statue semblait prendre vie, Richard crut voir qu'elle frissonnait. Et avec un raclement qui aurait réveillé tout le château, le socle de la statue se déplaça de quelques mètres vers la gauche.

En face d'une Richard interloqué, se tenait à présent une ouverture avec un escalier qui semblait descendre jusqu'aux fondations de Poudlard.
Le Serpentard réfléchit un instant, il savait que ce n'était pas très prudent de descendre, et il n'était pas d'un naturel curieux, mais l'ouverture l'étonné.
L'air hésitant, il alla prendre une torche pour voir jusqu'où l'escalier descendait. La torche semblait résister à ses efforts de la décroché.


_Surement un sortilège de Glu-Perpétuelle...

Cette pensée en amena une autre, il était sorcier par Merlin ! Et il y avait un sort très simple qui pourrait éclairer les alentours.
Pas très sur de lui, Richard murmura l'incantation.


_Lumos.

Il attendit pendant quelques instants, mais rien ne se produisit. Il décida de recommencer avec un peu plus de conviction.

_Lumos !

Cette fois-ci, une petite lueur tremblotante jaillit de sa baguette. Richard décida d'y mettre un peu plus de puissance et une lumière vive se faisait voir de sa baguette. Tellement vive qu'elle aveugla le possesseur de celle-ci, qui ferma les yeux pour ne plus être aveuglé.





Des bruits de pas se firent entendre et sans même y penser le sorcier murmura l'incantation qui mettait fin au Lumos.


_Nox

Sa baguette s'éteignit du premier coup, Richard sortit du palier et attendit avec appréhension la personne qui allait sortir de l'embranchement. Il espérait que cela n'allait pas être le concierge ou un professeur, ni un élève trop curieux.
Le Serpentard ne voulait pas expliquer la raison de sa présence dans ce lieux à cette heure-ci devant l'ouverture. De plus il n'y avait nul part où se cacher. Le jeune homme recomposa un visage plus neutre pendant que les bruits de pas s'approchaient et attendit le nouveau venu ou peut être la nouvelle venue...

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Black
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
avatar

Féminin Nombre de messages : 229
Age : 37
Date d'inscription : 15/02/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Jeu 12 Mar - 23:45

[Richard t’es en 7eme année pas en 6eme je crois ^^ mais c’est pas grave lol]

J’en avais fini de ses devoirs, fini aussi de ma ronde quotidienne dans les couloirs pour vérifier que chacun avait bien regagner sa salle commune et fini également de la lecture de mon livre. Je jetai un œil sur l’horloge surplombant la grande cheminée de la salle commune, et soupirai. Il était déjà une heure bien avancé et pourtant je n’éprouvais aucun signe de fatigue. Dans ma tête, nombre idées et pensées se bousculaient me collant un mal de crâne qui me fit grimacer.

La salle commune se désertait, et bien qu’elle se situe dans un lieu humide, il y régnait une chaleur que je qualifierais d’étouffante. Je regardai le portrait masquant notre entrée avec envie. Je savais que mon poste de préfète en chef ne me donnait aucun passe droit, et que j’avais été choisi pour donner l’exemple. Mais quelle serpentarde aurais je été, si j’avais réellement porté une véritable attention à toutes ces règles plus stupides les une que les autres ? En bref, je me fichais éperdument que l’on ait ou non le droit de s’offrir une ballade nocturne, tout comme je ne vérifiais jamais que la totalité de élèves de ma maison était bien là ou il devait être. Si l’un deux se faisait prendre, il savait que c’était a ses risques et périls. Je ne le couvrais jamais, pas plus que je ne cherchais à l’enfoncer. Les serpentards sans en avoir l’aire était solidaire entre eux, dans la mesure où cette solidarité ne mettait point en danger leur liberté personnelle. Si pour échapper a une punition je n’avais comme solution que dénoncer un des miens, alors là oui cela devenait de l’ordre du « chacun pour soit ». Autrement, nous étions tous rattrouper sous la bannière du « un pour tous et tous pour serpentard ».

Je commençais à m’ennuyer ferme, assise a ne rien faire, noyant mon regard dans les flemmes. Une petite marche m’apporterait peut être le repos de l’esprit. Je me levai, vérifiai que tout était en ordre dans ma tenue et attrapai ma cape posé soigneusement sur le dos d’une chaise.

Je la passai avec soin, sur mon uniforme conventionnel, fit glisser ma baguette dans ma manche, et lissai mes cheveux pour les mettre bien en arrière. Ainsi prête, je partie vers la sortie. Le tableau me laissa passer sans aucune forme de commentaires, il était habitué avec nous a être sans arrêt dérangé, et je pénétrai dans les cachots.

En 7 ans, je pouvais le dire, je connaissais les lieux comme ma poche, j’aurais presque put m’y diriger les yeux fermé. Une remonté en surface ne me plaisait guère, trop de risque de rencontrer un professeur ou un fantôme bavard. Ce qu’il y avait de bien avec serpentard, c’était que le baron sanglant n’était pas envahissant. Il se contentait de passer, de nous saluer et de nous ignorer ensuite avec la plus grande indifférence. Je décidai donc de rester dans les cachots et de m’enfoncer dans les entrailles de Poudlard en dénébulant dans les couloirs aux formes assez proches d’un labyrinthe.

Ici, pas d’air pure, pas de bruit non plus et surtout presque jamais de visiteurs. Aucun élèves a part les vert et argent n’éprouvait de vrai plaisir à se balader dans ses lieux lugubres. Personnellement, moi je les aimais bien. J’éprouvais un réel plaisir à me confondre dans l’ombre, à travailler mon silence et à développer mes autres sens. Ici, le moindre bruit s’amplifiait et les murs vous apportaient la quasi totalité des murmures.

J’avançais prudemment, me fiant uniquement à mes sens. Un très bon exercice pour bloquer toutes autre pensées. Le moindre écart et je pouvais butter sur une dalle mal scellé et me retrouver a terre.

J’arrivais a l’embranchée d’un couloir lorsqu’une sorte de feulement alerta mes sens. On aurait dit une voix. Ma baguette trouva ma main sans le moindre effort, et je me mis sur mes gardes. Le visage fermé, neutre et glacial.
Professeur, élèves, fantôme ? Peut m’importait qui cela pouvait être, le fait était qu’il était sur le territoire des serpentards et que mon instinct de propriété prenait le dessus.

Je longeai le mur, laissant mon ombre se dessiné dans la pale clarté des lumières quasi inexistante en ce lieu, et me montrai enfin à découvert. Analyse de la situation, il y avait une seule personne, un garçon visiblement. Je rapprochai de lui, serrant toujours ma baguette, jusqu'à être suffisamment proche pour distinguer ses traits. Mon regard engloba sa silhouette et remonta de ses pieds jusqu'à son blason. Serpentard. Il pouvait se vanter d’avoir de la chance ! Je ne dis mot, regardant alors l’ouverture devant laquelle il se tenait, je ne connaissais pas le moins du monde cette endroit, mais je ne laissai pas pour autant la surprise marquer mes traits.

Je connaissais ce jeune homme de vue, il était dans ma classe. N’étant pas du genre à discuter avec qui que se soit, je ne connaissais de lui que son nom que les professeurs prononçaient en faisant l’appel. Mon regard se riva au sien


-Drack n’est ce pas ? On peut dire que tu as de la chance d’être tombé sur moi, et on peut également dire que tu es chanceux d’être de ma maison.

Le ton était donné. Je ne suis pas connu pour être quelqu’un d’agréable, non pas que je sois associable mais simplement je ne fréquente personne en particulier. J’aurais aussi bien put continuer mon chemin sur cette simple constatation de fait, mais la curiosité prit le dessus et désignant l’ouverture d’un signe de tête, je lui demandai

-Et sa mène ou ce passage ? Je pensais connaitre des cachots tous les passages secrets, mais il est à croire que certain m’avait encore échappé.

Je reste là, mon regard simplement rivé au sien, ma baguette toujours en main,attendant de voir s’il est d’humeur à me renseigner ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19-ans-apres.forumactif.ws/forum.htm
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 27
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Sam 14 Mar - 14:51

Serpentarde, disparut son regard apeuré, il avait à présent un regard impassible, froid et hautin. Comme à son habitude, la Serpentarde ne put s’empêcher de le menacer. Avec un regard impénétrable, Richard entendit la menace comme si elle ne le concernait pas. La réflexion de sa cadette le fit sourire, et c’est d’une voix basse et douce qu’il lui répondit ceci :

_Oui c'est bien moi, et pour ce qui est de la chance d'être tombé sur toi permet moi d'en douter... Alors la chance d'être dans la même Maison que toi n'en parlons pas...

Richard avait dit ça d’une voix aimable avec peut être une pointe d’indifférence. Voyant qu’il était peut être allait un peu trop loin, il continua avec une voix un peu plus moqueuse.

_Mais après tout cela aurait put être pire, j'aurai put me retrouver avec la Maison des blaireaux : Poufsouffle. Quoi que pour certain cela aurait peut être valu mieux que je ne me trouvais pas dans leur Maison.

Il secoua ça tête avec commisération, le problème avec Richard était que ces paroles pouvait paraitre légèrement voire totalement ambigus. Cela gênait parfois les autres élèves et de ce fait il ne se faisait pas beaucoup d’amis.

_Ah mais j'y pense, tu crois connaitre tout les secrets du Cachot ? Excuse moi d'avance pour mon imprudence, mais permet moi d'en douter... Moi même qui précisons le suis dans l'école un peu plus longtemps que tout les élèves de Poudlard, je ne dois connaitre que le tiers des passages secrets des cachots et le quart de ceux du Château. Mais je ne doute pas que tu en connais beaucoup...

Le Serpentard se rappelait un jour qu'un ancien préfet de sa maison l'avait surpris à rôdait dans les cachots, il n'était alors qu'en quatrième année. Seulement pour "rire", lui et quelques uns de ces amis l'avait prit pour cible mouvante pour diverse sort. Ce n'était pas bien méchant d'après eux, et Richard était d'accord, ils auraient bien put lancer des sortilèges un peu plus "méchants" et il s'estimait heureux de s'en être sortie qu'avec quelques contusions, depuis le préfet le désignait comme étant "Celui qui mets son nez dans des endroits poussiéreux."

_Bien je crois que je vais « mettre mon nez dans des endroits oubliés » comme tu le disait si bien un ancien confrère. Je te souhaite une agréable soirée Miss Black…

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Black
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
avatar

Féminin Nombre de messages : 229
Age : 37
Date d'inscription : 15/02/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Lun 16 Mar - 16:02

L’insolence n’attendait plus les âges, bien que je doive reconnaitre que ce jeune homme avait un an de plus que moi. Visiblement cette année supplémentaire ne lui donnait aucun avantage, et je me contentai de le regarder avec un air glacial. Je, n’étais pas de celle que l’on peut envoyer sur les roses comme cela, non moi, j’étais plutôt de celle a qui l’on doit le respect quelque soit les circonstances. Froidement, je le détaillai de la tête au pied avant de lui répondre

-Te permettre Drake ? Rien que ça ? Oh, mais tu ne dois pas être sans savoir que je ne permets jamais rien, et surtout pas a quelqu’un comme toi. Il est vrai que nous sommes bien à plaindre de te compter dans nos rangs, dire que serpentard représente la noblesse et l’intelligence…Enfin je suppose que toutes les maisons ont leur tard, la preuve nous t’avons bien toi.

Je n’avais pas usé pour une fois de mon ton cassant pour lui dire cela. En faite, j’avais plutôt ce ton fataliste des gens qui affirme des choses qui se veulent négative et pourtant terriblement inchangeable. Je me retins de sourire en imaginant Drake chez les blaireaux. A dire vrai, je ne pouvais m’empêcher de penser que s’il avait été là bas, cela aurait été en tant que dératiseur. Je laissai planer sur mes lèvres ce léger sourire amusé que je prends tout le temps lorsqu’une situation me parait cocasse. C’est là, la seule chose que je laisse transparaitre sur mon visage. Ce sourire n’est en rien chaleureux ou agréable, bien au contraire.

-Attendu que serpentard est LA meilleure maison, on ne peut en effet supposer que si tu avais été ailleurs cela n’aurait put qu’être pire en effet. Je ne suis pas certaine que la maison des blaireaux aurait été la pire ou tu puisses atterrir. Celle des Lions par exemple aurait bien eut du soucie à se faire avec toi dans leur rang, quant a celle des oiseaux, alors là je crains fort que tu nous aurais réalisé un véritable cataclysme en intégrant leur groupe .Devant ton manque évident d’esprit, ils en seraient tous mort.

J’avais bien perçu le double sens de sa phrase, mais loin de le souligner je préférais rester dans le flou. Personnellement Drake ne m’intimidait pas le moins du monde, et qu’il soit des miens ne me posaient pas franchement de problème. Je poussai un soupire, comme résignai devant une évidence
-Je ne pense pas qu’aucun serpentard ne voit en toi autre chose que se que tu n’es réellement.

Oui, bon j’avoue que je n’étais pas sympathique. En même temps, je ne le suis jamais alors pourquoi cette fois aurait été différente des autres ? Il avait beau être mon ainé, de mon coté j’avais un rang supérieur au sien. Il mit en avant un fait évident, celui que justement il aurait mieux fait de garder pour lui. Il est dans la vie des choses dont il vaut mieux ne pas se venter, et à mon sens celle là en faisait partie.


-A dire vraie, tout comme je ne permets jamais, je n’excuse pas d’avantage, mais bref. Et bien soit, disons que vue que Poudlard regorge d’endroit plus mystérieux les un que les autres, on ne peut jamais être certain de connaitre tout les passages. Attendu qu’il n’existe aucune carte fiables les retraçant tous dans leur entièreté, j’imagine que bien après nous, on en découvrira encore.
Ceci étant, oui j’en connais beaucoup. Par contre Drake, je suis fort étonné que tu puisses ainsi te venter d’avoir réalisé une année de plus que nous. D’ordinaire j’aurais pensé que lorsqu’on n’est pas assez doué pour effectuer ses Sept années réglementaires sans en réaliser une de plus, on évite de montrer aux autres que l’on ne brille pas par son intelligence.


Je ne suis pas méchante, je suis réaliste. Et puis surtout et avant tout je suis serpentarde. Je dois dire que peu de personne peuvent avancer avoir tenus avec moi une conversation dite, civilisé. Il n’existe qu’une seule personne avec qui j’aie lié une sorte d’amitié un peu étrange, Katy Patterson, mais même avec elle, il y a plus de silence que de véritable échange.

Il allait ainsi partir, comme cela. Il ne devait pas non plus savoir que jamais on ne peut mettre un terme à une conversation avec moi, sans que j’en aie pris de moi-même l’initiative. Personne ne me quitte si je ne l’ai pas décidé. Et là, justement j’en ai décidé tout autrement. Ce passage m’intrigue autant que lui. Je m’avance légèrement et jette un œil à l’intérieur. Oublié, c’est bien le mot, bien que moi j’aurais plutôt dit poussiéreux et humide. Je secoue la tête en signe de dénégation


-oh, je ne crois pas Mister Drake. Non, je ne crois vraiment pas que tu vas aller mettre ton nez dans les « endroits oubliés ». Ou plutôt si, tu vas y allé, mais je compte bien t’y accompagné. Comme tu l’as di bien dit plus tôt, je ne connais pas tous les passages secrets dissimulés dans nos cachots, c’est pourquoi je trouverais regrettable de te laisser en découvrir un qui me serait totalement inconnu.

J’avance jusque vers lui, et prononce un lumos informulé qui illumine ma baguette. Dans l’obscurité, les ombres prennent des tailles bien étranges. De ma main gauche, je désigne avec une sorte de révérence la porte du passage au jeune homme.

-Après toi, je t’en prie.

Pas complètement folle, je ne laisse jamais quelqu’un se balader derrière moi avec une baguette, et encore plus s’il s’agit d’un serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19-ans-apres.forumactif.ws/forum.htm
Jimmi McKen
The Mangemort
The Mangemort
avatar

Masculin Nombre de messages : 90
Age : 26
Date d'inscription : 02/01/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
88/100  (88/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Mer 18 Mar - 1:24

[Je me permets de m'incruster, je m'ennuie =) Etant le concierge, je vais donner l'ambiance xD Sauf si vous voulez que je parte, rejetez moi si le coeur vous en dit, jirai noyer ma peine dans une bouteille ou deux snifff xDD]

Monocorde, ennuyeux, routinié. Son boulot commençait à lui peser. Il avait bien d'autre chose à faire que de surveiller un château poussiereux et des élèves insolent. Enfin... Insolent... Disons juste qu'avant d'avoir eu affaire à lui, les élèves voyent en Jimmi un concierge à tourmenter. Apres avoir eu affaire à lui, ils voyent leurs pire cauchemare. C'était le concierge le moins colérique qui existait, toujours impassible, calme, imperturbable, mais c'était aussi le plus rancunier et le plus vicieux. Depuis qu'il était en poste, il avait su ce faire respecter pour la plupart des élèves, même si certains pensent être plus futés que d'autres.

Il poussa un soupire. Qu'est-ce qu'il ne donnerai pas pour être auprés de Jade. Elle lui manquait, savoir qu'elle était peut-etre en train d'accomplir une mission perilleuse pour le compte des mangemorts alors que lui tournait en rond dans ce chateau moisi, cela l'enervait plus que tout. Ce soir, il était irrité. Il aurait aimé passer ses nerfs sur quelque chose ou quelqu'un, ça ne lui ressemblait pas, mais il s'ennuyait tellement qu'il aimerai bien voir deux aurors surgirent pour l'arreter. Depuis qu'il était chez les mangemorts, son désir d'adrenaline était plus fort, prendre un risque c'etait amusant à ses yeux. Il était devenu légèrement témeraire, mais il restait tout de même prudent. Mais là, il s'ennuyait ferme. Comme tous les soirs, il tournait en rond. Il ce promenait dans le château, comme une ombre. Habillé de noir, il ce fondait dans les ombres inquietantes du chateau. Il aimait surprendre les élèves par derriere, alors qu'ils pensaient qu'il n'y avait personne, ca leur faisait reflechir à deux fois avant de sortir. Jimmi ce rappelait ses années en tant qu'élève dans ce même chateau. Il sortait lui aussi, juste par plaisir. En general les eleves sortent avec un but, les cuisines pour manger, la bibliotheque pour essayer de lire un livre de la réserve, rejoindre son petit copain ou sa petite copine d'une autre maison... Bref, pas mal de divertissement. Il patrouillait donc dans les endroits les plus susceptible d'être frequenté.
Il était arriver vers la partie basse du château, vers les cuisines et dedans, il n'y avait personnes. Il était aller chercher deux trois trucs à grignoter chez les elfes de maison au passage. Desormais il s'avançait dans les cachots. Les Serpentard étaient des eleves temeraires et les cachots c'étaient leur terrain de jeu.

Il avait du flair. Ses sens aiguisés de mangemort lui indiqua d'ou venait le bruit de conversation qu'il entendait. Il aperçut d'autres lumière, plus vives que celles des torches. Les eleves, deux minimums vu qu'il y avait deux voix differentes, faisaient usages de leur baguettes dans les couloirs, il pourrait leur infliger une colle bien sadique. Il avança en prenant soin de dissimuler son ombre, il approcha sans faire un bruit, puis arriver à l'angle il s'arreta. Il jeta un coup d'oeil. Deux élèves de Serpentard, sixieme ou septieme annéde. Ils avaient visiblement trouvés un passage secret. Interessant. Et ils c'etaient mit en tête de l'explorer visiblement. Il sourit. Tres discretement il avança dans le couloir, puis il s'arreta à deux mêtres des jeunes gens.


Alors, Miss Black et Mister Drack y me semble? Disons, 50 points de moins chacun pour Serpentard, ce qui fait un total de 100. Ils vont faire la tronche vos amis de Serpentard. Avec ceci ce sera une retenue. Vous devrez aller aider les elfes de maison à nettoyer le linge des Poufsouffles et des Gryffondor, sans magie evidemment.

Il leur fit un sourire sadique. Il avait bien accentué les mots "Poufsouffles et Gryffondors". Il savait que faire les larbins des autres maisons les repugneraient. Il assouvisait son desir de cruauté malsine.
Il regarda dans le trou du passage secret.


Bon allez hop hop hop les enfants, vous vous mettez en rang, Drack passe devant, puis Miss, qui peut ranger sa baguette, et je ferme la marche.
Si on tombe sur des kilos d'or je lève la sentence, si ça me fait perdre mon temps je la double.
Vous vouliez voir ou ça allait non? Ben allez y. Et s'il y a un truc de pas net, vous aurez même quelqu'un pour vous proteger, parce que vous voir avec vos baguette à la main, c'est comique, genre vous savez faire autre chose que des Lumos, enfin bref... Je sers de garde du corp, votre expedition est plus sur, pas la peine de me remercier.
Allez la jeunesse on ce motive et on descend!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Drack
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
Serpentard - 7ème année - Membre de l'Equipe de Quidditch et Préfèt.
avatar

Masculin Nombre de messages : 178
Age : 27
Localisation : Ecoute le silence et tu me trouvera...
Date d'inscription : 06/03/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Sam 21 Mar - 23:42

*Ce qu’elle peut être collante, sarcasme et ironie, je pense qu’on va bien s’entendre*

Richard éclata de rire, c’est qu’elle avait du répondant la préfète… C’est l’une des raisons pour laquelle Richard n’aimait pas beaucoup discuter avec les autres membres de sa Maison, ce qu’ils pouvaient sur leurs grands chevaux… C’était assez drôle d’entendre cela, si ce n’était pas ma Maison est meilleur que la tienne, c’était mon rang qui est meilleur que le tien. Richard haussa les épaules, un jour il s’était retrouvé dans le bureau du directeur, le jeune homme l’avait découvert vide. Visitant le bureau directorial, il vit le Choixpeau magique. Avec une curiosité tout à fait normale, il le posa sur ça tête et entendit la voix de celui-ci…

_Richard Drack n’est ce pas ?

_Ouais…

_Humm… Serpentard, c’était un bon choix, mais ce choix n’est plus d’actualité.

_Comment ça ?

_Tu aurai ta place à Gryffondor à présent.

_...

_Il arrive parfois que l'on répartisse trop tôt…


Et voilà comment il avait appris qu’il n’avait plus trop ça place à Serpentard, mais à Gryffondor. Secouant la tête, il regarda Black avec un étrange regard, ces yeux fixaient ceux d’Isabella, ils ne la lâchaient pas un seul instant. Répondre ou ne pas répondre telle était la question ? Un petit sourire au coin se fit apparaitre, mi-moqueur et mi-ironique.

_En parlant de tare, je dirai même que la maison de Serpentard est une Maison de taré, mais heureusement il y a quelques personnes sensés, dont tu ne fais pas partie vu ton rang…

Éclatant d’un rire glaciale, il fixa encore la jeune femme, il ne craignait nullement la baguette de celle-ci, à vrai dire Richard craignait peu de chose et une Serpentarde taré avec une baguette magique n’en faisait partie. Fou, non il n’était pas fou, il n’avait seulement pas la même conscience du danger que les autres. Sifflant d’un air nonchalant pendant qu’elle parlait, il entendit un truc qui l’attira…

_Un manque d’esprit et d’intelligence ? C’est vrai que vous, Miss Black, êtes la seule qui ne manquait ni d’esprit, ni d’intelligence, qui est l’une des caractéristique de notre maison… Et pour ce qui est de me vanter de mon année de plus dans l’école, c’est parce que je m’y sens tellement bien que je veux y rester pour toujours, mais toute les bonnes choses ont une fin, tout comme notre discussion.
Ah j’oubliais, c’est vrai que tu brilles particulièrement par ton esprit Miss Black. Associable, une vraie peste diraient certains, donc je n'ai pas de leçon à recevoir de toi...


Richard lui fit un sourire moqueur dont il avait le secret, il disait ce qu’il pensait, et ces mots n’avaient pas dépassés sa pensée loin de là. Quand Isabella Black dit « Après toi je t'en prie. » une personne encore plus désagréable que la jeune préfète arriva. Richard ne prit même pas la peine de retenir un soupir de lassitude. Voilà SuperConcierge qui nous sort son numéro de sadique froid et doucereux. Sa lui rappelle presque un film moldu qu'il avait vu quand il était jeune. C'est le genre de personne à être haïe par tout le monde et qui s'en foutait, voire qui en tiré une certaine fierté et un plaisir malsain.

* Voilà McKenn qui nous fait son numéro de concierge à la noix *

Et voilà les gens ne savent pas respecté le règlement... A croire qu'il le faisait exprès. Même le concierge ne le connaissait pas comme il faut.

* Bon c'est pas grave, je le lui ferai remarqué plus tard quand il sera moins bavard *

Mais le concierge ne se taisait pas, il continuait à menacer Richard et Isabella. Pour une préfète, elle était bien silencieuse. Richard s'assit nonchalamment sur le rebord d'une statue particulièrement hideuse.
Enfin, le concierge avait arrêté de débiter des sornettes plus grosses que lui et que sa baguette.
Personnes ne faisaient quoi que ce soit, le concierge les attendait impatient de leur faire gouter à quelques tourments de sa personne et Isabella était demeuré immobile et froide comme à son habitude, mais surtout silencieuse ce qui ne l'était pas.

*Mon petit Richard c'est à toi de jouer, on va voir si je vais arriver à raisonner la pizza McKenn ^^ ... *

Un petit sourire qui ne laissait rien présager apparut sur son visage, le regard malicieux, il prit la parole d'une voix clair et ferme.

_Hé bien, je vous souhaite le bonsoir Mr McKenn. Je suis assez surpris de vous voir ici à cette heure, je vous croyais au troisième étage pour votre patrouille nocturne...

*Hop c'est bon fini les politesses c'est parti pour la tchatche*

_J'ai le regret de vous dire que vous n'êtes pas habiliter à enlever des points aux élèves, par contre vous êtes en mesures de leur donner des retenus en le mentionnant au Directeur de Maison comme vous venez de le faire en toute liberté ! C'est dans le règlement, dit il sur un ton claironnant.

Le sourire de Richard s'élargit encore plus, il n'avait pas du tout l'air désoler pour le concierge, mais cela personne ne le lui reprochera.

_De plus, si vous voulez enlevez des points aux élèves vous devez en faire part à un professeur et particulièrement à notre Directeur de Maison. Donc si vous voulez nous enlever des points nous devons prévenir le Directeur de Maison ou un professeur.
Et j'en suis sur qu'ils seront particulièrement attentif à votre demande si nous les réveillons maintenant. J'étais en train d'effectuer ma patrouille, tout comme vous, et par le plus grand des hasard nous nous sommes croisé. Je pense qu'elle devait aussi effectuer sa patrouille au cas où il y aurai des élèves nocturnes. Nous avons entamer une petite discussion car nous avons découvert le passage secret ici présent. Je pensais le visiter pour pouvoir avertir un professeur ou vous même de ce passage. Il aurait put être dangereux pour les jeunes premières années qui ont tendances à ce perdre dans les dédales du château. Mais je vois que vous êtes arrivé, surement mue par un un sixième sens, celui du devoir. Donc si vous voulez que l'on vous accompagne Miss Black et moi même, j'en serai ravi.


Richard savait que tout ce qu'il avait dit était vrai. Il avait tant de fois recopier le règlement qu'il le connaissait presque par cœur. En plus de cela, il avait pour devise ceci :

« Le meilleur moyen de contourner le règlement c'est de le connaître, pour en connaître les failles... »

Et jusqu'à maintenant, même quand il faisait certaine chose plus ou moins hors du règlement, il arriva à s'en tirer sans perdre trop de plumes. La méthode fonctionné, la preuve il n'a pas été encore viré...

_________________
Ma devise :
« Il n’y a ni bien, ni mal, seulement le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour s’en emparer! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Black
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
Serpentard 7eme année-prefete en chef et membre de l'équipe de quidditch
avatar

Féminin Nombre de messages : 229
Age : 37
Date d'inscription : 15/02/2009

Fiche de Personnage
Niveaux Magiques:
73/100  (73/100)
Vos Possesions:
Vos Relations :

MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   Jeu 2 Avr - 0:37

Ce qu’il y a de malheureux lorsqu’on s’engage dans une joute verbale avec un serpentard c’est qu’il y a rarement une fin. J’avais beau être consciente de ce fait, il n’en restait pas moins que je ne savais pas me taire. Pourtant, le silence sa me connaissait, alors pourquoi diantre étais je incapable d’en faire preuve précisément lorsque la situation le demandait ? Drake me fixait dans les yeux et je lui rendais ce regard sans sourciller. S’il s’attendait a se que je sois celle qui baisserait le regard ou qui le porterait ailleurs, il en serait pour ses frais. C’est amusant un duel de regard, bien plus encore qu’un duel de baguette. J’avais ce sourire en coin dont je ne me débarrassais pas, et pour cause, j’étais quelqu’un de complètement sure d’elle. Je savais que là, sans un mot si je le désirais je pouvais connaitre toutes les noires pensées de mon confrère serpy. A la condition bien entendu qu’il ne sache pas protéger son esprit. Pourtant cela m’amusait bien plus de rester tranquillement là à étudier le changement de couleur de ses yeux. C’est fou ça…Combien de personne sont elle dans la certitude d’avoir un visage froid et fermé tandis que leur regard parle pour eux ? Dans celui de Drake, nul peur…bien au contraire…ne Peut être de la lassitude avec un zeste d’amusement.

Je décidai de ne point prendre l’affront et l’insulte comme telle, pourtant Salazard sait combien ce genre de pic me met dans tous mes états. Je ne compte plus le nombre d’imprudent a qui j’ai envoyé mille tourments simplement pour avoir osé mettre en avant le léger déséquilibre mental de ma mère. Combien de fois encore me faudrait-il rappeler que si la raison de Bellatrix avait été mise à mal, c’était uniquement a cause de sorcier impure et méprisable. Des justes, qui punissaient les hommes sans se préoccupé des conséquences de leur jugement. Parce que ma mère avait dans le passé torturé un couple jusqu'à les rendre fou, on l’avait à son tour condamné à la folie. Mais j’avais beau être sa fille, il n’était écrit nulle part dans mon sang que je possédais cette folie. Elle n’était point dans mes gènes, point dans mon éducation…cette folie jusqu'à la mort de ma mère et même au delà je l’avais rejette de toute mes forces, me confortant dans l’idée plus noble que si ma mère avait baigné dans la folie, cela n’avait été que pour mieux servir son maitre.

Mon regard sur Drake se fit méprisable, en d’autre temps si j’avais été de moins bonne humeur, je ne lui aurais laissé aucunement la chance de me toisé comme il le faisait. Serpentard, d’accord…mais simplement par son blason. A mes yeux, il ne valait sans nul doute pas plus que le petit cafard idiot qui s’égare un matin sous la semelle de votre chaussure. Devais je lui rappelé que si pour lui les serpentards étaient une maison de taré c’est que visiblement lui-même se considérait comme telle ? Non, je ne pense pas…Au contraire…


-Ceux qui juge notre maison comme étant un repère de taré ne sont a mes yeux que des êtres inférieurs et pitoyables. Tu n’es pas digne de porté notre blason Drake, et s’il n’en tenait qu’à moi il y a fort a parié qu’a ce jour nous n’aurions plus dans nos rangs des parias tel que toi. Et si par « personne sensé » tu fais allusion a ta propre personne, alors laisse moi te dire une chose, Drake, dans notre maison, il n’est nul place pour tout se qui est juste est bon. Nous ne connaissons que le mal dans son ensemble, le pouvoir et les moyens de nous le procurer…ceux qui portent notre blason sans connaitre ces simples règles ne sont alors que de pauvre brebis égaré au milieu d’une meute de loup…Et sais tu se qu’il advient d’une brebis Drake ? On la saigne pour se délecter ensuite de sa chair.

Son rire ne me fit pas plus réagir. Il était et restait méprisable bien plus par ses propos que par sa simple présence. Je n’aimais pas particulièrement la compagnie des autres, mais j’avais tout de même quelques rares amis…Mais au final, a quoi bon courir après l’amitié ? Quant on sait qu’elle peut représenter notre faiblesse et que l’on peut de toutes les façons se suffire a soit même. Je n’avais cure a tout se qui ce disait de moi…En faite que l’on me voit comme une peste me satisfaisait même plutôt. Je n’avais personne a qui plaire, la seule à qui j’aurais voulu le faire étant morte. Dans le passé, nombre personne c’était pencher sur mon cas, décidant que mon isolement venait de la difficulté à accepter la mort de ma mère…Nombre c’était essayé à me faire changer, mais de ceux là bien peu on eut le courage de rester jusqu’au bout. Non, j’acceptais la mort de ma mère, se que je n’acceptais pas c’était se que les hommes avaient fait d’elle….On pouvait bien dire que j’étais une associable, mais étais ce a faute si tous autant qu’ils étaient n’était au final que des petits imbéciles avec qui discuter relevait d’un véritable calvaire ? Je ne pus m’empêcher de ricanai

-L’esprit est en effet une de nos caractéristiques, et il en faut de l’esprit pour réussir un jour a être au sommet de sa propre gloire.…L’intelligence aussi, bien que je veuille bien reconnaitre que ce trait souligne d’avantage la maison des Serdaigle…Toutes les bonnes choses ont une fin, mais fort heureusement toutes les mauvaises aussi. Ainsi, nous avons donc la certitude qu’un jour viendra ou tu ne seras plus là…ou devrais je dire plus en vie…La vie est une véritable jungle Drake, il faut se méfier des cartes que l’on avance et des ennemis que l’on se fait…car tous ne sauront pas se montrer aussi magnanime que moi et ne te préviendront pas.

Je vois que tu portes bien plus d’attention aux rumeurs de ce château qu’a l’honneur de ta maison. Bravo Drake, a se rythme là on te confondra peut être bientôt avec l’un de ces bouffondor. Je ne suis pas associable, non, simplement je n’accorde de mon temps qu’a ceux qui en sont véritablement digne. Quant a être une peste, je ne dirais qu’une chose, je suis serpentarde, cela résume déjà bien assez la chose sans être obligé de m’affuter de qualités certes délicieuses a entendre, mais qui ne font que rallonger mon caractère….Quant a recevoir des leçons Drake, mieux vaut encore qu’elles viennent de moi maintenant, que sous le cou de certain sorts plus tard…Tu as une place a tenir, tache donc de ne pas l’oublier si tu ne veux pas que d’autre vienne a te le rappeler
.

Je n’étais pas donneuse de leçon, mais j’étais très proche de l’emblème même de ma maison, de ses fondements, de ses traditions. Pour moi, rien n’avait réellement changé malgré des siècles et des siècles de remaniement. La preuve la plus flagrante était bien entendu le simple fait que jamais aucun sang de Bourbe n’avait put souiller de sa présence notre chère salle commune. J’aurais put débattre encore longtemps sur le sujet avec Drake, si je n’avais été interrompu par le concierge. Pourquoi diable fallait-il que celui-ci décide justement maintenant de passer par là ? N’avait il donc rien d’autre à faire…Je n’aimais pas cette homme, en faite non, ce n’était pas l’homme que je n’aimais pas mais plutôt son métier. Pour moi, il n’était au final qu’un sous fifre, et moi du haut de mes 17 ans je le toisais de toute ma grandeur. Il était la serpillère et j’étais la duchesse assise dans son fauteuil qui ne prête qu’une légère attention a l’elfe de maison en train de récurer.

Les points s’envolèrent bien plus vite que se qu’on avait dut les gagner, et en cela je ne pouvais qu’en être furieuse. D’autant que ce mécréant en rajouta faisant allusion à une éventuelle lessive commune avec Drake…Apparemment, il ne devait pas savoir à qui il avait à faire. Personne dans ce château ne me donnait d’ordre, et encore moins des aussi stupide.
J’aurais bien voulu répondre, mais Drake fit le premier pas. J’écoutai attentivement sa plaidoirie, légèrement surprise que l’on puisse ainsi connaitre le règlement sous toute ces coutures…Finalement, ce n’était pas si mauvaise chose que d’être tombé sur lui.


-Bonsoir, monsieur MacKenn. Je ne dirais point que je suis heureuse de vous voir, j’avoue même qu’en faite je me serais agréablement passé de votre petite visite…Mais enfin, puisque vous êtes là, vous pourrez donc constater par vous-même que Drake et moi-même, en préfet et préfète en chef consciencieux prenons a cœur notre travail…Il serait tellement dommage qu’une de nos chers petites têtes blondes viennent a s’égaré dans nos cachots.

Drake lui choisi une manière sans nul doute plus diplomate pour remettre a sa place le concierge. Je décidai donc de ne point venir contrarier ses explications et me contentai d’approuver

-Oui, voilà c’est exactement comme il le dit...Et bien alors que faisons nous, allons nous réveiller un professeur pour que vous puissiez dans un moment d’excès temporaire de zèle nous enlever nos fameux 100 points, ou bien visitons nous ce passage ?

Je croisai le regard de Drake. Je pensais bien a une autre et dernière solution, a savoir se débarrasser du concierge, mais cela n’aurait points été très discret. Je me contentai donc de lui signalé

-Si vous décidez de vous joindre à nous, il ne saurait être question que je me retrouve devant vous. Aussi si quelqu’un doit fermer la marche, cela sera moi !

Je secouai la tête

-Parce que vous pensez que l’on va trouvez la dedans autre chose que des araignées et de la poussière ? Quitte a ne pas prendre de risque et a vous évitez de perdre du temps, il serait préférable que vous ne vous joigniez pas a nous. Mais si vraiment vous insistez, alors venez, mais ne vous attendez pas à me voir laver quoi que se soit ayant appartenu au bouffon.

Me déplaçant, je vain prendre place vers Drake que j’observais du coin de l’œil. Dans un murmure audible seulement pour lui

-On va pas se coltiner cet idiot quant même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://19-ans-apres.forumactif.ws/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trois petit tours et puis s'en vont ;) ( Isabella )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» louis&demyan&isaac ϟ trois petits tours et puis s'en vont.
» Un p'tit tour et puis s'en vont !
» Un p'tit tour et puis s'en vont
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» Un petit tour et puis s'en vont

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Harry Potter : La Nouvelle Menace :: Poudlard, L'École des Sorciers :: Sous-Sols :: Cachots-
Sauter vers: